Sciences & Techniques

  • A la fin du XVIIIe siècle, deux astronomes imaginèrent des objets célestes si massifs que même la lumière ne pourrait s'en échapper... Aussitôt tombée dans l'oubli, cette intuition fut pourtant confirmée - à la surprise générale - par la théorie de la relativité d'Einstein. Depuis, de nombreuses recherches ont fait la lumière sur ces astres obscurs aux étranges propriétés. Matteo Smerlak revient sur l'histoire de la découverte des trous noirs.
    Il raconte comment nous les "voyons" et ce que nous savons d'eux. Comment se forment-ils ? Permettent-ils de voyager dans le temps ? Que se passe-t-il à l'intérieur ? Peut-on en créer artificiellement ? Partez en voyage à la vitesse de la lumière et explorez un univers profondément déroutant, et néanmoins intelligible.

  • Nous le constatons tous : un débat sur le nucléaire tourne très souvent à l'échange entre spécialistes ou bien à la controverse, souvent peu étayée, entre tenants et opposants. Dix ans après Fukushima, le moment est venu de donner des clefs de lecture, objectives et accessibles, d'un sujet complexe et polémique.
    Après un historique de la saga scientifique de la radioactivité pendant la première moitié du XX siècle et de ses développements industriels, Cédric Lewandowski offre un panorama de l'énergie nucléaire dans le monde en 2021. Coût du nucléaire, accidents majeurs et enseignements qui en ont été tirés, sûreté des centrales, démantèlement des installations, déchets... Autant d'aspects essentiels ici abordés pour mieux appréhender le nucléaire aujourd'hui.
    Quels sont les atouts de cette énergie dans le domaine de la lutte contre le réchauffement climatique ? Quel rôle joue-t-elle dans la souveraineté nationale ?
    Abordant aussi la question de l'acceptabilité par les citoyens, cette synthèse dresse les perspectives d'innovation attendues pour le nucléaire de demain.

  • Si l'hôpital est un lieu familier à tous, son fonctionnement et les règles qui gouvernent cette institution sont mal connus. C'est que l'hôpital a de multiples missions et de nombreux visages : centre de référence des techniques médicales, lieu de recherche et d'enseignement ou encore espace de prévention et d'éducation à la santé, il est aussi un hôtel qui accueille des patients toute l'année, une entreprise au personnel nombreux dont les fonctions et statuts sont variés, un bâtiment civil aux normes d'hygiène et de sécurité innombrables, une institution, ouverte 24 heures sur 24, accueillant toutes les détresses...
    Alors que les réformes succèdent aux réformes, Jean de Kervasdoué nous aide à mieux comprendre les enjeux universels de l'organisation hospitalière et la particularité des choix français. Ils ont des conséquences économiques, sociales, politiques, scientifiques et techniques mais surtout éthiques.

  • Pour les savants tout au long du Moyen Âge, c'est la tradition scientifique grecque, incarnée par Aristote, Euclide, Archimède, Ptolémée ou encore Galien, qui faisait référence, ce qu'on appelle depuis les « sciences anciennes ».
    Mais à partir des années 1600, moment où sont inventés de nouveaux instruments permettant de voir des objets jusque-là invisibles à l'oeil nu (télescope, microscope...), les scientifiques vont s'employer à mesurer et à faire des expériences de façon beaucoup plus systématique. La révolution scientifique « moderne » est en marche !
    Et depuis 1800, les disciplines et les spécialités n'ont cessé de se multiplier, fondées de plus en plus sur des instruments coûteux et une forte division du travail. Les universités deviennent alors les lieux privilégiés de la recherche et de la formation de chercheurs.
    C'est cette fabuleuse histoire que retrace Yves Gingras, une histoire faite d'évolutions et de révolutions, mais aussi de tâtonnements, de hasards et d'intuition...

  • Fondée en 1960 par un neuropsychiatre, le professeur Alfonso Caycedo, la sophrologie est une psychotechnique s'inspirant, entre autres, de l'hypnose et de la phénoménologie.
    Pratiquée préventivement, elle contribue à prévenir le stress et les risques psycho-sociaux. Parce qu'elle mobilise les potentialités personnelles, elle peut aussi être utile à tous ceux qui, désireux d'optimiser leurs capacités, apprennent, à force d'entraînement, comment puiser en eux-mêmes des ressources inexploitées.

    D'abord d'application médicale, clinique et thérapeutique, la sophrologie a peu à peu investi les champs du sport, de l'entreprise ou encore de la pédagogie. Aujourd'hui, elle offre des perspectives de carrière. Mais toutes les formations ne se valent pas.

    Richard Esposito fait le point sur une technique de développement personnel en plein essor, qui, en complément de soins médicaux classiques, aide à mieux vivre.

  • Agences régionales de santé, franchises, parcours de soin, limitation des arrêts de travail... Les gouvernements accumulent les mesures et pourtant le déficit de l'assurance-maladie continue d'exister. Peut-on maîtriser l'augmentation des dépenses de santé ? Pourquoi ces dépenses augmentent-elles partout, et plus vite dans certains pays (États-Unis, France, Allemagne) que dans d'autres (Grande-Bretagne, Suède) ?
    Toutes les réformes des systèmes de santé doivent arbitrer entre quatre objectifs souvent contradictoires que cet ouvrage analyse : assurer la viabilité financière des systèmes, mais aussi l'égal accès aux soins, la qualité de ceux-ci, enfin la liberté et le confort des patients et des professionnels. Les dernières mesures décidées en France semblent abandonner progressivement l'idée d'une médecine de ville solidaire au profit des trois autres objectifs.

  • Perçu comme tantôt exaltant, tantôt répulsif, l'eugénisme est le plus souvent fantasmé. À ce mot sont en effet associés des projets techno-scientifiques, des doctrines hétéroclites, des utopies, des lois, des mesures relatives à la procréation, des politiques de population, des comportements criminels. Dans la pensée sociale ordinaire, on peut précisément le définir comme la volonté de modifier le patrimoine génétique de l'humanité en vue de son amélioration.

    Mais adhérer à une telle perspective, n'est-ce pas dès lors présupposer l'existence d'une inégalité génétiquement déterminée entre humains ? Et choisir sa descendance, n'est-ce pas jouer aux apprentis-sorciers ? Jusqu'où pousser l'aventure de l'autodétermination ?

    Pierre-André Taguieff décrypte un projet qui en dit long sur la propension des hommes à se révolter contre la Nature... ou contre Dieu.

  • Depuis les travaux d'Einstein sur la relativité générale au début du XX siècle, nous savons que l'espace est en expansion ou en contraction. L'observation montre que les galaxies s'éloignent toutes les unes des autres à une vitesse proportionnelle à leur distance : c'est la loi d'expansion de Hubble. Comme d'autres, cette observation n'a fait que confirmer la théorie du « Big Bang », selon laquelle l'Univers a commencé dans un état extrêmement chaud et concentré : la nucléosynthèse primordiale. Grâce à la détection du fond cosmique, on a pu repérer que cet état, composé d'éléments légers comme l'hélium ou le deutérium, a connu d'infimes fluctuations de densité 400 000 ans après le Big Bang. Ce sont ces fluctuations qui ont donné naissance aux galaxies.
    Depuis 1998, nous savons que l'expansion de l'Univers s'accélère, à cause d'une mystérieuse énergie noire.
    Un surprenant voyage dans l'espace, et donc... dans le temps !

  • Avec des mots simples, le docteur Jean-Jacques Hauw nous aide à comprendre les ressorts d'une maladie qui touche, directement ou indirectement, près de 3 millions de personnes. En cause : des lésions du cerveau, dont le mécanisme reste largement inconnu.
    Après avoir retracé l'histoire de sa découverte et présenté quelques cas typiques, il décrit les principaux symptômes de la maladie dans ses formes les plus communes (où prédominent les troubles de la mémoire) et celles qui sont plus atypiques (où peuvent dominer l'indifférence, les troubles du langage, de la pensée), ou encore les formes précoces, ainsi que les moyens modernes du diagnostic.
    La maladie résulte-t-elle du vieillissement du cerveau ? De lésions initiales ? Quels sont les facteurs de risque ? Quels traitements sont appropriés ?
    Un précieux outil pour prévenir Alzheimer, accompagner ses proches et faire un point sur les essais cliniques de nouveaux traitements et les pistes de la recherche, porteuse d'espoir pour l'avenir.

  • Quel âge les étoiles ont-elles ? Comment prévoir les éclipses ? Qui étaient Hubble, Lemaître, Kepler, Hawking ? La vie extraterrestre existe-t-elle ? L'Univers observable est-il unique ?
    Sous la forme d'un abécédaire de 100 mots, à jour des connaissances les plus récentes, Jean Audouze nous invite à partir à la découverte des objets du ciel, des méthodes et des instruments d'observation, des grands noms qui ont fait l'astronomie et des grandes questions qui taraudent les amateurs et les curieux.
    Arcs gravitationnels, comètes, galaxies spirales, inflation cosmique, pulsars ou quasars n'auront plus de secrets pour vous !

  • L'expression « développement durable » est devenu la référence obligée des politiques publiques et privées, le nouveau mot d'ordre de la coopération internationale. Il s'est imposé face à l'inquiétude des pays riches devant l'émergence de certains Suds et coïncide avec la montée en puissance des ONG.
    Rendant obsolète le concept de développement, le développement durable est un produit de la dernière mondialisation, le symbole de l'avènement d'une conscience mondiale.
    Mais cette synthèse théoriquement parfaite entre les préoccupations économiques, sociales et environnementales est-elle une réalité ? ou bien un étendard que chacun s'approprie en fonction de ses intérêts et de ses objectifs, une sanctification de la planète au détriment de l'humanité, et particulièrement des pauvres ?

  • Le mot " éthique ", lorsqu'il est appliqué aux sciences et à la médecine du vivant, semble recouvrir indifféremment " l'éthique médicale " proprement dite, c'est-à-dire l'exigence d'un certain comportement de la médecine au service du malade, et la bioéthique, qui est la mise en forme à partir d'une recherche pluridisciplinaire d'un questionnement sur les conflits de valeurs suscités par le développement techno-scientifique dans le domaine du vivant.
    Ces deux termes ont, du reste, des champs d'application voisins ou croisés lorsqu'il s'agit du don d'organe ou de l'assistance à la procréation. Didier Sicard clarifie les enjeux respectifs et communs de l'éthique médicale et de la bioéthique. Il met ainsi en perspective les notions de consentement, de préservation du secret, ou encore de non-discrimination, essentielles à cette éthique appliquée.

  • Entre le modèle de la psychanalyse d'un côté, et une vision des neurosciences de l'autre, Michel Godfryd choisit une position médiane. En d'autres termes, il maintient la classification traditionnelle des troubles mentaux en névroses et psychoses, tout en y incluant les références nécessaires concernant les classifications américaine (DSM-VTR) et internationale ; celle de l'Organisation mondiale de la santé, la CIM-10. Cette démarche a le mérite de reconnaître le fait pathologique sans méconnaître la dimension humaine de la personne.

  • Il aura fallu des années pour que les adultes admettent que les bébés ressentent et éprouvent, comme eux, la souffrance physique et que, comme eux, ils pensent, regardent et écoutent le monde. En plein essor depuis la fin du XX siècle, la psychiatrie du bébé repose sur la prise en compte des compétences, des besoins et de la vulnérabilité propres au petit d'homme, de ses liens avec ceux qui l'entourent.
    Elle étudie les troubles et propose des approches thérapeutiques adaptées afin de favoriser leur développement ultérieur.

  • La dépendance grandissante de pans entiers de nos existences (données médicales ou bancaires), de nos modes de production (informatique d'entreprise ou équipements industriels) et de notre défense (numérisation de l'espace de bataille) à l'égard des systèmes informatiques fait de la cybersécurité une nécessité vitale.
    D'autant que dans ce nouveau théâtre d'ombres, le principe de la guerre asymétrique est consacré : des Etats peuvent être attaqués par des militants isolés, des particuliers mis en cause par d'autres personnes privées, des entreprises devenir la cible de compétiteurs indélicats, etc. C'est en sachant ce que l'on risque de perdre sur la Toile que l'on peut entreprendre de sécuriser nos données sensibles.
    On doit alors s'interroger sur le juste équilibre entre une politique de surveillance très aboutie, et un droit à l'intégrité de son " patrimoine numérique ".

  • En psychologie appliquée, la PNL est une démarche pragmatique qui consiste à modéliser les savoir-faire et les savoir-être de ceux qui ont du succès pour les transmettre à ceux qui en ont besoin.
    S'appuyant sur des exemples concrets, Alain Thiry donne une description complète d'une méthode qui a fait ses preuves et qui, inspirée de protocoles tirés notamment de la Gestalt-thérapie ou encore de la thérapie brève, peut se révéler efficace dans les domaines les plus variés, de la psychothérapie au management en passant par le sport, la vente ou encore la pédagogie...
    Vous y découvrirez comment vous décentrer pour mieux comprendre l'autre, que derrière tout comportement il y a une intention positive, et qu'il n'y a pas d'échecs, mais seulement des raisons d'apprendre.

  • Maladie infectieuse chronique, la lèpre est due à une simple bactérie : Mycobacterium leprae. Affectant les nerfs périphériques, la peau et les muqueuses, elle est pourtant à l'origine de lourds handicaps.
    Si elle n'a pas été l'un des grands tueurs en série de l'humanité, comme la variole ou la peste, elle a néanmoins durablement marqué l'histoire des hommes, tant par l'horreur qu'elle suscite que par ses conséquences sociales, religieuses et eschatologiques.
    C'est sur cette histoire de souffrance et d'exclusion que revient le docteur Jean Vitaux, qui n'en oublie pas pour autant que la lèpre touche encore 200 000 personnes dans le monde.

  • On se sent « parano » lorsque s'impose comme une évidence l'impression de ne croiser que des regards méprisants ou malveillants qui, prétendant vous ignorer, n'en pensent pas moins et révèlent, tout en le dissimulant, l'existence d'une entente hostile ou pire, d'un complot dont vous êtes, pour une raison qui reste à comprendre, la victime cernée de toutes parts. La banalisation de ce terme, du fait qu'une forme atténuée de paranoïa est relativement commune, ne doit pas masquer sa signification réelle et la souffrance qu'elle implique pour le paranoïaque comme pour son entourage.
    La paranoïa est toujours un redoutable ferment de destruction de l'autre par la méfiance et la violence qu'elle engendre dans la vie relationnelle du couple, de la famille et du milieu professionnel ou sociopolitique.

  • La voix

    Guy Cornut

    La voix humaine est émise par un « instrument vocal » complexe dont le fonctionnement a toujours suscité de nombreuses interrogations à la fois chez les chercheurs et chez les personnes qui, l'utilisant beaucoup, souhaitent la conserver et, si possible, l'améliorer.
    Cet ouvrage propose d'établir un pont entre ces études scientifiques sur l'appareil vocal et les problèmes pratiques auxquels sont plus particulièrement confrontés les enseignants, les comédiens, les choristes, les chanteurs solistes ou les professeurs de chant. Il met à la portée de tous les notions fondamentales qu'il faut connaître pour comprendre comment fonctionne cette voix que nous utilisons chaque jour, sans avoir conscience de la richesse des mécanismes mis en jeu.

  • Le stress est-il le nouveau « malaise dans la civilisation » ? La fortune sémantique de cette notion, que l'on ne rencontre pas dans la langue française avant le XX siècle, ne peut en tout cas laisser indifférent un chercheur, tant le stress possède cette rare spécificité de féconder presque toutes les sciences.
    Quelles sont les sources de ce nouveau mal du siècle ? Dans quelle mesure est-il lié à la vie professionnelle des individus ? Peut-on élaborer une théorie générale du stress ?
    Quels moyens permettent de le prévenir et de le soigner ?

  • Bien que les météorites aient depuis toujours fasciné les hommes, l'intérêt scientifique pour ces pierres tombées du ciel s'est, depuis quelques années, considérablement accru.
    A travers elles, l'évolution géologique des corps célestes les plus massifs peut être appréhendée. Elles nous aident aussi à comprendre les mécanismes de formation des systèmes solaires. Certaines - les chondrites carbonées -, riches en molécules organiques complexes, ont permis de renouveler les questionnements sur l'apparition de la vie. Depuis l'ère " suspicieuse " jusqu'aux recherches les plus contemporaines, cet ouvrage retrace l'histoire naturelle et scientifique de ces échantillons extra-terrestres.

  • Qu'est-ce que la médecine humanitaire ? Celle qui s'adresse à des populations marginalisées, éprouvées par une crise ou privées d'accès aux soins. Celle qui s'exerce sans autre objectif que de se rendre utile. Tout membre d'une organisation oeuvrant dans ce domaine se reconnaîtra sans doute dans cette définition. Mais au-delà de ces principes essentiels et partagés, les situations sur le terrain conduisent à interroger les enjeux, les limites, les contraintes politiques, les paradoxes, les développements possibles de cette médecine.
    Car, plus que dans l'acte, ce sont les situations qui font la spécificité de la médecine humanitaire et que Rony Brauman nous invite à comprendre.

  • Comment détecter les phénomènes sociaux émergents - une nouvelle technologie, un nouvel usage ou un nouvel imaginaire sociétal ? L'enquête qualitative, parce qu'elle est au plus près du terrain et des acteurs, permet de mettre au jour des faits, des signaux faibles, des mécanismes sociaux, qu'une approche q uantitative ignorerait.
    S'appuyant sur l'expérience des auteurs dans le domaine des innovations et du changement culturel et social, en France et à l'étranger, cet ouvrage explique, de manière concrète, comment se construisent des enquêtes qualitatives. Il présente les principales méthodes qualitatives, les techniques de recueil de données et souligne l'importance de la flexibilité et du sens de l'observation dont doit faire preuve l'enquêteur sur le terrain.

  • La Pataphysique est la science des exceptions : le présent ouvrage l'aborde en 101 mots, et non 100. Car la Pataphysique est aussi surérogation, art d'excéder le monde. C'est la « science des solutions imaginaires », une science, dit le Père Ubu, « que nous avons inventée et dont le besoin se faisait généralement sentir ». Bref, « la Science ».
    Après Alfred Jarry (1873-1907), c'est le Collège de 'Pataphysique qui la cultive. Ces 101 notices éclairent son organisation (Vice-Curateur, Satrape, Ordre de la Grande Gidouille...), ses notions clés (Clinamen, Béatitude, Zimzoum...), ses relations avec le Sérieux, l'Humour ou la Désertion. Elles révèlent la Pataphysique rayonnant d'entités telles que Faustroll, Queneau ou Arrabal.
    La Pataphysique est illimitation. On aurait pu la décrire en 1 001 notices, « et plus ». Que « les » 101 mots ici réunis initient le lecteur à la Science !

empty