Anna Karénine ; résurrection (introduction Pierre Pascal ; traduction conjointe Sylvie Luneau et Edouard Beaux)

Traduit du RUSSE par HENRI MONGAULT

À propos

Anna Karénine et Résurrection sont accompagnés ici d'une partie importante de ce que l'on pourrait appeler leurs dossiers de préparation : pour Anna Karénine, les plans successifs envisagés par Tolstoï, des scènes entières qui n'ont pas été utilisées, des personnages différents ou les mêmes personnages vus tout autrement, une histoire aussi de l'élaboration du roman ; pour Résurrection, le premier brouillon achevé de l'oeuvre et quelques documents qui donneront une idée du travail accompli par Tolstoï avec la rédaction définitive. Entre Anna Karénine et Résurrection se place la période moralisante et théologique de Tolstoï. La préface de Pierre Pascal qui ouvre ce volume en explique le sens et le développement.


Sommaire

Anna Karénine - Dossier d'«Anna Karénine» - Résurrection - Dossier de «Résurrection».

Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Léon Tolstoï

  • Traducteur

    HENRI MONGAULT

  • Éditeur

    Gallimard

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    01/11/1951

  • Collection

    Bibliotheque De La Pleiade

  • EAN

    9782070105649

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    1 696 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    11.8 cm

  • Épaisseur

    4.3 cm

  • Poids

    643 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Luxe   Relié  

Léon Tolstoï

Léon Tolstoï (1828-1910) est un des géants des lettres russes. Ses romans et ses nouvelles se mêlent de réflexion morale et philosophique. Mobilisé lors de la guerre de Crimée (1853-1856), il témoigne de son expérience militaire dans les Récits de Sébastopol (1855). Guerre et Paix (1869), une reconstitution historique des guerres napoléoniennes, est aussi une réflexion sur la violence des conflits. Entrepris en 1873, Anna Karénine trouvera sa forme définitive en 1877, après que Le Messager russe, qui le publiait en feuilleton, eut désapprouvé son dernier chapitre. Tolstoï entame alors une quête spirituelle et morale qui se reflète dans La Mort d'Ivan Ilitch (1886), La Sonate à Kreutzer (1889) et plus encore dans Résurrection (1899), dont le héros rencontre la figure du Christ. À la fin de sa vie, il devient un maître à penser, prônant une vie simple et morale. Apôtre de la non-violence, il inspire directement le Mahatma Gandhi et Romain Rolland.

empty