Les insurgés

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Les insurgés

Traduction MICHEL AUCOUTURIER  - Langue d'origine : RUSSE

Ce recueil de cinq textes a pour thème l'oppression politique que le pouvoir despotique du tsar fait peser sur la Russie du XIXe siècle et les résistances qu'elle suscite, en particulier dans l'élite intellectuelle. Le récit qui donne son titre au recueil, Les Révolutionnaires ( Les Décembristes , selon le titre original, en référence aux auteurs de la tentative de coup d'Etat du 14 décembre 1825), est en fait le début d'un roman, commencé en 1862 et resté inachevé. Il raconte l'accueil par la société moscovite de 1856 d'une famille revenue d'exil en Sibérie. Tolstoï en abandonne la rédaction pour se consacrer à La Guerre et le Paix , puis y reviendra beaucoup plus tard, en 1877, après Anna Karénin e. Les quatre autres récits réunis ici («Après le bal», «Pour quelle faute?», «Le Divin et l'Humain» et «Les Notes posthumes du starets Fiodor Kouzmitch») traitent également du pouvoir oppresseur, tout en se rattachant à un intérêt ancien et constant du romancier pour l'histoire de son pays et de sa société. Ils appartiennent également à une autre phase de la vie spirituelle de Tolstoï et de son activité intellectuelle, dominée par le prosélytisme et les préoccupations religieuses. Ils ont tous pour origine des faits réels, que le romancier fait revivre, en les modifiant ou en les étoffant. La dénonciation du pouvoir monarchique, qui se rattache à la condamnation générale de l'organisation de la société que développe Tolstoï, prend ici un accent religieux en se combinant à une autre constante de sa vie intérieure : le besoin du repentir et de l'expiation.

  • EAN 9782070792320
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 256 Pages
  • Longueur 18 cm
  • Largeur 11 cm
  • Épaisseur 2 cm
  • Poids 154 g
  • Distributeur Sodis

Rayon(s) : Littérature générale > Romans & Nouvelles

Léon Tolstoï

Léon Tolstoï (1828-1910) est un des géants des lettres russes. Ses romans et ses nouvelles se mêlent de réflexion morale et philosophique. Mobilisé lors de la guerre de Crimée (1853-1856), il témoigne de son expérience militaire dans les Récits de Sébastopol (1855). Guerre et Paix (1869), une reconstitution historique des guerres napoléoniennes, est aussi une réflexion sur la violence des conflits. Entrepris en 1873, Anna Karénine trouvera sa forme définitive en 1877, après que Le Messager russe, qui le publiait en feuilleton, eut désapprouvé son dernier chapitre. Tolstoï entame alors une quête spirituelle et morale qui se reflète dans La Mort d'Ivan Ilitch (1886), La Sonate à Kreutzer (1889) et plus encore dans Résurrection (1899), dont le héros rencontre la figure du Christ. À la fin de sa vie, il devient un maître à penser, prônant une vie simple et morale. Apôtre de la non-violence, il inspire directement le Mahatma Gandhi et Romain Rolland.

Broché
empty