Koutoubia

  • Voici une version totalement renouvelée du Prophète, ce livre culte, mis au goût du xxie siècle par une experte dans l'adaptation de cet auteur. Le Prophète contient tous les éléments nécessaires pour fonder un code de valeurs laïques dans lequel tous les humains peuvent se retrouver, de quelque origine et de quelque religion qu'ils soient. D'où l'importance de remettre ces textes dans une prose fluide et actuelle.

  • Alors que Camus aurait eu cent ans, que reste-t-il de son oeuvre?? Par l'itinéraire qu'il nous propose entre l'Algérie d'hier et celle d'aujourd'hui, sur les lieux-mêmes où Camus se confronta à la condition humaine et aux drames de l'Histoire, Stéphane Babey montre la force et la pertinence d'une pensée trop longtemps vouée à la vindicte et à l'incompréhension. D'Annaba, où le destin de Camus rencontre celui de saint Augustin, à Alger la blanche en passant par Oran la pestiférée, ce livre est un voyage au coeur de la passion algérienne qui anima Camus jusque dans l'exil. Par cette plongée au coeur-même de l'inspiration camusienne, l'auteur montre quelle singularité et quelle force la terre d'Algérie a donné à une pensée de la dissidence, de l'intranquillité et de la fragilité de la condition humaine à une époque où la toute puissance de l'esprit idéologique semblait inexorablement dominer les consciences. Avec Camus, une passion algérienne, réédité à l'occasion du centenaire de la naissance de l'auteur de L'Étranger, c'est en toute complicité intellectuelle et spirituelle que Stéphane Babey s'attache à dire quel héritage ce maître nous a légué à jamais. Cet essai, loin des codes académiques, nous entraîne dans le voyage littéraire d'un écrivain foudroyé de soleil et bouleversé par la beauté métaphysique de l'Algérie.

  • Osmane échappe miraculeusement aux commandos de la Marine qui pourchassent un groupe de pirates fuyant dans le désert après l'échange d'une rançon. Comment ce jeune Somalien est-il devenu pirate ? Quel tragique destin l'a-t-il conduit de Mogadiscio en ruine jusqu'au village de Garaacad, où il partage la rude vie des hommes de la côte ? Pourquoi ces modestes pêcheurs sont-ils aujourd'hui des bandits qui défient les flottes des plus grandes puissances ? Dans un étourdissant et bref roman d'une belle intensité, Laurent Mérer nous plonge au coeur d'une dramatique histoire. Une histoire d'aujourd'hui. Laissant là le roman, l'auteur, marin et spécialiste de l'océan Indien, nous brosse dans un bref essai le tableau actuel de la piraterie dans le golfe d'Aden et le long des côtes de la Somalie. Un ouvrage original où la fiction la plus romanesque est suivie d'une analyse claire et rigoureuse de la situation.

  • Gilles munier a suivi sur place et le conflit qui opposa, à partir de 1980, l'irak et l'iran, et les deux guerres du golfe et leur funèbre cortège de centaines de milliers de victimes.
    D'après l'onu, l'embargo international qui frappa l'irak serait directement responsable de la mort d'au moins un million cinq cent mille enfants. autant de tragédies qui apparaissent sans lien aucun avec la diffusion de la démocratie, de la liberté et des droits de l'homme. a partir de ce terrible constat, gilles munier, remontant au début de la fièvre du pétrole, nous dévoile l'étonnante saga des espions de l'or noir.
    Des rivalités internationales, en vue de contrôler la route des indes à l'émergence des etats-unis en puissance mondiale. il brosse le portrait des espions de napoléon et de l'intelligence service, du kaiser guillaume ii et d'adolf hitler, des irréguliers du groupe stern et du shay, ancêtres du mossad, ou de la cia, dont les activités ont précédé ou accompagné les grands carnages des xixe et xxe siècles.
    Dans cette galerie sulfureuse, on croise, bien sûr, des personnages aussi célèbres que lawrence d'arabie, gertude bell, st john philby ou kermit roosevelt ; mais également des figures moins connues et tout aussi inquiétantes, sidney reilly, william shakespeare, marguerite d'andurain ou encore conrad kilian.

  • Ce sont des survivants.
    Presque des prédateurs. des aventuriers hors normes. autant d'indiana jones bien réels à une époque oú le cinéma n'existait pas encore. il leur fallait tout inventer, tout retrouver, tout combattre. lutter contre les superstitions locales, les certitudes de leurs prédécesseurs, les jalousies de leurs contemporains. s'extirper des guerres entre nations qui prennent l'archéologie et ses servants en otage.
    Distribuer coups de pioche, coups de poing et bakchich avec le même entrain. et si possible même bonheur. ils ont survécu et leurs découvertes à leur tour vivent encore. carter à réanimé toutankhamon. schliemann a fait retentir le cliquetis de bronze des glaives d'hector et d'achille. wendell a ressuscité la légendaire beauté de la reine de saaba. ils ont donné chair et vie, parfois au prix de leur sang aux trésors de nos musées.
    Ils ont redécouvert un monde ancien dans le tourbillon des guerres de leur époque pour nous laisser un héritage universel: notre mémoire. en fouillant le passé, ils nous ont offert un avenir.

  • De l'Ancien Empire perse qui fit trembler le Monde grec antique, il ne reste à présent qu'une république islamique qui ne peut, au mieux, que demeurer une puissance régionale. Pourquoi tant d'acharnement contre une nation qui a voulu et qui veut toujours affirmer son indépendance ? L'islam chi'ite iranien est-il à ce point inconciliable avec le reste du monde ? Est-il la seule caractéristique de ce pays qui a constitué sa culture depuis des millénaires ? L'auteur propose d'envisager ces questions à la fois sous l'angle des fondements culturels de l'Iran et de celui des traumatismes historiques que le Monde perse a subis, afin de mieux comprendre comment s'est constituée une vision du monde proprement iranienne dont la singularité vient se heurter aux valeurs que l'Occident ou ses voisins arabes voudraient lui imposer. Le paradoxe est que l'Iran que l'on présente souvent comme une menace pour le reste du monde ne s'est pas construit dans la volonté de l'affrontement mais dans le souci de préserver son originalité. Mais s'il a su combattre, il a su aussi intégrer des apports étrangers autant culturels que politiques qui font de lui une nation capable de s'adapter aux enjeux de la politique internationale qu'il sait percevoir dans leur globalité, d'où la complexité de son jeu politique, à la hauteur de son héritage qu'une approche simpliste a peu de chance de cerner.

  • Peut-on supprimer l'intérêt et la spéculation ? Une finance équitable basée sur le partage des pertes et profits est-elle possible ? L'économie réelle peut-elle revenir au centre des préoccupations ? Le métier de banquier est-il moral ? Repenser le capitalisme financier devient impératif. Face à la crise financière internationale, la finance islamique propose une réponse éthique. S'inscrivant dans une perspective de finance " alternative " et socialement responsable, elle dépasse la simple sphère de l'islam. Evaluée à plus de sept cents milliards de dollars, la finance islamique connaît une croissance spectaculaire, au Moyen-Orient, en Asie du Sud-est et s'installe à Londres, Francfort et Paris... Son avenir ne dépend pas seulement de sa capacité à mobiliser les pétrodollars, mais aussi de choix éthiques : est-elle capable de " civiliser " le capitalisme ? De réduire les risques ? De remettre l'individu et la communauté humaine au coeur des décisions économiques ? Ce livre éclaire le débat, dans ses enjeux économiques, sociaux et géopolitiques, sans négliger la priorité donnée au concret, grâce à des données statistiques et des exemples précis.

  • Pour la première fois, un Palestinien, qui n'est ni un combattant ni un responsable politique, raconte l'histoire de sa famille. Il le fait avec une lucidité exceptionnelle. Nous allons de la Palestine tranquille, celle des champs d'orangers que l'on irrigue le soir, à la Palestine déchirée, de feu et de sang. L'auteur décrit d'abord l'exil intérieur, imposé aux siens par les milices juives en 1947 lors de la création d'Israël. Il rapporte les récits de l'exode qu'il a entendus de la bouche des réfugiés ; puis son propre témoignage prend le relais. Au sein de son peuple, où le temps de l'adolescence n'existe pas, dès l'âge de 8 ans Mohamed Al-Rantissi devient un témoin de l'histoire des Palestiniens et, en particulier, de Gaza. Il raconte comment on peut survivre en enfer et devenir médecin sur une terre sans Université. Ce récit fait bien sûr revivre Abdelaziz Al-Rantissi, le frère de l'auteur, que l'on voit évoluer de la laïcité à la " solution " religieuse. Et fonder le Hamas auquel il donnera une audience internationale, avant d'être assassiné. On voit la " montée " du mouvement islamique et la répression israélienne qui l'accompagne. Les évènements rapportés, avec des mots simples mais forts, jusqu'à la sanglante attaque de Gaza en janvier 2009, permettent de comprendre l'histoire récente et peut-être d'envisager les solutions de demain.

  • Nous voici invités à un voyage à travers les mots d'une autre langue, l'arabe, et d'une spiritualité peu ou mal connue, l'islam.
    Est-ce un hasard si parole et blessures procèdent d'une même racine en arabe, langue de Révélation ? Parler, serait-ce blesser ? Est-ce la blessure qui génère la parole ? Y aurait-il autant de mots d'amour que de blessures ? Et l'amour n'est-il pas indicible ? " Si l'amour est savouré, dit Ibn Arabi, son essence est incomprise. " De mot en mot, de questionnement en questionnement, l'auteur nous entraîne de cet islam, qui est une vision du monde, à Dieu, dont le Nom, Allah, évoque en arabe désir d'union et de connaissance, afin que vie et monde reprennent enfin sens.
    Un essai passionnant, inattendu, générateur de découvertes, d'énigmes et d'interrogations.

  • Il est des hommes "qui ont la vérité en eux mais ne l'expriment pas en paroles". Dans "Le Prophète", Khalil Gibran parle de l'exil, de l'amour, des enfants, du manger et du boire, du travail, de la douleur, de l'amitié, de la beauté, de la mort. Mais l'essentiel, il ne peut le dire. C'est en creux qu'il fait sentir la vérité muette de son âme. Et l'invisible évoqué par le prophète libanais parle directement à l'invisible qui est en nous.

  • Cet ouvrage sur Les Mosquées, phares de l'islam, illustre ce qu'a été la carrière de l'auteur, pendant quarante années de vie intense et d'activités professionnelles passionnantes.

    Rencontré pour la première fois dans la vieille ville de Jérusalem, le monde islamique l'a accompagnée notamment en Iran, puis en Éthiopie, en Égypte, en Thaïlande, en Tunisie, au Soudan, au Yémen, dans les Émirats arabes unis, en Turquie et au Maroc. De l'Atlantique à la Méditerranée, du golfe Persique à la mer Rouge, puis à l'océan Indien, mais aussi au long des routes terrestres, l'auteur a voulu suivre l'expansion de l'islam par les grandes voies de communication. Dès que la nouvelle religion s'implantait, une mosquée était édifiée et elle en devenait le signe visible de loin, le phare.

    Aux côtés des grands monuments majestueux faisant partie de la « culture générale » d'un grand nombre de nos concitoyens du monde, plusieurs des édifices présentés dans ces pages ne figurent pas dans les ouvrages consacrés à la civilisation musulmane ou aux arts de l'islam. Ils n'en demeurent pas moins des témoins marquants de sa présence.

  • Abd el-Kader

    ,

    Sur des textes de François Corteggiani et des dessins de Tristan Dupuis, voici la vie exemplaire de l'émir Abdelkader.

    Né le 6 mai 1808 près de Mascara, en Algérie, décédé le 26 mai 1883 à Damas, en Syrie, Abdelkader fut à la fois un homme politique, un chef militaire et le sultan des Arabes.

    Il fut également un écrivain, un poète, un philosophe et un théologien soufi.

    Grande et noble figure, il est considéré en Algérie comme le père de la nation.

  • Le livre collectif « Une ambition marocaine », élaboré par l'Association Marocaine d'Intelligence Economique sous la direction de son Président, Driss Alaoui Mdaghri, a été présenté officiellement à la presse mercredi 15 Juillet 2009 au Technopark de Casablanca. L'ouvrage, écrit par un comité d'experts indépendants, analyse la décennie 1999/2009 sous plusieurs aspects, et identifie les grandes réalisations du Maroc, ainsi que les points qu'il reste à adresser, dix ans après l'intronisation de Mohammed VI. Premier ouvrage de la société civile qui retrace la dynamique marocaine récente, « Une ambition Marocaine » permet de comprendre la tectonique à l'oeuvre au Maroc, et donne un certain nombre de clefs pour comprendre la dynamique du royaume chérifien. Les travaux des experts ont été dirigés par le Président de l'AMIE, Driss Alaoui Mdaghri, et coordonnés par Abdelmalek Alaoui, Président du FFA Maroc.

  • 1950. Alger vit sous le soleil de l'insouciance. La plage. Les sardines grillées. Les kémias, le soir, dans les bistrots populaires de Bab el-Oued. Et puis, descendant des terrasses, le parfum subtil du jasmin qui flotte dans les ruelles étroites de la Casbah.
    Naît alors un amour éblouissant entre deux adolescents. Roméo et Juliette à la mode algéroise.
    Survient la guerre. Les rues prennent les couleurs de la peur. Les attentats sont quotidiens. L'OAS finit par pratiquer la politique du pire.
    Entre truculences et peurs, entre rires et larmes, Une Éducation algéroise est un roman comme il s'en rencontre peu, où se dévoile, en toute innocence, l'âme d'un peuple attachant.

  • Le terrorisme est un phénomène multidimensionnel.
    C'est un sujet de recherche qui a été largement abordé en sciences politiques et en relations internationales, mais abandonné par la géographie urbaine et l'économie spatiale. pourtant, le terrorisme concerne la ville et l'espace. en plus il a toujours eu un bras économique qui l'appuie. a travers le modèle "centre/périphérie", cet essai tente d'esquisser un visage différent du terrorisme. il cherche à déceler l'espace réel et cognitif des kamikazes, de savoir où ils sont localisés spatialement, de quelle manière ils ont vécu le quotidien.
    Comment fabrique-t-on un kamikaze? c'est l'économie et la société qui forgent d'une façon ou d'une autre les kamikazes! toutes ces interrogations sont abordées dans cet ouvrage à partir d'un cas précis: les attentas terroristes du 16 mai 2003 à casablanca. ces attentats ont fait l'opposition entre deux mailles: un centre riche et une périphérie délaissée; entre deux modes de consommations: une consommation de masse et une consommation de luxe; entre deux économies: une économie formelle et une autre informelle.
    Cet essai est fortement appuyé sur le modèle "centre/périphérie", mais aussi tacitement sur la centralité, la distance, l'accessibilité, et les "effets externes".

  • Le gayan

    Hazrat Inayat Khan

    Ces " notes de la musique silencieuse " sont autant de thèmes universels livrés à notre réflexion et à notre méditation.
    Elles chantent la sagesse et l'extase. avec légèreté et simplicité, elles suscitent l'éveil du sacré dans le quotidien. ces propos très simples renvoient à chaque moment de la vie et dont de ce livre le compagnon de tout homme en quête de sa vérité. considérée par beaucoup comme un trésor, le gayan n'avait pas été réédité depuis de très nombreuses années. il a été écrit en 1923 par le grand maître soufi et musicien hazrat inayat khan.

  • Averroès

    Ernest Renan

    Pour Renan, la formule fuse, sans appel : « Je suis le premier à reconnaître que nous n'avons rien ou presque rien à apprendre ni d'Averroès, ni des Arabes, ni du Moyen Âge ».
    Alors, pourquoi relire Renan aujourd'hui ? Selon lui, Averroès aurait perdu son combat contre les théologiens. Cette interprétation semble opposer le Coran à son message philosophique. Elle ne fait pas justice à l'effort constant du philosophe cordouan de justifier la pratique philosophique à partir du Coran lui-même.
    Dans sa préface, le philosophe Ali Benmakhlouf nous invite à revisiter le grand texte renanien, à en voir les ombres et les lumières et à mesurer l'importance toute nouvelle et bienvenue qu'Averroès prend aujourd'hui.

  • De la France à la Chine, de la Russie à l'Afrique, l'Eglise et l'Islam constituent de nos jours deux immenses communautés de croyants. Au cours des siècles passés, les relations qui se sont établies entre elles ne furent pas toujours aussi conflictuelles qu'on le dit. Il y eut parfois entre chrétiens et musulmans des symbioses culturelles et d'étonnantes rencontres spirituelles. Mais ce ne furent que de très rares exceptions : l'histoire des relations entre la Chrétienté et l'Umma fut surtout une suite d'affrontements politiques et de polémiques doctrinales.
    En ce début du XXIème siècle, en diverses régions du monde, bien des incompréhensions et tensions demeurent entre chrétiens et musulmans. Mais, dans l'une et l'autre communauté, de plus en plus nombreux sont les croyants qui découvrent les liens spirituels qui les unissent.
    Dans ce contexte nouveau, quel fut, ces dernières années, et quel est aujourd'hui l'enseignement des papes ? Ayant consacré sa vie au dialogue interreligieux, le Père Michel Lelong présente ici des documents peu connus - et pourtant d'une importance majeure - qui témoignent de l'attention porté par Paul VI, Jean-Paul II et Benoît XVI aux relations entre l'Eglise catholique et le monde musulman.

  • La chute du mur de berlin, le 9 novembre 1989, marque la fin de la guerre froide.
    Du coup, 100 000 officiers supérieurs du renseignement sont au chômage technique. a l'est, leur reconversion sera politique, comme en témoigne l'ascension fulgurante de vladimir poutine. a l'ouest, elle sera économique. cette élite extrêmement bien formée va grossir les rangs des multinationales anglo-saxonnes. naîtra ainsi au sein des entreprises une nouvelle pratique : l'intelligence économique. désormais, avec la mondialisation, la guerre économique est déclarée.
    Tout aussi terrible et meurtrière que les guerres conventionnelles, elle met au ban de l'humanité ceux qui ne veulent pas changer ou qui se croient à l'abri. pays aux mille défis, le maroc a besoin d'une stratégie de guerre économique, qui permettra le jaillissement du dirigeant marocain hybride, qui sait surveiller comme les chinois, analyser comme les français, et agir comme les anglo-saxons. a l'aide d'exemples plus étonnants les uns que les autres, l'auteur, fin connaisseur des guerres secrètes qui se mènent au maroc et ailleurs, nous fait entrer au coeur même de cet étrange univers et lance les pistes pour une doctrine marocaine rénovée de sûreté économique.

empty