Editions 1

  • Avocat à la cour d'appel de Paris, Jean Chevais est spécialiste de droit pénal et de droit de la famille. Depuis 1995, il défend les enfants victimes de maltraitance.


    Avec beaucoup de dignité, maître Jean Chevais aborde dans ce livre la délicate question de la pédophilie dans l'Église.


    Chaque année, des milliers d'enfants sont maltraités par des individus qui en avaient la charge: enseignants, éducateurs et religieux. Plus odieux encore que les autres, le prêtre pédophile suscite l'indignation. Trop souvent, la hiérarchie ecclésiastique a fait le choix de couvrir ses représentants plutôt que de protéger les victimes.


    Avocat des parties civiles dans la plupart des procès de ces dernières années, Jean Chevais ouvre ses dossiers, et stigmatise le silence coupable de la hiérarchie.

    Le secret de la confession suffit-il à tout expliqueroe L'Église peut-elle persister sans risques dans son attitudeoe Qu'en est-il réellement des directives données par le Vatican oe Le douloureux problème de la pédophilie incite à la remise en question: le célibat des prêtres, la formation de ceux qui recueillent le témoignage des enfants, et plus généralement, les aspects juridiques du problème font ici l'objet d'une analyse sans concession.


    Cet ouvrage n'est pas le procès de l'Église, mais celui des individus qui la salissent. À travers lui, maître Chevais entend donner à l'Église l'occasion et les moyens de faire son mea culpa.

  • On ne présente plus Saddam Hussein, pourtant le connaît-on vraiment oe Aucun livre n'a été publié récemment sur le dictateur irakien, au pouvoir depuis 25 ans.
    Depuis 1980 le peuple irakien est directement victime de Saddam Hussein et de l'embargo imposé par l'ONU. Ce pays riche jadis est revenu à un niveau de grande pauvreté pour une population et une jeune génération totalement déstructurées par le pouvoir. La tyrannie du raïs la rend otage de ce régime sanguinaire.

    Pour les Américains et les autres états d'Occident, les sanctions devaient devenir insupportables pour le peuple sur lequel on misait pour renverser le dictateur. Il n'en a rien été tant le pouvoir exerce son contrôle sans faille sur tous les rouages du pays, sur toute la population.

    La famille, la tribu, le parti, les alliances communautaires... voici quelques éléments grâce auxquels Saddam Hussein se maintient en place usant d'une violence permanente, au milieu d'une piètre opposition locale non déclarée ouvertement, des chiites au sud, des Kurdes au nord, des rivalités, des velléités indépendantistes de cette mosaïque communautaire qui constitue l'Irak. Quelques soient les plans américains, la capacité de nuisance du pouvoir irakien est plus importante qu'on ne le présume, l'opposition inexistante.

    Jusqu'où le dictateur entêté de Bagdad est-il prêt à résister ? Jusqu'où son attitude suicidaire ira-t-elle ? Au moment où les Etats Unis s'apprêtent à donner l'assaut il est essentiel de faire connaître la véritable personnalité de Saddam Hussein par ce portrait total.

  • L'une blonde, l'autre brune. L'une peintre, l'autre écrivain ; l'une sage, l'autre rebelle. Malgré leurs différences, Hélène et Simone de Beauvoir sont unies par un amour indéfectible que ni le temps ni les divergences esthétiques ou politiques ne parviendront à entamer.
    Alors que Simone obtient l'agrégation de philosophie et rencontre Jean-Paul Sartre, Hélène réalise sa première exposition de peinture sous le regard de Picasso. Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, les deux soeurs sont séparées. Hélène épouse à Lisbonne l'un des élèves de Sartre, Lionel de Roulet, défenseur actif de la France libre, et réalise une première série de tableaux sur la vie quotidienne au Portugal. Restée en France pendant l'Occupation, Simone publie son premier roman, L'Invitée. La Libération rassemble les deux soeurs qui sont alors entraînées dans le tourbillon de la création et dans les affres de la guerre froide. Simone et Hélène parcourent le monde, se croisent, se rejoignent, se séparent encore. L'une atteint la célébrité, l'autre y aspire mais, malgré de nombreuses expositions, reste moins connue. Jalousies, amours déçues, rivalités, fascination, conflits politiques peuplent l'univers des deux soeurs et alimentent leurs confidences. Mai 1968 les réunit à nouveau dans l'aventure des droits des femmes que Claudine Monteil vécut à leur côté. L'auteure raconte, dans l'intimité, les joies, les chagrins et les luttes de ces deux femmes exceptionnelles, dont l'une laisse une oeuvre littéraire colossale et l'autre plus de huit cents tableaux et gravures. Une histoire fascinante du xxe siècle.

  • Le développement du libéralisme à l?échelle de la planète est loeun des faits majeurs de notre époque. À qui profite cette évolution ? A-t-elle pour corollaire obligé le désarroi des travailleurs précaires, des chômeurs et des habitants des pays les plus pauvres ?
    Si c?était le cas, loeintervention de l?État serait indispensable. Or, les cinq années du gouvernement Jospin ont été marquées par un développement considérable de l?étatisme, sans que la pauvreté et les inégalités reculent pour autant.
      Fiscalité, emploi, services publicsoe Les dépenses de l?État et les contraintes quoeil impose génèrent des gaspillages, ou favorisent des populations déjà privilégiées plutôt que les démunis. Pour ces derniers, une politique libérale, loin de constituer une menace, offrirait la meilleure chance doeun nouveau départ. À mille lieues des idées reçues et sans aucun dogmatisme, cet ouvrage apporte un éclairage original à tous les grands débats politiques doeaujourdoehui.

  • Liban-Sud. On vient d'exhumer une réplique du code d'Hammourabi, une stèle vieille de quatre mille ans qui a posé les fondements du droit écrit sur le partage des eaux. L'auteur de cette découverte ? Aquasystème, une start-up justement chargée du traitement des eaux. Un formidable coup de pub...

    Entre Paris et Londres, un certain Laparent, capitaine de la D.S.T, file une juge française spécialiste des délits d'initiés sans l'aval de sa hiérarchie. Que cherche-t-il oe En se lançant sur les traces de Laparent, Pierre Morvan, coordonnateur des Services de renseignements, ignore encore les liens complexes qui existent entre les deux affaires. Délits d'initiés, complot politico-financier, justice manipulée, il avance en terrain miné. Mais la machine est en marche.

    /> Bernard Besson déroule de main de maître une intrigue riche en rebondissements et nous promène en eaux troubles. Les coupables ne sont pas toujours ceux que l'on croit.

  • Ve siècle avant Jésus-Christ : l'empire perse est à son apogée. Parvenu au terme d'un règne glorieux, Darius se lance à la conquête de l'Europe. Affrontera-t-il les Grecs coupables d'avoir saccagé la ville de Sardes ou tournera-t-il ses armées vers le fabuleux pays des Scythes oe À Khodabad, petite bourgade perse, la jeune orpheline Sétareh, à laquelle le mage Zarathoustra prédit un destin exceptionnel, trouve refuge auprès de Mardochée dans une modeste communauté juive.

    Enrôlé malgré lui dans l'infanterie, Mardochée remonte l'Euphrate à la suite du Roi des Rois. La chance semble tout d'abord sourire aux Perses qui capturent la belle princesse scythe Ketayun au charme de laquelle ni Darius ni son fils, le fougueux prince Xerxès, ne sont insensibles...

    Mais pour le Grand Roi désormais le temps presse : la cour le somme de désigner son héritier ; selon ses espions, les circonstances sont favorables à un assaut contre les Athéniens, et dans la capitale perse laissée à la garde de la reine Atossa, la révolte gronde...

  • Vivre ensemble et se comprendre. c'est l'appel que lancent dans ce livre le docteur dalil boubakeur, recteur de la mosquée de paris, président du conseil français du culte musulman et le professeur bernard kanovitch, membre du crif, président de la commission chargée des relations avec la communauté musulmane.


    Les communautés juive et musulmane sont les premières victimes du climat d'intolérance qui s'installe dans notre pays.

    Pourtant, les musulmans et les juifs de france s'efforcent d'entretenir des relations fraternelles fondées sur le principes de dialogue, de compréhension et de respect mutuel. les deux auteurs de cet ouvrage oeuvrent depuis de nombreuses années pour aller plus loin dans ce dialogue, l'approfondir, le sortir du cénacle des experts, le porter sur la place publique et le faire partager à l'ensemble de la nation.

    Chacun sait que les sphères closes de l'identité, qu'elles soient politiques, philosophiques ou religieuses, conduisent à l'affrontement et transforment le droit à la différence en une dangereuse dérive communautariste. l'identité sacrée de nos communautés ne doit pas être l'occasion d'un repli sur soi.

    L'objectif est bien de vivre ensemble, dans une même aspiration au bonheur, et non de constituer sur le territoire de la république une mosaïque où chacun serait enchaîné à ses doutes, à la peur qu'il a de l'autre.

    C'est donc un vibrant appel au dialogue qui est lancé à un moment où l'histoire nous place face à nos responsabilités. notre pays ne doit pas se laisser entraîner dans la spirale de l'opposition entre les communautés. si l'histoire contingente est faite de soubresauts, de conflits violents, d'affrontements entre les diversités, il appartient aussi aux hommes politiques d'entretenir l'espoir d'une paix universelle.

    C'est dans ce contexte que le fait religieux retrouve toute sa légitimité, car la religion n'est pas séparable de l'humanisme.

  • Cinquante-sept aventures inoubliables.
    Doeun récit à loeautre,
    les plus célèbres conteurs français
    nous emmènent de Paris à Bangkok,
    du rêve à loehorreur,
    du quotidien à loeincroyable,
    de la folie au crime.
    Ces faits se sont produits
    il y a un siècle ou quelques
     années seulement.
    Des hommes, des femmes,
    des enfants y ont rencontré
    un destin drôle ou tragique.
    Vous retrouverez ici ces histoires,
    vivantes, dures, tendres, haletantes,
    émouvantes. Vraies.

empty