Tallandier

  • Charnière entre l'Antiquité et le Moyen Âge classique, le haut Moyen Âge naît de l'effondrement et du morcellement de l'Empire romain. C'est cette passionnante réorganisation sociale, financière, économique, politique, culturelle et religieuse de la société que l'auteur dépeint ici.
    Temps barbares, âges sombres. Que n'a-t-on dit du haut Moyen Âge, période la plus méconnue de notre histoire. L'approche lumineuse, proposée ici consiste à suivre l'évolution de l'État et des hommes qui le font fonctionner entre le bas-Empire romain et la féodalité du Moyen Âge " classique ", que nous connaissons bien.
    Quand l'empire romain se disloque, la monnaie se raréfie et la terre prend la place de l'or comme valeur de référence. Comment percevoir l'impôt, comment régir les territoires ? Les fonctionnaires ne disparaissent pas totalement, mais ils se trouvent concurrencés par les nobles, d'une origine toute différente. Au VIII? siècle, Pépin le Bref, Charlemagne et leurs successeurs rétablissent une véritable " fonction publique ", mais aux IX et X? siècles, celle-ci s'étiole en même temps que l'Etat s'effiloche (IXe et Xe siècle) par le recul de l'autorité royale.
    À travers les relations changeantes du pouvoir et de l'administration, c'est une histoire de la société et de la civilisation qui s'esquisse sous la plume de l'auteur. De nombreux faits anecdotiques, des tranches de vie animent une réflexion d'historien sur pas moins de cinq siècles d'histoire de la Gaule franque.

empty