Tous les feux le feu

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Tous les feux le feu

Traduction LAURE GUILLE-BATAILLON  - Langue d'origine : ESPAGNOL

Qui de nous ne s'est jamais trouvé pris dans un embouteillage ? Qui n'a tenté de tuer le temps en observant les passagers des voitures voisines, en essayant de gagner quelques mètres sur eux et en échangeant des pronostics, bons ou mauvais, sur le développement de la situation ? Mais que se passe-t-il si l'embouteillage dure des jours, des semaines, des saisons ? C'est ce que Cortáar imagine dans L'autoroute du Sud, la première des huit nouvelles de ce recueil. En décrivant les rapports de solidarité et de peur, de tendresse et de hargne qui s'établissent entre les victimes de cet «état de siège» moderne, c'est toute une nouvelle sociologie - tantôt drôle ou tendre, tantôt tragique - qu'il invente au cours des péripéties. Ainsi, dans l'admirable Autre ciel, l'on voit le protagoniste circuler avec la plus grande aisance entre le passage Güemès à Buenos Aires, où il laisse sa fiancée Irma à la fin de la Seconde Guerre mondiale, et la galerie Vivienne à Paris, où il retrouve la prostituée Josiane à la fin de la guerre de 70... Dans la nouvelle qui donne son titre à l'ouvrage, le parallélisme de deux séries temporelles nettement distinctes brise résolument la succession linéaire du temps, comme la structure euclidienne de l'espace, pour atteindre à une vérité plus humaine... Pour Julio Cortázar, rien, en effet, n'est plus inquétant que la plus banale des réalités, et la trame du quotidien est tissée de signes insolites, pour qui sait les lire.

  • EAN 9782070770274
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 196 Pages
  • Longueur 19 cm
  • Largeur 12 cm
  • Épaisseur 1 cm
  • Poids 197 g
  • Distributeur Sodis

Rayon(s) : Littérature générale > Romans & Nouvelles

Julio Cortázar

Figure majeure de la littérature latino- américaine, Julio Cortazar (1914-1984) vécut à paris à partir de 1951. Il est l'auteur de nombreux recueils de nouvelles ( Bestiaire, Les Armes secrètes ) et de romans ( Marelle, Livre de Manuel ). Écrit en 1950, L'Examen est le premier grand roman de Julio Cortazar, et il n'en décida la publication que peu de temps avant sa mort.

Broché
empty