Archibooks

  • La pensée paysagère, ce n'est pas la pensée du paysage.
    Ce livre n'est pas une histoire de la pensée du paysage. il pose la question : pourquoi cet étonnant contraste entre, d'une part, ces innombrables générations qui n'avaient pas de pensée du paysage mais qui nous ont laissé tant d'admirables paysages, et d'autre part cette génération qui, tout en ne cessant de parler et d'écrire à propos du paysage, le détruit à grande échelle sur tout son territoire - hormis quelques icônes ? nous avons une pensée du paysage, mais nous n'avons plus de pensée paysagère, c'est-à-dire cette pensée concrète, vivante et agissante qui s'exprimait par de beaux paysages.
    Fétichiser cet objet de consommation (touristique, immobilière, académique etc.) qu'est aujourd'hui le paysage, cela ne suffira pas pour retrouver cette manière d'être qui s'incarnait dans la pensée paysagère. au contraire, même. si nous voulons cesser de " tuer le paysage ", comme disait un poète chinois du ixe siècle, il nous faut au préalable savoir ce que c'était que la pensée paysagère.

  • Qu'est-ce qu'un croquis d'architecture ?

    Il est commun de penser que les architectes dessinent leurs projets à partir d'un croquis fondateur, qu'ils imaginent les bâtiments instantanément en griffonnant sur un bout de papier quelques lignes les déterminant définitivement.En réalité, il semble difficile de résumer un projet à une sorte d'instantané précurseur isolé de toute autre recherche. L'architecte n'est pas un magicien et ne détient pas l'image finale de l'objet architectural dès la genèse du projet. C'est le croquis, dessiné par sa main et son esprit, qui peu à peu, grâce à son hyper-récurrence dans le processus de conception, va forger les lignes de force du bâtiment, de son volume général jusqu'aux moindres détails.

    En rassemblant une foule de croquis pluriels et bavards, cet ouvrage partage l'expérience de l'Atelier Herbez Architectes pour laquelle la pratique du dessin est une valeur forte, envisagée à la fois comme la base du travail de conception et comme un champ d'expérimentation insufflant la créativité. Aller au-delà du croquis c'est en explorer les mécanismes et en chercher les limites. Croquis à main levée, croquis informatiques et croquis du regard se mêlent ici pour révéler les ressorts du médium graphique qui trouve aujourd'hui, à l'ère du numérique, de nouvelles formes d'expression.

  • Ces 10 clefs abordent l'architecture non par une accroche spectaculaire, mais par une voie plus subjective. Elles tentent d'éviter l'écueil consistant à présenter ce domaine aux yeux du grand public comme une valeur culturelle fondée soit sur la dimension patrimoniale, soit sur les prouesses techniques des grands ouvrages d'art, ou encore sur la dimension événementielle de certaines réalisations qui se prêtent aux jeux des caméras et deviennent de parfaits décors pour le fond d'écran de journaux télévisés.

    Ce texte est destiné à initier une démarche personnelle, à stimuler la curiosité du lecteur en introduisant l'architecture par son versant sensible et émotionnel. Il s'adresses aux curieux, amoureux des villes, des parcs et des jardins, à ceux qui aiment le le paysage, ceux qui n'hésitent pas à quitter leur espace domestique pour se perdre dans l'espace urbain.

  • La transformation de la Bourse de Commerce en musée signe l'aboutissement de la quête d'un lieu parisien pour la Collection Pinault, ainsi que d'un long voyage pour son architecte, Tadao Ando. Quinze ans après que les deux parties ont dû interrompre leur projet de création d'un musée sur l'île Seguin et cinquante-cinq ans après que le GrandTour de Tadao Ando l'a conduit pour la première fois en Europe, l'ouverture très attendue de la Collection Pinault à Paris signe aussi le retour plébiscité d'un monument parisien méconnu du public.

    L'intervention audacieuse de Tadao Ando embrasse les occupations passées d'un bâtiment qui, dans ses strates, porte les marques de l'histoire et de ses différents usages. À la fois geste pragmatique et poétique, le cylindre de béton niché sous la coupole contribue à répondre aux enjeux d'un musée d'art contemporain. Il démontre le potentiel radical d'un bâtiment dont les métamorphoses architecturales passées et présentes ont fait un théâtre de progrès et d'expérimentation.

    De même que d'autres architectes japonais actifs à Paris, Tadao Ando a réalisé son projet à la Bourse de Commerce en étroite collaboration avec ses homologues français. Ce livre fait le récit du travail engagé des architectes, ingénieurs et designers, à travers de multiples entretiens, notamment avec Lucie Niney et Thibault Marca (NeM Architectes), Pierre-Antoine Gatier, Ronan et Erwan Bouroullec, etTadao Ando lui-même.

    Andreas Kofler ;

    Texte de l'ouvrage bilingue Français-Anglais ;

  • Le notaire, officier public nommé par le ministre de la Justice, intervient dans de multiples domaines juridiques de la vie des Français. Mutations immobilières, droit de la famille, droit des affaires, etc. : les actes authentiques établis par un notaire ont la force d'un jugement définitif. Magistrat de l'amiable, il contribue à une justice préventive par ses conseils et ses interventions impartiales, réduisant ainsi litiges et procédures contentieuses.
    Via leurs offices, les notaires entourés de leurs collaborateurs sont présents sur tout le territoire grâce à un large maillage territorial permettant autant de points d'accès au droit pour les citoyens.

  • Le monde

    Sophie Trelcat

    Dressé à la pointe triangulaire du secteur Austerlitz de la Zac Paris Rive Gauche, entre fleuve et gare, le vaisseau amiral du Groupe Le Monde balise l'entrée du quartier éponyme. Nouveau lieu pour une nouvelle configuration du groupe de presse, le bâtiment est symbolique à plusieurs égards. Il est un indéniable acte de foi du groupe en son avenir et en celui des médias, et il représente l'existence du nouveau consortium rassemblant Le Monde, La Vie, Télérama, The HuffPost, L'Obs, Rue 89. Le projet dessiné par les agences Snohetta en Norvège & SRA en France est conçu comme un ouvrage d'art habité, soit un bâtiment pont enjambant une parcelle dont la dalle centrale, au-dessus des voies ferrées, est inconstructible. Issu d'une manipulation géométrique, le bâtiment complexe accueille une grande arche publique ouverte sur la rue, tandis que ses façades pixellisées courbes en verre amènent en souplesse le regard vers d'autres horizons et d'autres perceptions. C'est une relecture de Paris dans sa forme urbaine, ses fonctions et ses matières qui sont ainsi placées en résonance.

  • Le nouvel Institut Hospitalo-Universitaire de Strasbourg, par l'architecte Patrick Schweitzer, est un projet fort et ambitieux qui se tourne vers le futur tout en prenant ses racines dans l'existant en dialoguant avec le site de l'Hôpital Civil au sein duquel il s'inscrit. L'ambition du projet est de rassembler dans un seul bâtiment des fonctions très variées. Ainsi le nouvel équipement abrite des locaux d'accueil et de bureaux, un plateau d'enseignement, un plateau clinique exploité par le Nouvel Hôpital Civil en liaison directe avec ce dernier, un plateau de recherche et développement, et enfin un plateau expérimental en liaison avec l'IRCAD.

  • Depuis plusieurs siècles, le savoir-vivre avec la nature se transmet pour Gally de génération en génération, Gally c'est d'abord l'histoire de la famille Laureau, agriculteur en Ile-de-France depuis 1746. Aujourd'hui, les frères Dominique et Xavier Laureau, dépositaires du savoir-faire transmis, ont diversifié leurs activités traditionnelles et apportent leur expertise dans le domaine du végétal au service des particuliers et des entreprises. Dans cet ouvrage, ils livrent en 101 mots les valeurs, les engagements et les secrets de l'agriculture urbaine.

  • Cet ouvrage offre un aperçu unique du processus de conception de 21 passerelles piétonnes et cyclistes. Contexte physique et historique, contraintes techniques, écologiques et économique; culture, processus, sont quelques-uns des mots clés qui rendent chaque projet unique.

    L'auteur de projet, l'architecte et l'ingénieur Laurent Ney, révèle la complexité qui caractérise chaque conception d'ouvrage d'art et explique comment, grâce à une vision intégrée de l'architecture et de l'ingénierie, on peut aboutir à des objets qui s'insèrent de manière significative dans nos traditions.

    This book offers a unique insight into the design process behind 21 footbridges. Physical and historical context, technical constraints, ecology and economy, culture and process are some of the key notions that underlie each unique project.

    /> The designer, architect and engineer Laurent Ney reveals the complexity that characterizes each structure and how, through an integrated vision of architecture and engineering, we can achieve objects that fit significantly into our tradition.

  • Ancrée sur une parcelle complexe au sein de la nouvelle Cité Judiciaire de Paris dans le quartier des Batignolles, la Maison des Avocats est une oeuvre de l'agence Renzo Piano Building Workshop réalisée avec Sogelym Dixence pour L'Ordre des avocats du Barreau de Paris et la CAisse de Règlement Pécunière des Avocats.

    Par l'équilibre savant de sa structure et l'aménité de son architecture cristalline ouverte sur la ville en harmonie avec le Tribunal de Paris, l'édifice fait écho au rôle et à la symbolique de la Justice.

    En faisant intervenir tous les grands acteurs du projet, cet ouvrage réalisé avec la critique d'architecture Christine Desmoulins retrace la conception et la construction d'un bâtiment vivifiant au coeur du Grand Paris.

  • Après L'Île des morts, Cinabre invite Nicolas Lefebvre et Camille Zisswiller à laisser libre cours à leur imagination à partir de l'oeuvre de leur choix. Les deux artistes ont élu Saint Christophe de Konrad Witz (vers 1435, Kunstmuseum Basel) comme point de départ de leur processus créatif. Confrontant l'écriture de fiction à l'exploration visuelle, l'oeuvre publiée dans Depuis ces épaules interroge les rapports possibles entre un motif pictural ancien et une compétition sportive d'aujourd'hui.

    Ce que contient le livre La nouvelle nous plonge dans les pensées de son narrateur, en pleine course de trail. La description de son monde intérieur est prolongée par des illustrations colorées, constituant des visions rêvées du paysage de montagne que le narrateur traverse - mais n'y a-t-il vraiment qu'un seul narrateur ? Le tout est réalisé à quatre mains et produit sous forme d'un livre à collectionner.

    Ce à quoi ressemble le livre 17 x 22,8 cm à la française, intérieur imprimé à 4 couleurs sur 96 pages de papier Muncken Lynx de 150 grammes, couverture imprimée à 4 couleurs et 1 fer à chaud holographique sur du papier Wibalin Natural Amethyst de 130 grammes contrecollé sur du carton de 2 mm, cahiers cousus et brochés.

    Lefebvre Zisswiller.

    Par le biais de la vidéo, de la photographie et de l'écriture, Camille Zisswiller et Nicolas Lefebvre construisent un travail commun et interrogent le mythe à travers des modes de récits oscillant entre réalité et fiction. Formés à l'histoire de l'art, aux techniques et aux modes de diffusion de l'image, leur recherche questionne le rapport texte-image dans un large spectre, à travers des réalisations allant de l'objet livre à l'installation d'art contemporain. Ces dispositifs tentent d'approcher le réel "par surprise" dans un intervalle entre l'écriture et ce qui est formulé au-delà du langage.

    Une publication initiée par les éditions Cinabre, diffusée et distribuée grâce à Archibooks.

  • Le paysage est un lieu, naturel ou construit par l'homme, qui peut être représenté de plusieurs manières, Il est aujourd'hui un élément essentiel d'une création architecturale et/ou urbanistique car il insuffle la vie au bâti et permet une connexion à la nature. Le paysage est, d'ailleurs, toujours en mouvement et en progrès. Plusieurs auteurs se sont ainsi donné pour tâche de définir le paysage, qu'il soit culturel, pictural, architectural, urbain, hybride... 101 mots ne sont donc pas de trop pour tenter de définir le paysage et ce qu'il représenté.

  • Élevé sur un podium, le NarboVia donne une impression de monumentalité civique et architecturale tout en retenue, à l'entrée de la ville de Narbonne. Conçus par les architectes de l'agence Foster + Partners, ses grands volumes nobles et sa disposition axiale rappellent les archétypes romains et reflètent la nature brute de ses objets anciens - une remarquable collection d'objets qui étaient autrefois répartis entre trois musées et des installations de stockage.

    Relier entre elles des collections éclectiques et faire parler ces objets au sein d'un écrin architectural, voilà le défi relevé par l'équipe constituée de l'agence britannique Foster + Partners, associée à l'agence nîmoise Capia et au Studio Adrien Gardère basé à Paris. Cette équipe, d'envergure internationale, a réalisé un édifice dont le design s'inspire de la collection archéologique tout comme du paysage historique au sein duquel il s'insère.

    Le projet architectural se plie aux exigences de conservation et de présentation des collections archéologiques. La pièce maîtresse de la muséographie, le mur lapidaire, une mosaïque interactive de pierre et de lumière, composée de fragments de bas-reliefs en pierre issus d'anciens monuments funéraires, prend place dans un volume majestueux au coeur de l'édifice.

    Raised on podium, NarboVia provides a sense of restrained civic and architectural monumentality at the entrance to the city of Narbonne. Designed by the architects Foster + Partners, its large, noble volumes and axial arrangement are reminiscent of Roman archetypes and reflect the raw nature of its ancient exhibits - a remarkable collection of objects that were formerly split up between three museums and storage facilities.

    The challenge facing Foster + Partners, Capia and Studio Adrien Gardere - the team based in London, Nîmes and Paris respectively - was to interconnect these eclectic collections, which will change and grow over time, within a simple yet flexible architectural language, one imbued with a sense of accessibility and connection to history and culture - essential for this museum of 'living' antiquity. This world-class team has produced a building whose design draws its inspiration from the archaeological collection and from the historic landscape that surrounds it.

    The architectural project meets all the conservation and presentation requirements for archaeological collections. The centrepiece of the museum is the Lapidary Wall, an interactive mosaic of stone and light that displays a unique collection of ancient stone relief funerary blocks and stands in a majestic space at the public heart of the building.

  • La formalisation théorique de ce projet ressort de la bande urbaine active, génératrice et guide des développements. Par son échelle, l'ensemble MEETT - Toulouse Exhibition and Convention Centre génère l'intégration de tout le potentiel de ce projet urbain. "Le contexte n'est plus le site sans le projet, mais le site une fois le projet établi", expliquent Ellen van Loon, Chris van Duijn et Rem Koolhaas, les trois "partners" OMA en charge du projet de parc d'expositions de Toulouse ou MEETT - Toulouse Exhibition and Convention Centre.

  • "Un devoir nouveau s'applique depuis peu aux vivants : le devoir de mémoire. [...] Ce bloc affirme qu'il ne serait pas admissible de masquer derrière des effets convenus de forme, de sens et de scénographie la violence de la question que contient le seul nom de Camp de Rivesaltes. [...] Il ne pouvait donc pas s'agir ici d'illustrer, de signaler ou de formaliser le malheur pour que la compassion touristique pressée vienne trouver là son exutoire. [...] La puissance muette du Mémorial du Camp de Rivesaltes (dessiné par l'architecte Rudy Ricciotti) en laissant intacte face à nous la force dévastatrice de la question que nous pose ce camp en ruines, nous place aussi devant l'obligation de chercher à en comprendre la vérité avant de chercher à se souvenir." Jean-Paul Curnier, Avant la mémoire, la vérité (extrait)

  • Un livre sur Ibox, nouveau bâtiment qui revisite les standards de l'immobilier de bureau : flexible, circulant, mixte, ouvert sur le monde, technologique, adapté aux nouveaux modes de travail, offrant des espaces de convivialité et de collaboration connectés et conforme aux grands standards internationaux. Un livre d'architecture illustré, associant textes critiques, entretiens et une riche iconographie faisant découvrir le nouvel objet architectural majeur du quartier de la gare de Lyon à Paris.

  • Puisque, par nature, l'art contemporain est en train de se faire, il ne peut par conséquent se limiter à un état défini, il reste fluctuant, s'écrivant continuellement au présent.

    Les contemporains de cet art s'interrogent, ne savent pas ce qui restera, sont intrigués par la nouveauté.

    Malgré toutes ces difficultés de définition, il n'en reste pas moins que cet art, aussi éclectique soit-il connaît actuellement un fort succès, on peut même dire qu'il est à la mode. Ses amateurs en tout cas sont nombreux,ils visitent en masse les expositions, se pressent dans les vernissages... Certains amateurs sont si passionnés, qu'ils vont même jusqu'à soutenir financièrement la création actuelle, en achetant des oeuvres. C'est à eux ou à tous ceux qui désirent franchir le pas que ce livre est dédié.

  • Ce petit manuel est destiné à tous les concepteurs, qu'ils soient étudiants en architecture, ingénierie ou urbanisme.
    Il accompagnera le travail de projet par une série de 69 questions que chacun doit se poser dès le choix du site, du programme, et tout au long du processus de conception, depuis les premières esquisses d'implantation jusqu'aux derniers choix de matériaux ou de détails de construction. Chaque question est accompagnée d'une illustration et d'un texte explicatif permettant de comprendre en quoi cette question est pertinente pour inscrire le projet dans une démarche écoresponsable.

  • Catalogue de l'exposition au LAAC de Dunkerque.

  • Société de stars, société de la visibilité ? Certes, existent bel et bien depuis quelques années désormais des starchitectes, mais excepté peut-être un cas bien particulier, nous n'y sommes pas comme dans d'autres univers passé du "mettre un visage sur un nom" au "mettre un nom sur un visage". Tout de même pas encore si célèbres. Les projets des architectes valent toujours plus cher que leur bobine.

    Mais le droit d'auteur existe-t-il en architecture ? L'architecte travaille bien pour les autres avec l'argent des autres, alors pourquoi donc s'acharner à parler d'un droit d'auteur à propos d'une "profession artistique" qui conjugue responsabilités immenses et contraintes intenses ?

  • Réalisé en partenariat avec l'Etat, la Ville de Marseille, le Conseil général des Bouches-du-Rhône et le Conseil régional Provence-Alpes-Côte-d'Azur, le MuCEM offre un regard sur la Méditerranée, son histoire et son patrimoine. Le bâtiment construit selon les plans de l'architecte Rudy Ricciotti, associé à Roland Carta, se présente sous une forme de cube minéral bordé de douves. Il est enserré par une résille de béton fibre issu des dernières recherches de l'industrie française et de façades brise-vent qui laisseront passer la lumière, l'air et les odeurs d'iode. Le bâtiment d'une surface de 15000 m2 accueillera deux plateaux d'expositions, des espaces dédiés aux enfants, un auditorium, une librairie et un restaurant doté d'une terrasse panoramique.

    Sorte de casbah verticale reliée au fort Saint-Jean et au quartier du Panier par deux passerelles, le MuCEM est parfaitement intégré au site.

  • Accorder l'urbain et le vivant ? L'étude de la biodiversité urbaine démontre que ce désir est loin d'être naïf et, mieux encore, qu'il révèle des enjeux essentiels touchant au bien-être et à la santé de l'être humain en ville.

    A travers la définition de concepts clés tels qu'"agriculture urbaine", "écoquartier", "greenwashing", "renaturation" ou encore "zéro phyto", les trois écologues Olivier Lemoine, Joanny Fahrner et Tolga Coskun dessinent dans Les 101 mots de la biodiversité urbaine les contours d'un engagement en faveur d'une ville ouverte à la nature, à sa diversité et à une cohabitation riche entre l'homme et le vivant.

empty