Un certain mois d'avril à Adana

À propos

Avril 1909. Nous sommes en Turquie, à Adana, au sud du pays. Adana, ses champs de coton, la plaine de Cilicie, le fleuve Saros, la mer Méditerranée à trente kilomètres de là. Qui aurait pu prévoir que des massacres ravageraient cette terre ? Quelle folie saisit les étudiants fanatiques d'Union et Progrès ?
Aucune union en vérité, aucun progrès.
Au contraire, l'horreur monte, le génocide arménien se prépare.
En quelques journées nous est rendue la réalité d'une tension. Un désastre bientôt irréversible. Il y a là des amis, des familles, des bergers, l'avocat Toros Véramian, le poète Diran Mélikian, Atom Papazian, Vahan.
Ils assistent impuissants à la montée de la haine. Ils se replient, combattent comme ils peuvent malgré la chaleur.
Certains prient, d'autres se regroupent dans des terriers.
C'est toute la puissance du roman de Daniel Arsand de ne pas juger mais de décrire en réinventant l'existence d'une ville. De donner un visage à l'Histoire, les traits d'une poésie vibrante et de l'amour d'un peuple.



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782081258655

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    369 Pages

  • Longueur

    21.1 cm

  • Largeur

    13.6 cm

  • Épaisseur

    2.5 cm

  • Poids

    380 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Daniel Arsand

Éditeur chez Phébus depuis 2000, Daniel Arsand a notamment été le « passeur » d'auteurs aujourd'hui considérés comme incontournables (William Trevor, Keith Ridgway, Joseph O'Connor, Elif Shafak et Julie Otsuka). Son premier roman, La Province des Ténèbres, obtient en 1998 le prix Femina du premier roman, en 2000 il reçoit le Grand Prix Jean Giono du deuxième roman pour En Silence (Phébus) et le Prix Chapitre du roman européen 2011 pour Un certain mois d'avril à Adana (Flammarion). Que Tal, récit autobiographique sans concession ni fausse pudeur, a paru chez Phébus en janvier 2013.

empty