• 9 octobre 1977

    Robert Varlez

    • Adverse
    • 4 Octobre 2019

    Quelques années après la publication de Séquences (The Hoochie Coochie, 2013), anthologie d'archives de l'artiste datant des années 1970 et repoussant les limites de la bande dessinée, Adverse ajoute un bonus de choix avec un inédit exhumé de la revue M25 (L'Atelier de l'agneau).

  • 1968

    Robert Varlez

    • Adverse
    • 30 Novembre 2018

    Robert Varlez s'est emparé d'un ouvrage associant poésie politique et fresques murales datant de 1968 comme matrice pour l'ensemble des collages qui composent cet ouvrage riche en charges politiques, s'articulant entre anti-militarisme, féminisme, conflit générationnel et éloge de la manifestation.

  • Suit(es)

    Robert Varlez

    • Adverse
    • 1 Septembre 2016

    Robert Varlez est sans doute plus connu pour son travail d'éditeur avec l'Atelier de l'agneau dans le domaine de la littérature, de la poésie et des arts visuels. En tant qu'illustrateur, il collabore avec différents poètes et écrivains - Isoard, Ben Jelloun ou Butor - et c'est grâce aux encouragements de Martin Vaughn-James qu'il se lance dans une série d'expérimentations en bande dessinée à partir des chronophotographies de Muybridge.
    Ces travaux, publiés dans les années 1970 dans diverses revues telles que Minuit ou À Suivre... restent dans la confidentialité jusqu'à leur réhabilitation par les éditions The Hoochie Coochie.
    En 2015, encouragé par l'intérêt d'une nouvelle génération de lecteurs, un élan fiévreux l'engage dans la réalisation d'une copieuse série de planches opérant la synthèse idéale entre son travail d'auteur de bande dessinée, de collagiste, et de plasticien.
    Il donne ainsi naissance à Suit(es), machinerie du démembrement et de la recomposition à la fois jouisseuse et complexe, tour à tour ludique et bouleversante, soit l'aboutissement d'un art savamment élaboré tout au long de sa riche carrière.

  • Collages

    Robert Varlez

    Robert Varlez est un artiste originaire de Liège (Belgique). Collagiste, éditeur et auteur de bande dessinée conçue comme art narratif, plastique et kinésique, art du rythme et du mouvement syncopé, dont on a pu relire récemment les résultats chez Hoochie-Coochie ou Adverses. Collages est le premier livre d'une série reprenant les expérimentations découpées, déchirées, maculées, poétiques, politiques, philosophiques...
    Issues d'une pratique de plus de trente ans de l'auteur. En 1972, Robert Varlez a créé la revue mensuelle 25 (ou M25), animée par Jacques Izoard, qui connaîtra 152 numéros. Il a publié des bandes dessinées expérimentales basées sur les jeux formels dans la revue littéraire Minuit, dirigée par Tony Duvert. Il revendique des influences aussi différentes que le dessinateur Martin Vaughn-James (qu'il a édité), le dadaïsme, le surréalisme et des photographes Eadweard Muybridge (chronophotographie) ou Étienne-Jules Marey. Il vit actuellement en Belgique, près de Charleroi, et s'adonne toujours aux collages.

  • Au coeur des années 1970, l'artiste Robert Varlez s'invente une forme singulière d'écriture dessinée et nomme Séquences le fruit de ses explorations. Nourries aussi bien à la chronophotographie d'Eadweard Muybridge qu'au surréalisme et à la bande dessinée, ces Séquences sont alors publiées dans plusieurs périodiques littéraires, dont la prestigieuse revue Minuit. Au sein de cette dernière, les travaux de Robert Varlez côtoient aussi bien ceux de Samuel Beckett que de Martin Vaughn-James. Depuis lors restées dans l'ombre, ces Séquences réémergent aujourd'hui sous la forme d'une anthologie raisonnée, prouvant près de quarante ans après leur première publication qu'elles n'ont rien perdu de leur remarquable modernité.

  • Haahh !

    Robert Varlez

    Au coeur des années 1970, Robert Varlez découvre les travaux chronophotographiques d'Eadweard Muybridge et extrapole à partir de ces motifs de nouvelles formes d'écriture en bande dessinée. Ces travaux courts sont alors publiés dans diverses revues littéraires (Minuit, 25, L'Oeil lisant, Rue Rêve, Aménophis) avant d'être enfin recueillis en 2013 dans le livre Séquences chez The Hoochie Coochie. Encouragé par cette réhabilitation tardive, Robert Varlez décide de ressortir de ses cartons un projet long déjà riche de soixante-quatre planches mais resté inachevé (titre de travail : Roman). Il dessine alors, quelques trente-cinq ans plus tard, une quinzaine de planches supplémentaires qui rendent ainsi possible la publication de HAahh !

  • Consacré au format « nouvelle » (entre 20 et 40 planches) et visant à établir des jeux d'échos souterrains entre différents travaux singuliers, ce 4e numéro de la collection 3 est axé sur des approches formalistes éludant largement les dispositifs de la bande dessinée classique (découpage en planches/cases) et consiste en trois travaux intégralement muets.

empty