• Interrogations sur les commentaires récents qui entendent l'art contemporain comme synonyme de global art, le « globalisme » étant vue comme une antithèse de l'universalisme. Il y est question de tensions entre revendications d'une spécificité nationale et aspiration à une intégration à la scène globale de l'art. Ce numéro s'intéresse donc à la question de l'art global, non pas du point de vue d'une unification des pratiques artistiques à l'échelle mondiale, mais bien plus en prenant en compte les effets de la globalisation sur des pratiques locales.

empty