Jean-Christophe Marcel

  • Depuis une vingtaine d'années, de nombreux sociologues ont une conception de l'histoire de leur discipline exclusivement centrée sur les conditions sociales de production de l'activité scientifique. Ce livre prend le contre-pied de cette attitude et entend restituer les arguments et les contenus cognitifs qui ont guidé la réception de la sociologie américaine en France. Sans négliger les contextes qui entourent les savants, postuler que l'évolution des idées et des concepts peut avoir ses règles propres permet de remettre en cause certaines idées reçues, notamment celle que la sociologie française s'est entièrement reconstruite après 1945 et a fait table rase de son passé en important d'Amérique une nouvelle conception du social.
    Grâce à un examen critique des textes, on peut montrer comment la réception des Américains a suscité des emprunts, des rejets et des interrogations qui révèlent une reconstruction basée sur des constantes et des continuités. L'étude de cette période de transition de la sociologie française constitue une occasion de traiter de questions récurrentes en histoire et sociologie des sciences : qu'est-ce qu'une "crise paradigmatique" ? Comment caractériser une "tradition nationale" ? Qui sont les "passeurs" qui font circuler entre les pays méthodes et concepts ? Comment se construisent les frontières entre disciplines ?

  • Tous les textes publiés dans l'ouvrage parlent directement de l'oeuvre de Jean-Michel Berthelot. La première partie, « Sociologie de Jean-Michel Berthelot », rassemble les contributions restituant des traits de son oeuvre à l'aide d'études de cas précis ou de panoramas plus larges, et balise des domaines de recherche dans lesquels il s'est illustré : sociologie de l'éducation, du corps, des sciences, épistémologie des sciences sociales. La deuxième partie rend compte des perspectives ouvertes par ses travaux et de la manière dont des chercheurs ont mis en oeuvre ses réflexions pour leurs propres recherches. Il s'agit donc de restituer la façon dont on peut faire de la sociologie « avec » Jean-Michel Berthelot - à l'aide de ses travaux et des jalons qu'ils posent. La troisième partie est biographique en restituant l'itinéraire académique, intellectuel et humain de Berthelot, que ce soit son parcours universitaire et social, notamment à l'ENS durant mai 68, ou encore sa période « toulousaine » où sa carrière universitaire a débuté et qui en constitue une partie essentielle.

empty