Gm Editions

  • Générations jeux vidéo Nouv.

    Démocratisé en 1972 par le jeu PONG, le jeu vidéo fait désormais partie de nos vies. À l'image d'un film, la production d'un jeu vidéo demande la coordination d'une multitude de métiers et il n'est jamais simple de s'y retrouver. L'ouvrage que vous tenez dans les mains brise les barrières et tente de raconter le jeu vidéo dans sa plus simple expression, sans une avalanche de termes techniques ou de références ne parlant qu'aux puristes. Dans les pages qui suivent, vous allez ainsi découvrir des pans entiers de son histoire, de son émergence à la fin des années 1950 jusqu'à notre époque où se mêlent les expériences mobiles, les consoles miniaturisées et la réalité virtuelle.

  • Cassius Clay, devenu Muhammad Ali, après sa conversion à L'Islam, est non seulement le plu grand boxeur de tous les temps, mis sa notoriété a dépassé le monde du sport. Triple champion du monde dans la catégorie poids lourd, Ali a été couronné "Sportif du siècle" par Sports Illustrated, Personnalité sportive du siècle" par la BBC. La boxe d'Ali était géniale, aérienne et dansante; sa personnalité; incroyable et provocatrice. Il est The Gretaest.

  • Ce livre retrace une aventure, celle d'une activité pas comme les autres, souvent incarnée par des personnages hors normes dont la vie est remplie d'histoires improbables. Elles sont relatées ici, chacune célébrant ce métier qui a changé la vie de beaucoup d'entre nous. En proposant d'inestimables lieux d'échanges et de rencontres à des mélomanes exigeants comme à des apprentis musiciens, certains disquaires ont contribué à la transformation du monde. Ainsi Brian Epstein qui de son magasin NEMS à Liverpool a lancé les Beatles... De Paris à Rennes, de Nancy à Nantes, de Londres à Bordeaux de nombreuses boutiques de disques ont aidé à enfanter les nouvelles tendances musicales et les groupes qui les façonnaient. D'Étienne Daho à Chrissie Hynde (Pretenders), de Lenny Kaye (Patti Smith) à Miossec en passant par Pierre Lescure et Philippe Manoeuvre, l'auteur s'entretient avec les acteurs petits ou grands, vendeurs, clients, collectionneurs attachés à ce négoce à part qui a marqué plusieurs générations. Il fait le récit vivant d'une passion commune ranimée à la faveur du retour inespéré du disque vinyle et de ses incontournables passeurs de sillons, les disquaires.

  • Queen, the show must go on Nouv.

    Il y a un peu moins de trente ans disparaissait Freddie Mercury. Heureusement, insidieusement la musique du groupe demeurait dans l'air du temps. Un We are the Champions clamé dans les stades du monde entier ; un We Will Rock You derrière une pub télé pour une eau minérale.... Et puis vint la déflagration du film Bohemian Rhapsody qui a fait redécouvrir Queen à toute une génération qui connaissait les chansons sans vraiment connaître le groupe. Nourri par de très riches archives, cet ouvrage soulève le voile sur les zones d'ombres peu ou mal éclairées par le long métrage, tout en en gardant l'esprit positif et exaltant qui a fait de Queen l'un des groupes superstars des années soixantedix quatre-vingt, et désormais du 21e siècle naissant.

  • Après le succès du volume 1 paru voilà cinq ans, Christophe Conte revient avec L'Anti Discothèque idéale #2 pour nous proposer à nouveau des disques sublimes qui ont échappé aux sempiternelles estampilles de « classique », « incontournable », « monument » etc. Sa mission, fouiller dans des discographies oubliées pour en remonter des choses à sauver, d'un éclat plus secret ; extraire des bijoux inconnus d'artistes qui ne le sont pas moins ; ou encore, aller fouiner dans le grenier d'artistes dont on pensait tout connaître pour dénicher l'enfant du placard, le disque maudit, escamoté, et lui offrir une seconde chance de briller. Ce n'est pas ici le livre d'un collectionneur compulsif mais celui d'un explorateur qui arpente dans tous les sens les nombreux territoires rarement explorés de la vaste histoire musicale des décennies passées. Un chercheur de pépites sonores qui nous balade dans des coins reculés des Etats-Unis jusqu'aux faubourgs de Londres, de Brisbane en Australie, la campagne de Grenoble ; et à l'intérieur de cerveaux souvent en ébullition, voire en implosion. What went wrong? Nothing and everything. Christophe Conte commence son livre en citant Nick Hornby. Les cent disques qu'il nous présente ici ont tous manqué quelque chose. Quoi au juste ? La question reste entière tant on est saisi par les splendeurs de ces musiques jusqu'alors délaissées que la plume de l'auteur nous donne l'envie de découvrir et d'écouter.

  • Li & Lo décident de faire tout leur possible pour protéger la planète. Dès le plus jeune âge on peut apprendre des gestes simples qui contribueront à préserver la nature.

  • Li est furieuse contre son petit frère Lo : il a joué avec sa poupée sans lui demander la permission et l'a abîmée. Elle se fâche contre lui, ce qui l'attriste beaucoup. Sauront-ils se réconcilier ?

  • En 1966, un étudiant africain américain de 25 ans, Stokely Carmichael, utilise pour la première fois le terme de "black power", qui ne peut se réduire au seul prisme politique. Le Black Power c'est toute une culture, vaste, à part entière. Elle s'exprime sous différentes formes, dans la littérature, via des figures comme James Baldwin ou Maya Angelou, les arts plastiques, de Kerry James Marshall à Jamel Shabazz, sur petit et grand écran, grâce notamment à la Blaxploitation ou Spike Lee, ainsi que dans la musique, vecteur crucial.
    De Sam Cooke, qui annonce en 1964 A Change Is Gonna Come à Aretha Franklin, qui réclame le Respect, N. W. A. qui lance Fuck tha Police ... la soul, le jazz, le hip-hop, la house ou encore le funk ont permis de porter les voix des Noirs américains dans des contextes tendus si ce n'est discriminatoires. En témoignent le refus de Muhammad Ali de partir au Vietnam, le poing levé de Tommie Smith aux J.
    O. de Mexico, 1968 ; en témoigne aujourd'hui la vague de protestations suscitée par le meurtre de George Floyd. Suivant un fil chronologique, se partageant entre états des lieux socioculturels, chroniques de disques, films, livres et oeuvres d'art(s) incontournables, portraits ou courts récits d'événements légendaires, Black Power propose un panorama "pop culture" sur plus de cinquante années, des fifties à nos jours, du Mississippi Goddam ! de Nina Simone au Black Lives Matter d'aujourd'hui.
    SOPHIE ROSEMONT Journaliste spécialisée sur les thèmes et sujets culturels, Sophie Rosemont collabore avec Rolling Stone, Vanity Fair, Vogue ou encore Les Inrocks. Chroniqueuse pour La Dispute de France Culture, elle a été également auteure pour Le Nouveau Dictionnaire du Rock dirigé par Michka Assayas ("Bouquins" , 2014) et programmatrice littéraire et musicale en festivals. Par ailleurs, elle enseigne en école de journalisme et à l'annexe française de la Columbia University.
    Son premier livre solo, Girls Rock (Nil), qui porte sur les destins féminins du rock'n'roll, est paru en 2019.

  • Les plus grands films de guerre vus par la rédaction du magazine SoFilm. Stories, récits de tournages, entretiens... Près de 100 films pour raconter le cinéma et l'Histoire.

  • Livre de 72 pages + inclus le DVD Jailhouse Rock (le rock du bagne) réalisé par Richard Thorpe en 1957.
    Le DVD d'un film majeur sur le rock ou la soul, accompagné d'un livre qui raconte les coulisses de son tournage et la genèse de sa bande-son !

  • Les dinosaures

    Collectif

    Chaque monographie dinosaurienne est proposée sur 8 pages, flanquée de sujets collatéraux récurrents.
    Pour chaque dinosaure : espèces, répartition, caractéristiques, morphologie, habitudes de vie, reproduction, nourriture, prédateurs ou chasse, gisements.
    Avec d'autres espèces majeures en fin de chaque ère (Trias, Jurassique, Crétacé) En plus de présenter ces espèces, ce livre traite de la disparition des dinosaures, du cataclysme et des espèces survivantes.

  • Trente-sept ans apre`s sa mort suite a` une fulgurante carrie`re, Bob Marley reste une figure incontournable et des plus influentes. Ses chansons figurent toujours parmi les plus diffuse?es et ses disques parmi les plus vendus au monde. Son aura ne cesse de captiver les nouvelles ge?ne?- rations. Rarement un chanteur a su incarner à la fois la souffrance des plus démunis et l'espérance d'une vie meilleure. Rarement des chansons telles que Get Up Stand Up, No Woman, No Cry, etc., auront été adoptées par autant de gens différents comme hymnes d'un combat visant à s'ar- racher à une condition intolérable. Pour comprendre ce phénomène unique dans l'histoire de la musique, Francis Dordor replonge dans la genèse du personnage, remonte le cours du temps. Nous suivons avec l'auteur le parcours de ce gamin perdu - rejeton d'un colon blanc et une petite paysanne noire - qui va le conduire des ruelles infâmes du ghetto jusqu'à la cime d'une gloire universelle. Il s'y hissera poussé par la force mystique du reggae, en véritable prophète rastafari. Francis Dordor nous conte cette vie qui ressemble à un voyage inouï, à une odyssée sans équivalent. Car pour l'auteur, Bob Marley mérite aujourd'hui d'être revisité comme on revisite les trajectoires d'Ulysse ou de Robin des Bois, héros anciens, devenus mythes. Bob Marley partage avec eux bien des similitudes. Comme eux, il a su insuffler ce courage et cette foi indispensables aux combats, grands et petits, de la vie.

  • On parle beaucoup de la mondialisation de la culture par les Américains : Hollywood, le rock'n'roll, le rap, le fast-food, la langue tout court. Mais quelle surprise quand on se plonge dans les années 60, de voir l'Amérique subir de plein fouet une véritable invasion culturelle - musique, cinéma, télévision, art, mode, design, littérature... Il s'agit de la British Invasion, menée par des pionniers comme James Bond, les Kinks, Vivienne Westwood, Stanley Kubrick ou encore J.K.
    Rowling. Ce livre mène sur le rythme d'une conversation réunit les souvenirs et les goûts personnels de 2 anglophones vivant à Paris, mais qui ont vécu l'invasion britannique de chaque côté de l'Atlantique. Richement illustré, il contient 5 DVD choisis par Valli, l'Américaine, et Stephen, l'Anglais.

  • Deux mots qui évoquent immédiatement une période liée aux courses de motos. Une période où les pilotes méprisaient la mort et les risques, tant leur désir d'assouvir leur passion en toute liberté primait sur tout. Le Continental Circus est une aven- ture humaine singulière et surprenante, dédiée à la vitesse, qui a laissé une trace fascinante pour ceux qui l'ont vécue en direct, comme ceux qui l'ont découverte par la suite. Au travers de ses souvenirs personnels, liés à tous ceux et celles qu'il a côtoyés, pilotes, mécaniciens, femmes ou confidentes, Jacques Bussillet évoque l'âge d'or du Continental Circus. Illus- tré par plus de 300 photos, son témoignage fait revivre la véri- table histoire de ces nomades mécanisés, qui ont vécu une des plus belles aventures de la seconde moitié du xxesiècle. Il ap- porte aussi un éclairage inattendu sur ces folles années 60 et 70, les années sex, speed and rock'n'roll...

  • PAR PASCAL SZYMEZAK PLUS DE 440 PHOTOS ET DOCUMENTS TIRAGE UNIQUE ET LIMITE ? EN PARTENARIAT AVEC HARLEY DAVIDSON & FREEWAY MAGAZINE Il n'y a qu'une moto, Harley Davidson ! ... mais les histoires sont multiples et depuis 1903, date de la cre ? ation de la marque a ? Milwaukee, Wisconsin, elles sont l'he ? ritage de tous les fans ! American freedom machine est le livre de votre passion Pour voir ou revoir tous les mode ? les, pour vivre la musique, les lms, les grands espaces.
    Pour partager un style de vie. American freedom machine pour continuer la le ? gende Harley Davidson L'auteur : PASCAL SZYMEZAK est journaliste et auteur de plusieurs ouvrages sur Harley-Davidson. Passionne ? des E ? tats-Unis, de musique et de cine ? ma ame ? ricain. Il participe aux e ? ve ? nements Harley-Davidson depuis 1984, comme la Bike Week de Daytona Beach en Floride, le Black Hills Classic a ? Sturgis dans le Dakota du Sud, le Laughlin River Run du Nevada.
    Il trace la route aujourd'hui sur une Harley-Davidson Softail Fat Boy 1 450 cm3.

  • Amazing Grace propose une analyse approfondie sur l'enregistrement de cet album emblématique et sur son influence sur la culture populaire. L'auteur fournit un bref historique de l'expérience de Franklin dans l'église gospel et comment les arrangements ont été pris pour enregistrer sa performance de deux jours à la New Temple Missionary Baptist Church. On y retrouve également une analyse de chaque chanson et un aperçu de l'impact de l'album.

  • Le 6 juin 1944, le débarquement allié eut lieu. Ce livre est le récit, heure par heure, du jour le plus long de l'Histoire. L'entraînement des hommes avant le jour J, le matériel utilisé, les troupes engagées, les homes, les munitions, les plates-formes artificielles qui seront acheminées par voie maritime, tout cela est largement restitué par notre texte, riche et documenté, et par des photos d'archives inédites. Puis vient le déroulement des opération Overlord et Neptune, plage par plage (Juno, Sword, Gold, Omaha, Utah).

  • Raconter l'histoire du blues peut sembler aussi facile que d'en jouer : il suffirait d'en répéter les accords, les thèmes et les lieux communs, comme chaque génération peut le faire depuis au moins 80 ans. Mais dans chaque génération, il y a aussi des musiciens qui cherchent a? innover, a? dévier, a? creuser, a? croiser et plus généralement a? exprimer leur personnalité? et leur propre voie plutôt qu'a? imiter.
    Ils sont les forces vives du blues, Blues Power ! C'est en suivant leur contre-exemple que Stéphane Deschamps s'attache a? raconter le blues autrement, avec humour et gourmandise. Des ancêtres africains du blues à leurs héritiers délurés, de Charley Patton à Jack White, l'auteur creuse et élargit l'histoire de cette musique, mère de toutes les musiques modernes. A? travers des histoires, des anecdotes, des légendes, des analyses, des digressions, une discographie/bibliographie/filmographie commentée, de nombreuses interviews inédites et des souvenirs de reportages qu'il a réalisé, il donne corps a? cette histoire toujours vivante, live, du blues.

  • Le roman illustré Siméon in London est né de la rencontre entre deux Français au coin d'un tas de crêpes dans une maison de Brighton. Tous deux sont pères et aiment improviser pour leurs enfants des histoires à dormir debout. Robin Feix (par ailleurs bassiste de Louise Attaque et Vertige) et JD Beauvallet (cofondateur du magazine Les Inrockuptibles) ont tendance à vivre dans leurs têtes, mais très vite, l'idée d'un livre à quatre mains prend forme, Robin aux illustrations et JD aux narrations.
    Il raconte l'histoire d'un jeune adolescent français un peu geek qui, venu en voyage scolaire à Londres, perd son groupe mais se trouve lui-même. Transformé par ses rencontres, il vit une mue en accélérée qui le fait passer de transparent à étincelant. Pour devenir quelqu'un, Siméon vit, au hasard bienfaiteur de ces carrefours où peut changer un destin, des aventures cocasses à effrayantes, tendres à drôles.
    Il y croise, naturellement, un groupe de rock, mais aussi un savant fou, un gang sulfureux, la Reine ou Banksy. Il y rencontre surtout Alice, phare de ce voyage initiatique dans un Londres merveilleux et magique.

  • Li & Lo à la neige

    Melissa Pigois

    Les vacances d'hiver sont arrivées. Li et Lo partent à la montagne et découvrent les joies de la neige : ski, luge, patinage et bataille de boules de neige sont au programme.

  • Jean-Paul Belmondo le magnifique Nouv.

    Ce livre nous raconte l'histoire d'une passion. Celle qui a saisi un jeune homme de 17 ans pour le théâtre et la comédie. L'adversité sera forte, les obstacles seront nombreux, mais en boxeur émérite, Jean-Paul Belmondo les renversera avec la fougue qu'on lui connaît, parfois d'un rageur bras d'honneur. Il quittera le Conservatoire qui ne l'aimait pas où pourtant il aura noué d'indéfectibles amitiés, et se donnera au cinéma qui va l'aimer à la folie. Il arrive devant les caméras alors que le cinéma est frappé de plein fouet par la Nouvelle Vague et Jean-Paul Belmondo éclaboussera de sa présence les films essentiels de Jean-Luc Godard, dont Pierrot le fou. A partir de là, il sera partout, car il est bon en tout. Cinéma d'auteur, série noire, film de cape et d'épée, comédie populaire... Les parents aimaient Jean Gabin, leurs enfants et petits-enfants s'attachent à Belmondo qui les régale en changeant sans cesse de costume, tantôt flic, tantôt voyou, amoureux ténébreux ou Guignolo rigolo.Mais toujours Magnifique. Et le public qui l'adore fera de Bébel l'un des rois du box-office français. Et d'autant plus quand l'affiche de Borsalino réunira les deux plus grands fauves que le cinéma français ait jamais libérés. Gardant une tendresse, malgré tout, pour le théâtre, Belmondo reviendra sur scène dès la fin des années quatre-vingt-dix et là encore, dans la peau de Cyrano, il triomphera. Dans un livre richement illustré de photos parfois inédites, défileront sous la fine plume de Sophie Delassein la vie et la filmographie de cet Animal à nul autre pareil qui par son talent et la force de son indestructible passion aura conquis le coeur d'un pays tout entier.

  • Deux livres indispensables (de 192 pages chacun) regroupés dans un coffret qui offrent un panorama du western à travers ses deux figures emblématiques et plus généralment sur l'évolution d'un art, d'une industrie et d'une société. Essentiel !

  • « Que faisait Steve McQueen tout le temps où il ne tournait pas ? Il tournait... sur circuit ! Il aimait le pilotage peut-être davantage encore que le cinéma. Figurant de théâtre, il arrondit son pécule en gagnant de petites courses à moto. Jeune acteur de cinéma, il engloutit ses cachets dans des voitures de course (Porsche Speedster, Lotus Eleven) ou de plaisance très rapide (Jaguar XKSS). Grande vedette, il pilote pour de vrai (Triumph Bonneville, Porsche 908) et risque sa réputation et sa fortune pour un film qui fera date : Le Mans. Plus tard, c'est encore des voitures qu'il collectionne, et des avions, et des motos... Steve McQueen, Portrait d'un homme par ses machines retrace cette passion.

empty