• Ils sont porteurs de valises, manutentionnaires, boxeurs, mais aussi avocats ou musiciens de jazz. Tous Noirs américains.
    Le 15 e régiment d'infanterie de la garde nationale de New York, créé en 1916 à Harlem, est une équipe de choc, composée de 2 000 soldats et de quelques officiers noirs, menés par une poignée de hauts gradés blancs idéalistes. Par leur engagement dans la guerre mondiale, ils entendent briser la logique de ségrégationet prouver leur valeur humaine sur les champsde bataille.
    Le 1 er janvier 1918, ils débarquent à Brest en entonnant une Marseillaise jazz, prêts à se battre. D'abord relégué aux travaux manuels, ce régiment atypique combattra à une seule condition : sous commandement français, intégré aux poilus, évitant ainsi à l'US Army le mélange des couleurs dans ses rangs. Surnommés «Hellfighters» par les Allemands, ils multiplieront les faits d'armes dans les tranchées de la Marne. La Grande Guerre sera-t-elle le tremplinespéré vers leur reconnaissance ?
    Thomas Saintourens raconte pour la première fois en France la formidable épopée de ces oubliés de l'Histoire. James Europe, le grand chef d'orchestre, fait vibrer la France au rythme du jazz, le peintre Horace Pippin croque dans ses carnets de bord la vie dans les tranchées et Henry Johnson, le modeste porteur de valises d'Albany, gagne le surnom de « Black Death » après une bataille héroïque. Si le régiment reçoit les plus hautes décorations françaises, l'Amérique blanche, elle, oubliera ses héros, pourtant dignes d'un film d'Hollywood.

  • Ce livre raconte la formidable épopée des soldats noirs américains dans la Grande Guerre : les raisons de leur engagement, leurs hauts faits dans les rangs des Poilus et le décevant retour au pays.
    Relégués aux travaux manuels, les New-yorkais noirs, après une formation, combattront finalement sous commandement français, intégrés aux Poilus de la 4e armée, évitant ainsi à l'US Army de mélanger les couleurs dans ses rangs.
    Le régiment des « Hellfighters » multipliera les faits d'armes, tandis qu'entre les combats, leur formidable orchestre popularise le jazz sur le Vieux Continent.
    Thomas Saintourens raconte l'épopée française de ces soldats noirs américains, brossant les portraits de certaines figures : Arthur Little, l'éditeur de Brooklyn, le peintre Horace Pippin immortalisant ses compatriotes-soldats dans ses carnets, James Reese Europe, le chef d'orchestre de jazz talentueux, mais aussi de simples boxeurs ou porteurs de valises.
    Cette guerre sonnait pour eux comme un double combat, celui de la logique de ségrégation qu'ils espéraient enfin rompre en prouvant leur valeur sur les champs de bataille. À peine rentrés au pays, ils sont privés de la parade de la victoire et subissent les affres d'une ségrégation plus violente encore.
    Si le « 369th » a reçu les plus hautes décorations militaires françaises, il faudra attendre juin 2015 pour que le descendant de Henry Lincoln Johnson, le plus fameux d'entre eux, reçoive sa médaille d'honneur posthume des mains de Barack Obama.
    Commémorations en France à partir de juin 2017 (Brest, Saint-Nazaire) et grande exposition prévue à Paris en janvier 2018.

  • La clameur des stades, le frisson des grandes victoires, Raphaël Poulain, ancien ailier du Stade Français et ex-grand espoir du rugby, était destiné à y goûter de longues années.
    Mais l'homme d'acier n'était pas invulnérable. Argent facile, alcool, excès en tous genres et blessures à répétitions ont eu raison de celui que l'on surnommait déjà le « Lomu blanc ».
    Avec humour et sensibilité, il plaque sur le papier son expérience, sa difficile reconstruction et son retour à une vie normale.

  • À Barletta, ville du sud de l´Italie, un homme fascinant redonne vie à des musiques oubliées. Depuis plus de vingt ans, Francesco Lotoro, pianiste de formation, recherche puis enregistre avec un orchestre local les oeuvres composées plus ou moins clandestinement dans les camps de la Seconde Guerre mondiale. Cet obstiné de 47 ans, aidé de sa femme et d´une poignée d´amis, a archivé plus de 4 000 partitions, parfois inachevées ou parcellaires. Symphonies, opéras, chansons folk, choeurs religieux, mais aussi swings ou musique rom : les artistes emprisonnés n´ont jamais renoncé à leur liberté créatrice, quitte, pour certains, à le payer de leur vie.
    L´auteur propose un livre original et d´une grande richesse sur ce sujet méconnu. Les chapitres sur le Maestro et ses aventures parfois rocambolesques alternent avec ceux consacrés à une quinzaine de musiciens martyrs, de toutes nationalités, de toutes confessions.
    Le lecteur découvre ainsi des personnages d´exception : « Johnny and Jones », duo jazzy du camp hollandais de Westerbork ; le compositeur tchèque Rudolf Karel, dont la dernière oeuvre fut écrite sur du papier hygiénique au moyen d´une écharde noircie de charbon ; le Français Émile Goué, qui dispensa des leçons de solfège à ses camarades de l´Oflag de Nienburg-sur-Weser, le Polonais Jozef Kropinski, qui composa en secret plus de 400 chansons en 1944, caché dans le camp de Buchenwald...
    De Prague à Cracovie, de Rome à Paris, voici une course contre l´oubli, où chaque note sonne comme un défi à l´oppresseur. Un pan entier de l´histoire de la musique, jusqu´ici laissé sous silence, se dévoile au fil des pages et des partitions du Maestro de Barletta.

  • Vendredi 1 février 2008, à cinq heures du matin. 46, rue du Bac, Paris. Un terrible incendie ravage la maison Deyrolle. Les flammes ont raison de ce lieu emblématique qui offrait, depuis plus d'un siècle, le merveilleux spectacle de collections naturalistes d'exception. C'est un choc pour tout un quartier et pour tous les fidèles de l'enseigne à travers le monde. Car l'art et le savoir-faire de Deyrolle sont appréciés des plus grands collectionneurs comme des visiteurs occasionnels de la galerie, qui furent un jour époustouflés par tant de richesses, tant de beautés : animaux empaillés, collections entomologiques, magnifiques séries de planches imprimées. Tandis que la reconstruction est engagée, l'énergie des uns a rencontré la passion des autres. Parmi eux, l'écrivain Pierre Assouline, qui présente cet hommage à une grande maison appartenant à notre patrimoine commun et dont la renaissance contentera nos imaginaires comme notre soif de connaître.

  • Il suffit que nous allumions notre ordinateur, ou notre téléphone, pour devenir malgré nous les victimes ou les complices potentiels de l'une des milliers de cyberattaques lancées chaque jour dans le monde.
    Vols de données personnelles, espionnage industriel, propagande intrusive ou paralysie de sites industriels et d'équipements stratégiques. : la diversité des modes opératoires et des cibles est sans limite et les milliards de données mises en réseau sont une aubaine pour les pirates informatiques toujours plus « professionnels ».
    Pourtant, seules quelques offensives numériques font de temps en temps la une des journaux, à l'image de l'attaque menée contre l'antenne de la chaîne TV5 Monde en avril 2015, ou encore de la publication des comptes d'usagers du site de rencontre extra-conjugale Ashley Madison en août 2015.
    Ce document expose à la fois la fragilité de nos vies « privées » telle l'intrusion dans nos données personnelles (comptes mail, carte bleue, objets connectés.) et interroge les meilleurs spécialistes sur les risques de l'hyperconnexion généralisée : quid de nos données santé (confidentialité des dossiers des hôpitaux) ? Des villes ultra connectées ? Des données stratégiques des entreprises jusqu'aux données confidentielles des gouvernements ?
    C'est à une enquête sans précédent que nos journalistes se sont livrés pour explorer les failles du système, nous faire prendre conscience de l'ampleur des dégâts et nous donner des clés afin de mieux protéger nos données.
    120 000 cyber attaques par jour en 2014 : il est temps de reprendre la main sur nos vies numériques!

  • Les juges se confrontent de plus en plus souvent au raisonnement économique car les victimes d'infraction au droit de la libre concurrence s'orientent de plus en plus fréquemment vers les tribunaux pour faire respecter leurs droits. Satisfaire cette demande nouvelle les amène à se prononcer par eux-mêmes sur le caractère anticoncurrentiel de certaines pratiques. Ils sont de surcroît invités à investir la matière par l'Union européenne au nom du principe de décentralisation. Le code de commerce pousse dans la même direction. Les juridictions administratives se montrent fort réceptives à cette évolution. Aucun prétoire n'échappe à la tendance. De nouveaux fronts judiciaires se découvrent : recours collectifs, dommages intérêts punitifs. La concurrence autant que l'économie stimule le juge... L'ouvrage restitue un travail accompli en collaboration par l'Université Montesquieu-Bordeaux IV et le Barreau de Bordeaux. Il réunit les contributions de magistrats, d'avocats et d'universitaires. La préface est écrite par M. Bruno Lasserre, Président de l'Autorité de la Concurrence, qui avait présidé avec le Bâtonnier Duprat la journée d'études du 8 avril 2008 au cours de laquelle les auteurs avaient débattu avec les professions juridiques du sujet dans le cadre de la Convention nationale de la profession d'avocat 2008, qui avait pour thème « concurrence et compétitivité ».

  • Destinées aux étudiants suivant un enseignement juridique (Licence en droit, IEP, etc.), les Annales de droit des affaires et de droit commercial 2012 regroupent en un seul ouvrage :
    - des sujets d'examen donnés dans une vingtaine d'Universités françaises corrigés par les enseignants responsables de la matière et traitant de manière systématique les principaux thèmes de droit des affaires et de droit commercial ;
    - des conseils méthodologiques : exposés des techniques de la dissertation, du commentaire d'arrêt, de l'étude de cas et de la recherche documentaire permettant de réussir les différents types d'exercices proposés dans le cadre du contrôle continu, des examens ou des concours.
    Complément nécessaire du manuel et des cours oraux dispensés, les Annales sont un outil de révision indispensable pour préparer avec succès les épreuves écrites.

  • Destinées aux étudiants suivant un enseignement juridique (licence en droit, iep, etc.
    ), les annales de droit des affaires et de droit commercial 2009 regroupent en un seul ouvrage: des sujets d'examen donnés dans une vingtaine d'universités françaises corrigés par les enseignants responsables de la matière et traitant de manière systématique les principaux thèmes de droit des affaires et de droit commercial; des conseils méthodologiques: exposé des techniques de la dissertation, du commentaire d'arrêt, de l'étude de cas et de la recherche documentaire permettant de réussir les différents types d'exercices proposés dans le cadre du contrôle continu, des examens ou des concours.
    Complément nécessaire du manuel et des cours oraux dispensés, les annales sont un outil de révision indispensable pour préparer avec succès les épreuves écrites.

  • Dans le cadre de la coopération scientifique France-Algérie (CMEP-TASSILI), un programme de recherche en commun a été mené entre 2006 et 2009 par le Laboratoire Droit économique et environnement de l'Université d'Oran et le Centre d'études et de recherches en droit des affaires et des contrats (CERDAC) de l'Université Montesquieu-Bordeaux IV. Le thème de recherche portait sur les contrats de distribution.Le présent ouvrage regroupe douze études, réalisées par les chercheurs algériens et français, qui couvrent les principales catégories de questions suscitées par les contrats de distribution : pratiques commerciales, réseaux de distribution, statut des intermédiaires, prix et facturation, aspects internationaux. Une étude de synthèse permet de confronter le droit des obligations à l'épreuve du droit de la distribution. Fruits d'échanges et de confrontations menées au cours des diverses rencontres entre les chercheurs des deux équipes, les contributions présentes dans cet ouvrage témoignent de la qualité scientifique des travaux réalisés et offrent à la communauté des juristes des deux pays des analyses lucides du droit positif, mais aussi des pistes de réflexion, voire des propositions pour d'éventuelles réformes en ce domaine.

    Ont contribué à cet ouvrage : D. Zennaki ; F. Belkacem ; D. Pohé-Tokpa ; N. Ferrier ; Ph. Mozas ; A. Vialard ; M. Lecene-Villemonteix ; F. Naceur ; P.-L. Baganina ; S. Sana-Chaillé de Néré ; G. Wicker.

  • Destinées aux étudiants suivant un enseignement juridique (licence en droit, iep, etc.), les annales de droit des affaires et de droit commercial 2008 regroupent en un seul ouvrage : des sujets d'examen donnés dans une vingtaine d'universités françaises corrigés par les enseignants responsables de la matière et traitant de manière systématique les principaux thèmes de droit des affaires et de droit commercial ; des conseils méthodologiques : exposé des techniques de la dissertation, du commentaire d'arrêt, de l'étude de cas et de la recherche documentaire permettant de réussir les différents types d'exercices proposés dans le cadre du contrôle continu, des examens ou des concours.
    Complément nécessaire du manuel et des cours oraux dispensés, les annales sont un outil de révision indispensable pour préparer avec succès les épreuves écrites.

  • Destinées aux étudiants suivant un enseignement juridique (Licence en droit, IEP, etc.), Les Annales de droit des affaires et de droit commercial 2010 regroupent en un seul ouvrage : des sujets d'examen donnés dans une vingtaine d'Universités françaises corrigés par les enseignants responsable de la matière et traitant de manière systématique les principaux thèmes de droit des affaires et de droit commercial des conseils méthodologiques : exposés des techniques de la dissertation, du commentaire d'arrêt, de l'étude de cas et de la recherche documentaire permettant de réussir les différents types d'exercices proposés dans le cadre du contrôle continu, des examens ou des concours. Complément nécessaire du manuel et des cours oraux dispensés, Les Annales sont un outil de révision indispensable pour préparer avec succès les épreuves écrites.

empty