Tatamis

  • Le livre noir de l'Islam

    Jean Robin

    • Tatamis
    • 1 Avril 2013

    L'islam est une religion nouvelle en Europe, et en moins de trente ans des termes comme ayatollah, minaret, hallal, mosquée ou encore coran se sont imposés dans l'espace public alors qu'ils étaient totalement inconnus. Les médias, les politiques, et les intellectuels sont contraints d'évoquer les changements, pour ne pas dire les bouleversements que l'islam entraîne dans nos sociétés occidentales, qui lui sont si différentes.
    Cette nouveauté ne doit pas cacher que l'islam est une vieille religion, qui a plus de 1400 ans, pendant lesquels il s'est passé beaucoup de choses, bonnes et moins bonnes, sur tous les continents où l'islam s'est installé, de gré ou de force. Le but de ce livre est de faire la lumière sur les zones d'ombre de l'islam, qui est aussi un système politique conquérant, et qui est responsable de très nombreux désastres humains.
    Comme pour le livre noir de la gauche, l'auteur regroupe des centaines de sources permettant d'être irréprochable dans son approche factuelle, journalistique et historique. Le lecteur sera souvent surpris par des aspects de l'histoire dont il n'a jamais entendu parler, et se verra parfois confirmé dans les informations qu'il avait sur des sujets moins méconnus.

  • Cela fait maintenant près de dix ans que je ne suis plus musulman. J'ai cessé de l'être après avoir sérieusement étudié le puits sans fond que semblent être les textes sacrés du Coran et des hadîts Sahih. Ce long et difficile travail, tant sur celui des commandements de mes anciens maîtres (le Dieu Allah et Son prophète Muhammad) que sur moi-même, m'a amené à entrevoir des conclusions et à théoriser des concepts que je n'ai à ce jour encore jamais entendus ni lus nulle part ! L'existence de ce livre que vous tenez entre vos mains s'imposait donc, selon moi.
    Ce sont toujours les mêmes islamologues que j'entends et lis depuis tant d'années, ici, en France ! Tous ont pour conclusion définitive que le Coran n'est la source d'aucun problème (actes terroristes commis au nom du Jihâd, statut inférieur des femmes dans le Monde Arabo-Musulman, châtiments corporels sanctionnant de simples libertés individuelles pratiquées dans les pays où la Charia fait le droit.) et que l'islam voulu par le Prophète Muhammad serait une religion de paix, d'amour et de tolérance. Je souhaitais offrir à tous ces « experts » une contradiction sérieuse et argumentée en vue de réussir à démontrer à quel point ceux qui souffrent des idées reçues sur l'islam ne sont pas forcément ceux que l'on croit.
    Au moment où j'écris ces mots, je pense être LE PREMIER AUTEUR AU MONDE à avoir réalisé une étude globale, critique et systémique, des textes sacrés de l'islam. J'aimerais me tromper, et savoir qu'en dehors de moi ne serait-ce qu'un seul auteur, du Monde Occidental ou d'ailleurs, a déjà réussi à établir des constats critiques capables d'analyser, en profondeur et efficacement, toutes les limites des principaux dogmes du Coran, sans moralisme ni manichéisme. J'ai passé des années à lire, à étudier, à dialoguer et à débattre, quitte à devoir sacrifier mes trop rares temps libres et à passer d'interminables nuits sans sommeil, tout ça dans le but de pouvoir vous convaincre que ce que je sais sur l'islam mérite d'être connu de tous. Je ne pouvais pas mourir avec tous ces secrets.

  • Comprendre l'Islam

    Guillaume Faye

    • Tatamis
    • 2 Octobre 2015

    Comprendre l'islam, c'est repérer sa double logique, son double ADN millénaire : le totalitarisme et le djihad, la guerre de conquête sans limite géographique, par la ruse ou par la violence. Comprendre l'islam, c 'est voir qu'en dépit de ses divisions intestines meurtrières, il désigne un ennemi commun : notre civilisation et toutes les autres. Comprendre l'islam, c'est saisir qu'il n'existe aucune différence, seulement tactique, entre islam et islamisme.
    Comprendre l'islam, c'est réfléchir sur sa confusion de la foi et de la loi, du spirituel et du temporel, du religieux et du politique. Comprendre l'islam, c'est admettre son incompatibilité absolue, d'essence, avec la démocratie pluraliste, la laïcité et la liberté. Sa raison d'être est la théocratie, son règne signifie le recul de l'intelligence.
    Comprendre l'islam, c'est voir qu'un »islam laïc» ou un »islam des Lumières» sont des utopies.
    Ses collaborateurs occidentaux sont des soumis, des apeurés, des aveuglés, des schizophrènes en contradiction avec leurs propres principes. Comprendre l'islam, c'est débusquer des convergences troubles avec le fascisme, le nazisme, le communisme marxiste, l'antisémitisme.
    Comprendre l'islam, c'est mesurer à quel point il joue sur une immigration de peuplement et de colonisation massive, rapide et incontrôlée.
    Comprendre l'islam, c'est percevoir qu'il ne possède ni métaphysique, ni théologie ni philosophie mais fonctionne sur le binôme dogmatique de la superstition et de l'idéologie.
    C'est aussi réfléchir sur le duel entre l'obscurantisme et la raison, entre la liberté et la soumission.
    Comprendre l'islam, c'est admettre sa puissance historique de sidération et de conquête, ressurgie des siècles anciens, archéofuturiste et volontariste. Comprendre l'islam, c'est refuser de se soumettre à ses valeurs et d'admettre ses principes. Comprendre l'islam, ce n'est pas le mépriser, car il n'est pas méprisable, c'est le connaître, afin d'éviter l'islamisation de l'Europe qui déboucherait sur un cataclysme et une décadence.
    L'auteur s'exprime d'un point de vue aristotélicien.

  • Depuis plusieurs années, l'islam et l'islamisme reviennent régulièrement à la une de l'actualité et génèrent presque à chaque fois autant de débats à tous les niveaux de la société. Et pourtant, malgré ce flot abondant et incessant d'informations diverses - ou peutêtre justement à cause de cela - l'islam et l'islamisme suscitent toujours autant d'interrogations, que ce soit sur leurs origines respectives, sur les valeurs qui les unissent ou les opposent, ou encore sur les conséquences de leur présence pour notre avenir. Les questions qui se posent sont multiples et interrogent l'islam et/ou l'islamisme sous des angles très divers. Et pour cause : le sujet, qui mêle religion, politique, culture et idéologie, est complexe, déroutant voire décourageant pour le non-spécialiste qui souhaiterait simplement s'informer.
    Le livre que vous avez entre les mains a pour but de vous donner, sous une forme synthétique et dans une langue accessible, les clés de compréhension qu'il est important de maîtriser pour pouvoir aborder l'islam et l'islamisme dans leurs différentes dimensions (religieuse, historique et socio-culturelle).
    À titre d'avertissement, il convient de préciser que vous ne trouverez dans les pages qui suivent ni un plaidoyer pro-islamique, ni un réquisitoire islamophobe. L'objectif visé est de fournir, sans haine mais aussi sans crainte, une information et une réflexion sur des points essentiels à une approche à la fois décomplexée et dépassionnée d'un sujet plus que jamais au centre de toutes les attentions.

empty