Olivier Constant

  • Cet ouvrage nous emmène dans les coulisses de bombardier pour revivre l'aventure industrielle des automoteurs à grande capacité, les agc, véritable course contre a montre, c'est grâce aux exploits et à l'expertise se des équipes engagées que bombardier a réussi à concevoir, construire et livrer ce train régional en un temps record.
    Plébiscité par les voyageurs et applaudi par les régions et la sncf, l'agc circule désormais dans toutes les régions françaises

  • Tgv

    Olivier Constant

    Après le Concorde, et dans le même grand format, voici un autre fleuron de l'industrie française, le TGV.
    Pour célébrer les 25 ans de ce train qui a déjà transporté plus de 1,2 milliard de passagers, ce livre retrace l'histoire d'une conquête : la grande vitesse sur rail. Coeest en effet la SNCF et le constructeur Alstom qui détiennent, depuis 16 ans , le record mondial de vitesse sur rail : 515,3 km/h. Les vitesses moyennes sur les trajets commerciaux dépassent les 250 km/h (263,3 km/h par exemple sur la ligne Lyon-Aix).
    Ces belles performances font véritablement du TGV, « un avion sans aile ». Les essais, la mise au point des locomotives, le design des wagons, la construction du réseau (qui comprend le tunnel sous la Manche...), la vie quotidienne d'une rame, les TGV vendus à l'étranger, les autres trains à grande vitesse dans le monde, tout est passé au crible par un auteur spécialiste du sujet. Les photos spectaculaires permettent à la fois de suivre les évolutions de ce train hors normes et d'en découvrir des aspects habituellement cachés.

  • Cet ouvrage nous emmène dans les coulisses de Bombardier pour revivre l'aventure industrielle du Francilien. C'est grâce à l'engagement et à l'expertise de ses équipes que Bombardier a réussi à concevoir, construire et livrer ce train de banlieue ultra moderne, design et automatisé, qui représente un véritable saut technologique dans le domaine du transport en zones denses. Le Francilien a révolutionné l'image du train de banlieue en Ile de France.

    Plébiscité par les voyageurs, et remportant la satisfaction du STIF et SNCF, le Francilien dessert les Gares de Paris Nord, Est et Saint Lazare.

  • Ce recueil de poésies rappelle à l'esprit l'existence de deux valeurs complémentaires: celle de la tradition judéo-chrétienne, actuellement en régression et celle de la création et sa force de persuasion. Cette cosmovision demeure et représente le modèle de vie de notre civilisation. Le livre exprime par une poésie à la fois transcendantale et fondamentale que ces deux attributs sont liés pour toujours et forment un tout dans un éternel présent. Il offre une lecture enrichissante par des vers originaux sur des sujets de base tels que la vie, la mort, l'amour, la famille, l'amitié, le temps et les saisons; tous empreints de sérénité et d'élégance du grand dilemme de la vie présente si courte face à un au-delà sans fin!
    /> Au travers de ses lignes et comme l'indique bien l'auteur dans un de ses poème, le lecteur pourra enfin retrouver l'équilibre entre le principe fondamental de la magnifique foi en Dieu et une sensibilisation renouvelée à la nature, deux vertus absolument indispensables à la vie présente et à celle qui est à venir.

  • Une véritable étude de référence qui permet de suivre dépôt par dépôt et par ordre alphabétique, l'évolution des installations et celle des effectifs, tout en détaillant les fonctions des diverses séries de machines.
    430 illustrations et une carte du réseau avec la localisation des dépôts.

  • Dans le jazz, c'est-à-dire à la fois dans les musiques que ce vocable recouvre, dans les usages qui sont faits du terme et dans les projections dont il est le prétexte, se combinent la modernité technique et la spontanéité primitive, l'individualisme et la communauté, la décence pompeuse (whiteman) et la sensualité débridée (joséphine baker), l'amérique et l'afrique.
    Le livre de denis-constant martin et d'olivier roueff n'est pas qu'une nouvelle histoire des débuts du jazz en france car, une fois tracée l'histoire de son implantation, de ses bourgeonnements et de son influence sur les musiques populaires en france, il se penche sur les manières de s'approprier sa puissance d'évocation, à travers la diversité et les contradictions des discours qu'il a suscités et qui ont marqué les premiers pas de sa vie dans notre pays.
    En effet, le jazz, dès son arrivée en france, est devenu un langage utile pour parler d'autre chose. la musique afro-américaine, érigée en enjeu des années vingt aux années cinquante, est prise dans des débats qui ne la concernent pas mais contribuent à lui donner ses formes le jazz sert à parler de la france qui se cherche en ces moments ambigus des sorties des deux guerres mondiales et des débuts de la décolonisation.
    Son métissage, ses évolutions, que certains acceptent difficilement ou refusent carrément, en font un véhicule approprié pour disputer de problèmes essentiels : l'identité et la modernité, les rapports qu'elles entretiennent. en annexe, un grand nombre d'articles parus dans des journaux ou revues françaises entre 1918 et 1931 (donc parmi les premiers qui évoquèrent le jazz) sont à nouveau rendus accessibles au public.

  • La grande saga de l'histoire des dépôts vapeur de la SNCF se poursuit aujourd'hui avec la publication de l'ouvrage consacré aux dépôts de la Région Nord. Neuf ans après la publication de l'ouvrage consacré à la Région Ouest, les auteurs - Marcel Chavy et Olivier Constant - retracent in-extenso la carrière des quarante dépôts de cette région SNCF petite par la taille mais grande par l'importance de son trafic. Ils ont eu accès aux meilleures archives pour retracer à la fois l'évolution des effectifs et des services assurés et celle des installations. Cet ouvrage de 256 pages comporte donc, comme les deux précédents publiés en 1997 (Régions Sud-Est Méditerranée) et 2000 (Ouest), des plans de dépôts, des roulements de séries vapeur, des effectifs numériques ainsi que plus de deux cents photos. Celles-ci proviennent du Centre des Archives SNCF du Mans, du collectionneur Jean-Marc Steiner, de différents photographes de renom et bien entendu du fonds photographique de la Vie du Rail. Cette vaste rétrospective de l'histoire des dépôts vapeur de la SNCF se poursuivra fin 2010 avec la Région Est et s'achèvera l'année suivante avec la Région Sud-Ouest.

empty