Miroir de l'afrique

Miroir de l'afrique

Résumé

« Les méthodes de collecte des objets sont, neuf fois sur dix, des méthodes d'achat forcé, pour ne pas dire de réquisition. [...] Autant des aventures comme celles des enlèvements du kono, tout compte fait, me laissent sans remords, puisqu'il n'y a pas d'autre moyen d'avoir de tels objets et que le sacrilège lui-même est un élément assez grandiose, autant les achats courants me laissent perplexe... : on pille des Nègres, sous prétexte d'apprendre aux gens à les connaître et les aimer, c'est-à-dire, en fin de compte, à former d'autres ethnographes qui iront eux aussi les "aimer" et les piller. » Leiris, 1931.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9782070737550
  • Disponibilité Disponible
  • Longueur 21 cm
  • Largeur 14 cm
  • Épaisseur 5 cm
  • Poids 1 070 g
  • Distributeur Sodis

Rayon(s) : Sciences humaines & sociales > Ethnologie

Michel Leiris

Michel Leiris (1901-1990) a fréquenté le groupe surréaliste puis collaboré à la revue Documents dirigée par Georges Bataille. Sa participation à une mission ethnologique de Dakar à Djibouti lui a inspiré le journal L'Afrique fantôme. Leiris a laissé une oeuvre littéraire, de nature autobiographique, avec L'Âge d'homme et La Règle du jeu (composé de Biffures, Fourbis, Fibrilles, Frêle Bruit). Enquête sur l'autre de soimême, son oeuvre est profondément marquée par l'expérience de la psychanalyse.

empty