Hannes Rastam

  • Thomas Quick est reconnu coupable de huit meurtres, et en confesse vingt-cinq autres. Il est considéré comme le violeur, cannibale et tueur en série le plus impitoyable de l'histoire scandinave. Printemps 2008. Hannes Râstam, journaliste d'investigation, décide de lui rendre visite à Sater, un hôpital psychiatrique de haute sécurité où il est interné à vie.
    Après l'entrevue, Râstam commence à inspecter tous les documents liés à l'enquête. Il décortique chaque interview, épluche les déclarations du serial-killer, étudie en profondeur les verdicts et les nombreuses reconstitutions des crimes par la police. Il réussit même à accéder au dossier médical de Sater - pourtant supposé disparu - et à des rapports policiers sur l'affaire jusque-là inaccessibles. Rapidement, le doute s'installe en lui: il finit par reconstituer le puzzle et par découvrir l'impensable ... Thomas Quick est innocent.
    Le mystère de l'affaire s'intensifie et devient plus sombre encore. Car si Thomas Quick n'est pas coupable, qui est donc le véritable et terrifiant meurtrier? Et comment un homme innocent a-t-il pu être reconnu coupable de tels crimes? L'Affaire Thomas Quick est la véritable histoire d'un homme déroutant, instable et ambigu, un coupable idéal, et d'un assassin sauvage qui, lui, court toujours. Et l'histoire a prouvé que Hannes Râstam avait raison puisque, en août dernier, Thomas Quick a été blanchi de toute accusation et s'apprête à commencer une nouvelle vie.

  • Dans les années 1990, Thomas Quick fut reconnu coupable de huit meurtres et en confessa vingt-cinq autres, commis entre 1964 et 1993. On le considéra comme le violeur, cannibale et tueur en série le plus impitoyable de l'histoire scandinave. En 2008, le journaliste Hannes Råstam lui rend visite à l'hôpital psychiatrique où il est interné à vie. Il rassemble ensuite les documents liés à l'enquête, décortique les interviews et les déclarations de Quick, étudie les verdicts, les reconstitutions des crimes. Il découvre alors l'impensable : Thomas Quick est un mythomane, mais pas un criminel. Comment un affabulateur inoffensif peut-il, sans preuves et sans témoins, être accusé et condamné ? Depuis la parution de cet ouvrage, Thomas Quick a été acquitté, puis libéré en 2014.

    Ce livre se dévore les yeux écarquillés d'effroi. Une réflexion acérée sur les mécanismes de la justice et de la psychothérapie. Glaçant. Clémentine Goldszal, Les Inrockuptibles.

empty