Salvator

  • "La franc-maçonnerie a vocation à être universelle, mais son idéologie demeure floue : divers courant la composent. Les membres sont supposés accéder à ""l´illumination intérieure"" et la franc-maçonnerie anglo-saxonne avoue sa foi en Dieu. Pourtant, aucune allusion à Dieu n´est mentionnée dans le texte de référence des francs-maçons. La question se pose donc : peut-on être chrétien et franc-maçon ?"

  • Au XVIIe siècle, à Cotignac dans le Var, saint Joseph apparaît à un jeune berger, Gaspard Ricard.
    Ce livre rassemble des méditations prononcées par Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon, lors du pèlerinage annuel des pères de famille qui a lieu chaque été, au mois de juillet, en ce sanctuaire.
    Mgr Rey développe plusieurs traits de la personnalité et de la sainteté de l'époux de la Vierge Marie : ils forment pour lui un modèle incomparable pour les pères et les grands-pères qui viennent se ressourcer à Cotignac.
    Un homme nommé Joseph donne aussi des clés spirituelles pour les éducateurs en général et, bien entendu, pour les jeunes qui se préparent au mariage et à la fondation d'une famille.

  • Ouvert à une société multiculturelle, l'enseignement catholique fait de plus en plus partie, pour l'opinion publique, du paysage scolaire pacifié. Il est pourtant confronté à plusieurs questions d'importance (afflux des demandes d'inscription, mixité sociale, gestion de l'immobilier). Participant au service public d'éducation, l'école catholique est aussi pleinement une institution de l'Église, un « lieu ecclésial d'évangélisation ». Sa réponse anthropologique passe par une éducation à la liberté, et la mise en oeuvre d'un projet éducatif « dans lequel fusionnent harmonieusement la foi, la culture, la vie ». Sa mission l'appelle à intégrer la question religieuse et la vie de foi dans la formation qu'elle offre, en sachant distinguer les attentes et les réponses à donner.
    Dans un contexte d'évolution socioculturelle incertaine, l'école catholique est appelée à s'interroger sur son identité et sa raison d'être. À retrouver ainsi une nouvelle conscience d'elle-même et de son action. Relever ce double défi, anthropologique et missionnaire, exige au coeur des établissements la présence d'une communauté chrétienne, centrée sur le Christ et qui témoigne de la joie de croire. C'est pourquoi cet ouvrage offre quelques pistes sur l'école comme lieu d'expérience chrétienne et d'accompagnement de la foi.

  • Sainteté et missionComme à chaque moment de son histoire, l'Eglise est vouée, ence début de troisième millénaire, à inventer son inscription dansle monde, pour le transformer suivant la logique de l'Incarnation.A l'époque du développement de l'Action catholique (de l'entredeux-guerres à 1950), puis à celle de l'investissement dans lemonde et du privilège théologiquement donné au milieu social(l'après-guerre), a succédé une troisième période : celle dudésenchantement du monde. Le catholicisme devient une religionparmi tant d'autres. Et pourtant, cette postmodernité est en quêtede fondamentaux et de repères d'humanité, de respect des droits del'homme et de vie spirituelle.Ainsi l'Eglise, en Occident, est en train de vivre de profondesmutations dans sa posture vis-à-vis du monde. Les fidèles laïcs setrouvent au centre de ce bouleversement. Ce qui appelle une prisede conscience nouvelle de leurs racines baptismales et ecclésiales,un approfondissement de leur identité croyante et confessante, unecréativité missionnaire qui conjugue présence au monde, dialoguede raison, témoignages de vie, annonce de la foi, prophétisme etnouvel art de vivre.

empty