À propos

Salle des machines remet en perspective l'ensemble du parcours de Jean-Michel Espitallier. Le livre s'ouvre sur son premier recueil, épuisé de longue date (Ponts de frappe), augmenté ici de plusieurs inédits, et se poursuit avec deux opuscules ultérieurs : une tragi-comédie sanglante (Fantaisie bouchère) et un pamphlet acerbe, rédigé lors de la seconde guerre du Golfe (En guerre). S'y ajoute une suite inédite, composée ces dernières années en vue d'un second Théorème d'Espitallier, finalement laissé en suspens. « Voici donc (nous précise l'auteur) un livre constitué de pièces détachées, exilées de différentes époques. Il doit être lu non comme un recueil un peu contraint de textes parfois conflictuels, mais plutôt comme un livre neuf, constitué d'un seul et même mouvement d'écriture, succession d'épisodes d'une même aventure, d'une même métamorphose, qui, accessoirement, pourra donner des débuts de réponses à l'inusable question placée en préambule : écrire, pourquoi ? »


Rayons : Littérature > Poésie


  • Auteur(s)

    Jean-michel Espitallier

  • Éditeur

    Flammarion

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Date de parution

    14/01/2015

  • Collection

    Theatre Poesie

  • EAN

    9782081307513

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    240 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    1.8 cm

  • Poids

    268 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jean-Michel Espitallier

Né le 4 octobre 1957, il vit à Paris. Ecrivain inclassable (« Wittgenstein à la façon
d'un Alphonse Allais » écrit Eric Loret dans Libération), il joue sur plusieurs claviers et selon
des modes opératoires constamment renouvelés. Entre rire jaune, tension comique et
dérision, sa poésie, proche en cela de l'art contemporain, use de la plus radicale fantaisie
pour coller un faux-nez au tragique et à l'esprit de sérieux et fait voler en éclat la notion de
genre, d'esthétique (et donc éthiques.).

empty