À propos

Deux siècles après sa naissance, Baudelaire jouit d'une position souveraine. En poésie : c'est la révolution des Fleurs du mal, celle d'une langue plus physique et réceptive au présent. En art : c'est l'impératif de la modernité, qui exige qu'on peigne la vie moderne dans son mouvement et sa vérité profonde. Personne n'a mieux saisi Delacroix, Ingres et Daumier, électrisé Courbet et Manet, dissocié bonne et mauvaise photographies, promu l'égale légitimité des cultures ou le divorce entre morale de l'art et morale commune. Ce livre, sans séparer le poète du journaliste, réexamine la déflagration Baudelaire et pourquoi elle agit encore.


Rayons : Arts et spectacles > Généralités sur l'art > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'art


  • Auteur(s)

    Stéphane Guégan

  • Éditeur

    Flammarion

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Date de parution

    08/09/2021

  • Collection

    Histoire De L'art Flammarion

  • EAN

    9782080244451

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    160 Pages

  • Longueur

    24.8 cm

  • Largeur

    17.8 cm

  • Épaisseur

    2.4 cm

  • Poids

    572 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Stéphane Guégan

Conservateur au département des peintures du musée d'Orsay depuis juillet 2009, Stéphane Guégan est historien et critique d'art. Auteur de nombreux ouvrages sur Delacroix, Gauguin, Chassériau ou Ingres, auquel il a consacré plusieurs essais, il a publié, en 2012, Les Arts sous l'Occupation, véritable éphéméride qui raconte, jour après jour, la vie et les réalisations des créateurs français, toutes disciplines confondues, pendant la Seconde Guerre mondiale.

Découvrez un extrait PDF
empty