Fermeture exceptionnelle : les livres papiers ne peuvent être achetés en librairie

The turn of the screw

Anglais The turn of the screw (édition en anglais)

À propos

The narrator is a young governess, sent off to a country house to take charge of two orphaned children. She finds a pleasant house and a comfortable housekeeper, while the children are beautiful and charming. But she soon begins to feel the presence of intense evil.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles > Nouvelles

  • EAN

    9780140620610

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    8 cm

  • Poids

    76 g

  • Distributeur

    Penguin

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Henry James

Né à New York en 1843, mort à Londres en 1916, Henry James qui prit la nationalité anglaise un an avant sa mort, est l'écrivain qui a dépeint le plus finement la distance, qui n'a cessé depuis de s'élargir, entre l'esprit européen et la sensibilité américaine. C'est à Londres où il s'établit à partir de 1876 qu'il écrit ses plus grands chefs-d'oeuvre. Une série d'études sur la femme américaine dans un milieu européen fut inaugurée par Daisy Miller (1878). Le thème opposant innocence américaine et sophistication européenne se retrouve dans Les Européens (1878), Washington Square (1880), Les Bostoniennes (1885) et « Reverberator » (1888) et atteint sa conclusion avec Les Ambassadeurs (1903) où la civilisation est définie comme « la tradition ininterrompue de culture que l'Europe occidentale hérita du monde antique ».ÿLa Différence a publié en poche dans « Minos » : « Reverberator », Une vie à Londres, L'Autre Maison, Heures italiennes, Esquisses parisiennes, Le Sens du passé et La Scène américaine.

empty