• Ce ouvrage présente une compilation de 5 précédents titres : Le Finistère vu du ciel (9782737373299) ; Le Morbihan vu du ciel (9782737369070) ; Les Côtes d'Armor vues du ciel (9782737373305) ; L'Ille-et-Vilaine vue du ciel (9782737376184) ; La Loire- Atlantique vue du ciel (9782737369087).
    Découvrez la Bretagne sous un nouvel angle avec des vues aériennes de ses 4 départements : le Finistère, Morbihan, les Côtes-d?Armor et l?Ille-et-Vilaine.
    Y sont magnifier ses nombreuses côtes aux paysages de carte postale (Côte sauvage, Côte de Granit rose, Côte d?Émeraude?), ses îles (Groix, Belle-Île-en-Mer, Houat, Bréhat, les Glénan?) et ses baies (baie de Quiberon, mer d?Iroise?) ou encore ses pointes (Pointe du Raz, Pointe de Corsen?) ainsi que ses cités riches en patrimoine (abbayes, chapelles, ou sites mégalithiques).
    Ici, la Bretagne est vue dans sa version élargie puisqu?elle inclut la Loire-Atlantique avec notamment sa capitale, Nantes et ses marais salants avec Guérande.
    (en couverture : La pointe du Raz, Finistère)

  • Savoir bien régler ses voiles en fonction du bateau, du vent, du cap, de la météo, des risques... Voilà un art qui ne s'apprivoise pas facilement ! Et pourtant, il n'existe que très peu de publications sur le sujet.
    C'est pourquoi Vagnon a choisi cette thématique pour lancer sa nouvelle collection de livres techniques et pédagogiques sur l'apprentissage de la voile, qui se déclinera en gammes «débutants», «confirmés» et «experts».

  • Anticiper et gérer les vents, les brouillards ou les orages, c'est essentiel pour un navigateur. Ce livre répond à toutes les questions !

  • Écrit pour tout plaisancier sans connaissance particulière en mécanique, ce livre explique de façon claire et synthétique le fonctionnement et la maintenance du moteur hors-bord et des circuits qui lui sont associés.
    Au sommaire, toutes les opérations de maintenance que vous pourrez effectuer vous-même (à l'exclusion volontaire de toutes celles nécessitant une expertise professionnelle) : sur les circuits d'alimentation, d'allumage, de lubrification, de refroidissement, d'échappement, sur la transmission, l'entretient du moteur et ses pannes possibles...

  • Marcel oliver, marin confirmé, responsable pédagogique de l'institut de formation maritime du cap d'agde (i.
    Fm. j, moniteur de croisière hauturière à l'ecole de mer gaillard, formateur de moniteurs à la ffv et moniteur aux glénans, développe ici avec son savoir-faire de marin confirmé tout ce que doit connaître le chef de bord pour conduire une croisière en haute mer dans les meilleures conditions de sécurité possibles : éléments de la navigation, navigation en vue de terre, navigation hauturière, navigation astronomique, les aides radioélectriques et leurs limites, la météo, l'océanographie, .

    Pour les candidats au brevet de patron de plaisance à la voile, cet ouvrage constitue le complément indispensable du code vagnon de la voile 5 consacré à la croisière côtière.

  • Le lapin shérif Nouv.

    Haut comme trois pommes, Olivier a toujours l'impression qu'on ne le voit pas, qu'on ne l'entend pas. À l'école, il reste invisible de peur que ses camarades ne le trouvent pas drôle, pas intéressant. Alors quand vient le jour de Mardi gras et que sa maman lui confectionne un déguisement de lapin, Olivier est persuadé que tout le monde va se moquer de lui et que ce sera trop la honte dans la cour de récréation...

  • Ce cahier d'écriture propose :

    - des modèles fléchés de la lettre ou du chiffre à observer ;
    - des conseils simples et précis ;
    - des lignes pour s'exercer à reproduire les minuscules, les principales majuscules, les chiffres et la ponctuation ;
    - des exemples de phrases à reproduire pour mettre en pratique l'apprentissage.

    + Pour les parents : des conseils pour aider l'enfant à acquérir de bonnes habitudes.

  • L'auteur reprend dix-neuf articles qu'il avait consacrés à l'histoire de la cité d'Argos. Ils ont trait à la genèse de la ville et de son territoire, à la constitution de l'État-cité, à la consolidation de ses frontières, à sa place dans le monde méditerranéen après la conquête romaine. Sous le titre Points d'histoire, sont repris quatre articles consacrés à des textes connus de longue date, mais que de nouvelles découvertes archéologiques ou épigraphiques invitent à relire autrement. On a signalé, chaque fois que c'est possible, les progrès accomplis par la recherche depuis la première publication de ces travaux. Le dernier chapitre, Repentirs et mises au point, complète ces indications.

  • « Il connaissait par coeur Henri Heine et Goethe qu'il citait souvent dans sa conversation », écrivait Paul Lafargue quelques années après la mort de son beau-père. « Marx possédait une imagination poétique incomparable ; ses premières oeuvres furent des poésies. Mme Marx gardait soigneusement les oeuvres de jeunesse de son mari, mais ne les montrait à personne. » Dans ses premières années d'étudiant, autour de ses dix-huit ans, Karl Marx se consacra en effet avec énergie à l'écriture de ces poèmes ; au même âge, Friedrich Engels, de deux ans son cadet, en avait déjà publié plusieurs et si sa production fut à l'époque moins abondante, elle n'était certainement inférieure ni en contenu, ni en style, à celle de son aîné.
    En consacrant un livre aux travaux poétiques de ces très jeunes adultes, Marcel Ollivier a voulu les replacer dans cette époque où en Allemagne, une petite partie de ses intellectuels commençait à s'élever contre la réaction qui s'était abattue sur l'Europe continentale après la victoire de la Coalition sur la France napoléonienne. La censure, la destitution ou l'exil s'abattaient sur les poètes, les littérateurs et les enseignants critiques ou irrévérencieux de comme ce fut le cas pour Heine et d'autres poètes tels que Börne et Freiligrath - châtiments qu'on pourrait juger bénins au regard du sort que connaissent encore aujourd'hui les esprits libres dans de nombreuses régions du monde. En écrivant ces poèmes, les jeunes Marx et Engels exprimaient leurs sentiments sur le monde qui les entouraient et témoignaient des courants de pensée qui les influençaient, quelques années seulement avant qu'ils se lancent dans le combat politique et qu'ils se fassent les chantres du communisme dont le spectre allait hanter l'Europe.
    Par-delà les controverses innombrables qui ont entouré et entourent encore leurs travaux ultérieurs, ne peut-on aujourd'hui encore entendre ce message tout simple que nous transmet le jeune Marx ?
    Ne subissons pas passivement Le joug ignominieux.
    Car le désir et la passion, Car l'action nous restent.


    Marcel Ollivier (1896-1993) travailla dès le début des années 1920 pour l'Internationale communiste et eut l'occasion à Moscou d'approfondir sa connaissance des oeuvres de Marx et d'Engels. Une première édition de son Marx et Engels poètes parut en 1933 et il reste le seul auteur de langue française à avoir jugé que cette étape cruciale de leur formation intellectuelle et affective méritait mieux que quelques lignes dans leur biographie.

  • Lorsque le 19 juillet 1936, les ouvriers et les employés de Barcelone se sont mobilisés pour étouffer dans l'oeuf l'insurrection militaire nationaliste, ils ont en même temps entrepris de réorganiser les activités économiques et toute la vie sociale sur de nouvelles bases.
    Dès cette époque, nombreuses ont été les voix, dans le camp républicain, pour prétendre que la révolution sociale en marche en Catalogne, puis dans d'autres régions d'Espagne, faisait obstacle à l'unité et à l'efficacité du camp anti-fasciste. Mais compte tenu de la répression sanglante qui s'était abattue sur le mouvement ouvrier espagnol, dont le fer de lance était la C. N. T. anarcho-syndicaliste, aussi bien sous la monarchie que sous la république, que celle-ci soit gouvernée par des réactionnaires ou des hommes " de gauche ", comment ces salariés, ces paysans auraient-ils pu mettre ainsi leur existence en jeu pour défendre un régime qui protégeait avant tout les intérêts des patrons et des grands propriétaires ? Instruits par l'histoire du mouvement ouvrier en Italie, en Allemagne et en Autriche, les anarcho-syndicalistes avaient une conscience aigüe du danger mortel que représentait la contre-révolution fasciste.
    Laissant de côté leurs principes les plus fondamentaux, ils participèrent même au gouvernement républicain, au risque de semer la confusion et la démoralisation dans leurs rangs. Ils allaient bientôt se découvrir un ennemi supplémentaire, pour lequel le combat contre la révolution sociale devint à l'évidence une priorité : l'Union soviétique, dont les émissaires, sous couvert de la lutte contre le fascisme, bâtirent un appareil de répression pour traquer les militants révolutionnaires et détruire les organes de gestion collective.
    Le premier des deux textes qu'on trouvera ici a été écrit en 1936 pour expliquer aux travailleurs européens ce qu'étaient la C.N.T., ses objectifs et les principes de son action. Dans le second, Marcel Ollivier décrit et explique ces journées dont il est témoin en mai 1937 à Barcelone, véritable coup d'arrêt à la révolution sociale et annonciatrices de la victoire finale du fascisme.

  • L'Histoire, très généralement, est écrite par les, vainqueurs.
    C'est d'autant plus vrai lorsque les vaincus ne constituent pas un Etat, mais la couche la plus dominée de la société, dépourvue des moyens de transmettre son propre récit et le sens qu'elle a donné à son combat. Pourtant, la relation des grandes révoltes serviles des dernières décennies de la république romaine que nous ont transmise les historiens n'a pu masquer les conditions effroyables d'existence qui leur ont donné naissance, ni la portée de ces combats pour la liberté et la dignité.
    Inspiration de romans-fleuves et de films à grand spectacle, la révolte dirigée par Spartacus de 73 à 71 avant J.-C. est d'abord l'expression d'une situation historique et sociale particulière, et Marcel Ollivier l'y replace pleinement dans ce texte publié pour la première fois en 1929 et qu'il a revu et augmenté. Elle prend ainsi toute sa signification et contribue à la réflexion au plus haut point actuelle sur les conditions dans lesquelles la révolte des opprimés peut déboucher sur la transformation radicale de la société.

  • Tous les textes publiés dans l'ouvrage parlent directement de l'oeuvre de Jean-Michel Berthelot. La première partie, « Sociologie de Jean-Michel Berthelot », rassemble les contributions restituant des traits de son oeuvre à l'aide d'études de cas précis ou de panoramas plus larges, et balise des domaines de recherche dans lesquels il s'est illustré : sociologie de l'éducation, du corps, des sciences, épistémologie des sciences sociales. La deuxième partie rend compte des perspectives ouvertes par ses travaux et de la manière dont des chercheurs ont mis en oeuvre ses réflexions pour leurs propres recherches. Il s'agit donc de restituer la façon dont on peut faire de la sociologie « avec » Jean-Michel Berthelot - à l'aide de ses travaux et des jalons qu'ils posent. La troisième partie est biographique en restituant l'itinéraire académique, intellectuel et humain de Berthelot, que ce soit son parcours universitaire et social, notamment à l'ENS durant mai 68, ou encore sa période « toulousaine » où sa carrière universitaire a débuté et qui en constitue une partie essentielle.

  • En mai 2009, alors que s'enlisait la lutte engagée par les enseignants-chercheurs contre le décret statutaire issu de la Loi de 2007 sur les universités, un petit groupe d'universitaires lançait dans la presse et sur Internet un ' Appel à refonder l'Université '. Ce manifeste, qui recueillit alors plus de cinq mille signatures, a été perçu comme un tournant décisif dans le débat. Ce groupe de ' Refondateurs ', qui réunit des représentants de disciplines et de sensibilités idéologiques les plus variées a continué à réfléchir à une indispensable refonte de l'enseignement supérieur. Et c'est le fruit de la réflexion originale de ce groupe qui est présenté dans ce court ouvrage par quelques-uns de ses animateurs. La réforme qu'ils proposent est fondée sur la conviction suivante : la société française ne peut plus se permettre de confiner l'Université au rôle de voiture-balai de l'enseignement supérieur, avec la charge d'accueillir le public que les autres établissements (classes préparatoires, classes de BTS, grandes, mais aussi moyennes ou petites écoles) auront refusé. Cette situation est tout à la fois antidémocratique, car elle favorise le développement de formations privées, payantes et pas toujours de qualité, et néfaste au développement scientifique et intellectuel français, car elle marginalise les universités, qui sont au coeur de la production de savoir et de la transmission de la culture. L'ouvrage présente un ensemble de solutions qui permettraient de remettre l'Université au service de la société. Si les problèmes sont complexes et les obstacles nombreux, on n'échappera pas à la nécessité d'une réforme de fond de l'ensemble de l'enseignement supérieur français. Car prétendre réformer l'université sans toucher aux autres cursus est un leurre. Cette politique aveugle continue à aggraver le mal qu'elle prétend soigner en entretenant la fuite des étudiants, elle engendre la désespérance de enseignants-chercheurs sans l'appui duquel toute réforme est vouée à l'échec, et coûte cher à la nation sans espoir de profit.

  • Un apprentissage méthodique par les exercices, ciblé sur une notion essentielle. Ces cahiers, grâce à une approche pédagogique simple et adaptée, permettent à l'enfant de s'entraîner sur des notions spécifiques dans chaque matière fondamentale. Accompagnés de règles et de méthodes, les nombreux exercices de ces cahiers donnent à l'enfant les réflexes et les bases en écriture, orthographe et dictées, maths et opérations, de la grande section de maternelle jusqu'à l'entrée en 6e. Avec :- Tous les corrigés en fin d'ouvrage ; - Et de nombreux conseils pour les parents. Bordas s'engage ! L'ensemble de cette collection est imprimée sur papier issu de forêts gérées durablement.

  • Une véritable étude de référence qui permet de suivre dépôt par dépôt et par ordre alphabétique, l'évolution des installations et celle des effectifs, tout en détaillant les fonctions des diverses séries de machines.
    430 illustrations et une carte du réseau avec la localisation des dépôts.

  • Depuis 1964, l'équipe du centre V.
    Petersen s'attache à présenter, non seulement au praticien mais aussi à l'étudiant et au spécialiste, les faits les plus marquants de l'actualité rhumatologique de l'année. L'actualité rhumatologique constitue, tant pour chaque volume pris séparément que pour l'ensemble de la collection, une réalisation sans équivalent dans le domaine rhumatologique en France et à l'étranger. L'ouvrage propose toute l'actualité présentée chaque année en mars lors des Journées annuelles de rhumatologie du centre V.
    Petersen et du service de rhumatologie de l'hôpital Bichat . En fin d'ouvrage, une nouvelle partie rend compte des tout-derniers points d'actualité évoqués lors du congrès en matière d'infections inflammatoires et des os.

  • Depuis 1964, l'équipe du centre V. Petersen s'attache à présenter, non seulement au praticien mais aussi à l'étudiant et au spécialiste, les faits les plus marquants de l'actualité rhumatologique de l'année. L'actualité rhumatologique constitue, tant pour chaque volume pris séparément que pour l'ensemble de la collection, une réalisation sans équivalent dans le domaine rhumatologique en France et à l'étranger. L'ouvrage a pour objectif de publier, début novembre, toute l'actualité présentée chaque année en mars lors des journées annuelles de rhumatologie du centre V. Petersen et du service de rhumatologie de l'hôpital Bichat.
    Cette année les thèmes phares seront :
    - les biothérapies avec des focus sur biothérapies et virus, l'utilisation en première intention des biothérapies dans la polyarthrite rhumatoïde ainsi que le dépistage et prévention de la tuberculose dans les biothérapies ;
    - mais aussi : Ménisques et gonarthrose ; Nouveautés dans le traitement de la maladie de Crohn ; Camptocormie ou « le rachis fléchissant » ; Génétique de la goutte ; Pubalgie du sportif.
    Une nouvelle partie a été ajoutée en fin d'ouvrage et a pour but de rendre compte des tout-derniers points d'actualité évoqués lors du congrès en matière dinfections inflammatoires et des os.

  • La grande saga de l'histoire des dépôts vapeur de la SNCF se poursuit aujourd'hui avec la publication de l'ouvrage consacré aux dépôts de la Région Nord. Neuf ans après la publication de l'ouvrage consacré à la Région Ouest, les auteurs - Marcel Chavy et Olivier Constant - retracent in-extenso la carrière des quarante dépôts de cette région SNCF petite par la taille mais grande par l'importance de son trafic. Ils ont eu accès aux meilleures archives pour retracer à la fois l'évolution des effectifs et des services assurés et celle des installations. Cet ouvrage de 256 pages comporte donc, comme les deux précédents publiés en 1997 (Régions Sud-Est Méditerranée) et 2000 (Ouest), des plans de dépôts, des roulements de séries vapeur, des effectifs numériques ainsi que plus de deux cents photos. Celles-ci proviennent du Centre des Archives SNCF du Mans, du collectionneur Jean-Marc Steiner, de différents photographes de renom et bien entendu du fonds photographique de la Vie du Rail. Cette vaste rétrospective de l'histoire des dépôts vapeur de la SNCF se poursuivra fin 2010 avec la Région Est et s'achèvera l'année suivante avec la Région Sud-Ouest.

  • Un apprentissage méthodique par les exercices, ciblé sur une notion essentielle. Ces cahiers, grâce à une approche pédagogique simple et adaptée, permettent à l'enfant de s'entraîner sur des notions spécifiques dans chaque matière fondamentale. Accompagnés de règles et de méthodes, les nombreux exercices de ces cahiers donnent à l'enfant les réflexes et les bases en écriture, orthographe et dictées, maths et opérations, de la grande section de maternelle jusqu'à l'entrée en 6e. Avec : - Tous les corrigés en fin d'ouvrage ; - Et de nombreux conseils pour les parents. Bordas s'engage ! L'ensemble de cette collection est imprimée sur papier issu de forêts gérées durablement.

  • Plus de 120 tueurs de masse dans le monde 800 morts en 30 ans 7 tueries par an...

    Ni terroristes, ni serial killers, les tueurs de masse sont des électrons libres fous et incontrôlables qui agissent sans raison identifiée. Seul ou à deux, leur but est de faire du "chiffre" en tuant le maximum de personnes en une seule fois. Phénomène inquiétant car il échappe à toute logique d'anticipation, il n'a pourtant pas, ou peu, été étudié.

    Fruit d'une enquête minutieuse, l'objectif de cet ouvrage est de mieux cerner le profil de ce nouveau type de tueurs : Y a-t-il un âge critique ? Des signes avant-coureurs ? Ont-ils un mobile ? Quels sont leurs lieux de prédilection ?... Avec de nombreux cas pris partout dans le monde, de Breivik à Richard Durn, en passant par Dylan Klebold, Eric Harris, Mohamed Merah ou James Holmes, les auteurs tentent de comprendre les raisons du passage à l'acte et esquissent des pistes d'action pour juguler cette nouvelle forme de violence.

empty