Religion & Esotérisme

  • Peut-on fonder une morale indépendante de la religion ? Cette dernière est-elle nécessaire au maintien de la société ? En est-elle, au contraire, l'ennemie ? Comment penser le problème du mal ? Telles sont les questions que pose Bayle au fil de quatre ouvrages polémiques, dans lesquels la réflexion sur l'athéisme est liée à une enquête sur la superstition, les rapports entre société et religion, les ressorts de l'esprit humain. Protestant et libre-penseur, Bayle écrit dans un contexte de radicalisation religieuse. L'indépendance d'esprit du philosophe n'en est que plus admirable, au service du seul principe qui l'anime : le goût de la vérité, quoi qu'il en coûte. Prenant le contre-pied du préjugé qui associe l'athéisme à l'absurdité et à l'immoralité, Bayle y substitue le constat de l'irrationalité de la foi et des dangers du culte ; de sa vigoureuse entreprise critique se dégage une morale rationnelle et purement laïque. Dans la pensée paradoxale de ce premier homme des Lumières, dans son refus du dogmatisme, l'ironie cinglante de sa plume, la vigueur de son engagement, nous trouvons le précieux auxiliaire de nos propres préoccupations.

  • D.
    H. Lawrence consacra sa dernière oeuvre à un vaste commentaire de l'Apocalypse. Son livre visionnaire présente une critique radicale du christianisme et de la civilisation occidentale. Pour Gilles Deleuze, qui souligne l'actualité politique étonnante de ce grand texte littéraire, il y a " beaucoup de ressemblance entre la Nouvelle Jérusalem et l'avenir qu'on nous promet, pas seulement dans la science-fiction, plutôt dans la planification militaire-industrielle de l'Etat mondial absolu ".
    En effet, la modernité de l'Apocalypse est moins dans les catastrophes annoncées que dans " l'instauration démente d'un pouvoir ultime, judiciaire et moral. " Ce testament spirituel de Lawrence constitue pourtant un appel joyeux au réveil de cet esprit païen qui nous incite à demeurer intensément vivants.

  • Cet ouvrage retrace la genèse des conceptions fondamentales de l'Islam et, d'abord, des univers intellectuels et spirituels du sunnisme et du chiisme. Il examine ensuite les grands courants de la pensée qui, à l'intérieur de ces deux univers, se sont développés des origines à nos jours, de la Mésopotamie à l'Iran en passant par l'Espagne musulmane.
    Par-delà la philosophie proprement dite, il envisage le droit, la théologie, la
    théosophie et le soufisme, et ce jusqu'au XXe siècle, à ses tentatives de
    réformes et ses retours aux fondements. Comme il s'agit d'une histoire de la pensée dans le monde islamique, elle évoque également la pensée juive qui a pu y naître au cours des siècles, et son interaction avec la pensée musulmane. L'histoire de la pensée dans le monde de l'Islam est envisagée
    jusque dans ses prolongements les plus actuels et éclaire ainsi la présente
    vision musulmane du monde, trop méconnue. Introduction systématique à
    la question, l'ouvrage constitue un outil essentiel pour la recherche, établissant
    ses sources premières - manuscrits et éditions - et offrant une abondante
    bibliographie critique, mise à jour pour la traduction française.

empty