• Dans un monde de concurrence exacerbée entre les grandes puissances, de compétition pour l'accès aux ressources, d'affrontements violents entre les civilisations et les religions, une nouvelle guerre mondiale est-elle vraiment improbable, voire impensable ?

    Si elle veut survivre, l'humanité est « condamnée » à la paix.

    Mais quelle paix ?

    L'histoire nous éclaire.

    Depuis l'aube du néolithique, il n'y a eu de paix qu'impériale. Une telle paix ne saurait se réduire à l'exercice brutal d'une force arbitraire. Elle doit laisser aux populations dominées des zones d'autonomie, les persuader qu'il n'y a pas d'autre ordre possible.

    Or la Pax americana des années 1945-2003 a été la dernière paix impériale. La mondialisation, dynamique globale et conflictuelle, voue désormais toute ambition impériale planétaire, même celle d'une Chine réveillée, à l'échec.
    La seule paix mondiale possible doit reprendre le laborieux chemin de la paix contractuelle, démocratique et institutionnelle, exploré notamment par le philosophe allemand Emmanuel Kant.

    Il faudra bien bâtir la paix pour que notre terre ne devienne pas un enfer.

  • Cette édition prend le relais de Relations internationales (2 vol.) qui a constitué un classique depuis vingt-cinq ans. Elle a été repensée en rassemblant les questions régionales et mondiales en un seul volume pour mieux l'articuler autour des grandes mutations de ce dernier quart de siècle : nouvelles technologies de l'information, révolution numérique ; globalisation de l'économie ; entrée en scène des puissances du Sud ; repli ou recomposition de l'ordre américain ; chaos du Moyen-Orient et nouvel âge du terrorisme... Ces évolutions imposent une approche nouvelle qui intègre les rapports géopolitiques dans les mouvements de fond de l'histoire : transformations de l'État souverain, migrations des individus et des groupes, émergence chaotique d'une société planétaire, enjeux écologiques, quête d'une sécurité globale. Un nouveau classique !

  • La mondialisation, ce terme aujourd'hui à la mode, n'est pas un phénomène récent. Elle résulte de l'européanisation du monde, c'est-à-dire de l'expansion des nations européennes dans leur mouvement de conquête. L'auteur se propose à la fois de démystifier ce phénomène fondateur de la modernité occidentale, en montrant qu'il n'est porteur d'aucun sens de l'histoire, et d'en étudier les enjeux les plus actuels.
    En effet, la mondialisation implique l'explosion de nouveaux conflits entre ses différents acteurs (individus, Etats), et la quête de normes universelles qui instaurent un équilibre inédit entre le monde et ses régions. Elle est aussi toujours plus inclusive : la crise des années 2000 et l'ampleur de ses conséquences en sont une expression. Et une brûlante invitation à repenser la gouvernance mondiale.

  • Le mot « géopolitique » associe deux termes d'origine grecque : géo et politique. « Géo », c'est la Terre. La « politique », c'est l'organisation de la cité. Combinant ces deux notions, la géopolitique met à jour les mécanismes qui régissent les rapports entre les sociétés et leur environnement. De même que les crises économiques obéissent à des logiques qui peuvent être analysées, les guerres sont le produit de déséquilibres, de rivalités, d'engrenages, qui peuvent être déchiffrés. Cet ouvrage fait ainsi le pari que les problématiques géopolitiques locales et planétaires sont accessibles à tout individu muni de connaissances élémentaires.
    C'est important, car comprendre les facteurs géographiques, historiques, techniques, économiques et culturels qui façonnent un peuple, un État ou, plus généralement, une communauté humaine, c'est rendre le monde moins opaque, mais aussi plus sûr !
     

  • Du Néolithique aux conquêtes arabes, des Mayas à l'Iran des Chahs, et de la Seconde Guerre Mondiale aux crises économiques modernes... la collection «pour les Nuls» propose un tour d'horizon de l'histoire du monde à travers 200 notions clés illustrées, pour vous familiariser avec les volets de l'histoire méconnus et comprendre au mieux les enjeux mondiaux d'aujourd'hui en un seul livre !

  • Que l'on parle de management d'entreprise, de relations internationales ou encore de politique intérieure, le terme de « gouvernance » est devenu omniprésent. Cette notion, qui s'épanouit depuis les années 1990, semble marquer la victoire de la technique, de la gestion sur le politique, le gouvernement. Son bon fonctionnement requiert des conditions très précises : abondance matérielle, ralliement des acteurs sociaux à des règles du jeu intériorisées.
    Cet ouvrage explique la notion de gouvernance, expression de la quête des sociétés riches et démocratiques d'une politique dépolitisée. Il en expose les applications et en interroge les limites.

  • Le terme « géopolitique » associe deux termes d'origine grecque : géo et politique. « Géo », c'est la Terre. La « politique », c'est l'organisation de la Cité. La géopolitique met à jour les mécanismes qui régissent les rapports entre les sociétés et leur environnement.
    Après deux éditions grand format et une en poche dans la collection POUR LES NULS, Philippe Moreau-Defarge propose 50 notions clés pour comprendre l'essentiel. Cette clarification des notions fondamentales de la géopolitique (guerre, paix, État, équilibre...) permet de saisir les enjeux géopolitiques des continents : sens et crise de la construction européenne, affrontements insolubles du Moyen-Orient, rivalités impériales dans la zone Asie-Pacifique, blocages de l'Amérique latine...
    Avec pédagogie et sans dogmatisme, il invite ainsi le lecteur à saisir nos défis géopolitiques du XXIe siècle : sécurité globale, organisation des échanges, quête d'un développement durable, droits de l'homme...

  • Ce livre vous invite à revivre la grande saga de l'Europe, de la préhistoire à nos jours. Il souligne les points forts de chaque période, en mettant en lumière les événements et les personnages les plus marquants : le premier empire européen ébauché par Rome, les guerres de religion et les croisades, la découverte du Nouveau Monde et les bouleversements révolutionnaires, les deux guerres mondiales, la création de l?Union européenne et tant, tant d'autres choses encore...

    Cette vaste fresque ne néglige aucun protagoniste, aucun fait, aucune culture. Elle raconte le destin des « grands » comme celui des «obscurs», évoque les drames les plus sanglants comme les réalisations les plus admirables et balaie tout le spectre des passions humaines, des plus viles aux plus nobles. Inépuisable mine d'informations, elle répond à toutes les questions que vous vous posez sur l'histoire de l'Europe, ce chaudron bouillonnant d'où nous sommes issus.

    Découvrez :

    Les racines de l'Europe, du Néolithique à la chute de l'Empire romain .
    L'émergence d'une Europe occidentale, façonnée par la chrétienté .
    L'Europe moderne, enfant de l'Amérique .
    Le colonialisme, et l'arrivée des dictatures au pouvoir .
    L'Europe reconstruite, laboratoire de la paix .
    L'Union européenne hier, aujourd'hui et demain .

  • L'expression " communauté internationale " est omniprésente dans les médias : la communauté internationale regrette, déplore, condamne, proteste, s'insurge.

    Qu'est cette entité invoquée par la presse, al télévision, mais aussi par les hommes politiques, les chefs d'etat ou de gouvernement ? lorsque cette communauté s'exprime, qui parle en fait ? n'est-elle qu'un de ces faux-semblants que l'on brandit afin de justifier, au nom de l'intérêt général, la poursuite d'objectifs particuliers ? ou cette communauté a-t-elle une réalité ? ou est-elle les deux à la fois, enjeu permanent entre les etats, chacun cherchant à se l'approprier, mais aussi amorce d'unité entre tous les hommes ?
    L'ouvrage répond à ces questions.

  • Ce livre vous invite à revivre la grande saga de l'homme, de la préhistoire à nos jours. II souligne les points forts de chaque période, partout dans le monde, en mettant en lumière les événements et les personnages les plus marquants : l'apparition de l'homme, la conquête du feu, la construction de la Grande Muraille de Chine, l'invention de la démocratie à Athènes, la scission de l'Empire romain, la prise de Constantinople, les guerres de Religion, la traite des esclaves..., ou bien, plus proche de nous, la crise des monarchies européennes, la révolution industrielle, les deux guerres mondiales, la création de l'ONU, la fin des colonies, l'émergence de nouvelles puissances... et tant, tant d'autres choses encore. Cette vaste fresque ne néglige aucun protagoniste, aucun fait, aucune culture. Elle raconte le destin des "grands" comme celui des "obscurs", évoque les drames les plus sanglants comme les réalisations les plus admirables et balaie tout le spectre des passions humaines, des plus viles aux plus nobles. Inépuisable mine d'informations, elle répond à toutes les questions que vous vous posez sur l'histoire du monde, ce chaudron bouillonnant d'où nous sortons tous.

  • La mondialisation, c'est notre quotidien. Si nous en devinons les effets sur nos vies et nos comportements, de citoyen ou de consommateur, nous avons souvent du mal à la définir, à en saisir la réalité. Pourtant, elle est à l'oeuvre et le monde devient un vaste marché unique où l'information et les produits circulent de plus en plus vite, de jour comme de nuit.
    Dans ce livre, Philippe Moreau Defarges nous explique la mondialisation, ce qu'elle est réellement, quels sont ses mécanismes et comment elle impacte les économies du monde entier, quel que soit leur niveau de développement. En 50 notions clés, c'est à un véritable "tour de la question" que nous sommes conviés, de A comme Anthropocène, à V comme villes. Avec clarté, à partir de nombreux exemples concrets, ce livre est le compagnon indispensable pour celles et ceux qui veulent comprendre le monde dans lequel ils vivent aujourd'hui. Et celui dans lequel ils vivront demain.

  • Le droit d'Ingérence fait une entrée triomphante sur la scène planétaire au début des années 1990.
    Désormais la communauté internationale doit aller au secours de toute population frappée par une catastrophe naturelle ou en butte à la répression politique. Pourtant, les désillusions s'enchaînent immédiatement. Même conçue dans une perspective humanitaire, l'ingérence s'organise toujours autour d'Etats inégaux. Engagée dans la reconstruction de sociétés, elle est vouée à laisser bien des chantiers inachevés : Cambodge, Haïti, Afghanistan...
    Les plus puissants continuent d'exercer leur ingérence impériale, la Russie dans le Caucase, les Etats-Unis au Moyen-Orient, et toute ingérence, déchaînant des forces qui lui échappent, se révèle être un piège. Alors comment penser le droit d'ingérence dans un monde globalisé et démocratique ? Porté par le développement des solidarités transnationales, il bute contre les inégalités structurelles du système mondial.
    Il n'y a pas un droit mais des droits d'ingérence.

  • Introduction à la géopolitique Nouv.

    Au début du XXe siècle, la géopolitique s'épanouit comme « science » en quête des lois géographiques de la puissance. Si elle s'efface comme idéologie justificatrice après l'effondrement de l'Allemagne hitlérienne, elle reste une clé remarquable pour saisir les problématiques internationales, qui entremêlent l'histoire et la géographie.

    L'ouvrage étudie d'abord l'évolution de la géopolitique et les débats qu'elle a suscités chez les principaux acteurs du système mondial puis explicite, dans un second temps, la dimension géopolitique des grandes questions internationales : guerres, multiplication des échanges, essor des organisations internationales. Enfin, après la géopolitique classique, centrée sur l'État, on en vient au foisonnement contemporain des géopolitiques.

  • Employé à tort et à travers, le mot "géopolitique" associe deux termes d'origine grecque : géo et politique.
    "Géo", c'est la Terre. La "politique", c'est l'organisation de la cité. Combinant ces deux notions, la géopolitique met au jour les mécanismes qui régissent les rapports entre les sociétés et leur environnement. De même que les crises économiques obéissent à des logiques qui peuvent être décortiquées, les guerres sont le produit de déséquilibres, de rivalités, d'engrenages qui peuvent être déchiffrés.
    Actualisé et enrichi de nombreux "zooms" sur plusieurs grands pays, cet ouvrage fait le pari que les problématiques géopolitiques locales et planétaires sont accessibles à tout individu muni de connaissances élémentaires. C'est important. Car comprendre les facteurs géographiques, historiques, techniques, économiques et culturels qui façonnent un peuple, un État ou, plus généralement, une communauté humaine, c'est rendre le monde moins opaque, mais aussi plus sûr !

  • Que l'on parle de management d'entreprise, de relations internationales ou encore de politique intérieure, le terme de " gouvernance " est devenu omniprésent. Cette notion, qui s'épanouit depuis les années 1990, semble marquer la victoire de la technique, de la gestion sur le politique, le gouvernement. Son bon fonctionnement requiert des conditions très précises : abondance matérielle, ralliement des acteurs sociaux à des règles du jeu intériorisées.
    Cet ouvrage explique la notion de gouvernance, expression de la quête des sociétés riches et démocratiques d'une politique dépolitisée. Il en expose les applications et en interroge les limites.
    Professeur à l'IEP de Paris et chercheur à l'IFRI, Philippe Moreau Defarges est notamment l'auteur du " Que sais-je ? " sur La mondialisation (n° 1687), et de Constitution européenne. Voter en connaissance de cause (Éditions d'Organisation, 2005).

  • Permet au lecteur d'apprhender des questions essentielles pour la comprhension des enseignements d'histoire, de gopolitique et de relations internationales.

  • Cinquante notions cls de la politique internationale : alliance, bloc, crise, quilibre...

  • Le point sur les rapports entre la France et le monde extérieur au XXe siècle. Cet ouvrage cerne tout d'abord les éléments constitutifs de l'identité française dans le monde jusqu'en 1945, puis il s'attache à l'étude des attributs de la puissance.

empty