Et si on faisait payer les étrangers ? : Louis XIV, les immigrés et quelques autres

À propos

L'immigration menace-t-elle l'identité nationale ? La France doit-elle être terre d'accueil ? Quelle position l'État doit-il adopter face à l'immigré ? Ces débats, actuellement très vifs, n'en sont pas moins anciens. Dès le XVIe et XVIIe siècles, les étrangers, souvent encouragés par l'État, sont nombreux à venir en France. C'est leur histoire, largement ignorée par l'historiographie en dépit de son intérêt évident pour comprendre «l'identité de la France», qui est présentée ici. Quel était le statut des étrangers sous l'ancienne monarchie et quel parti celle-ci a-t-elle pu en tirer ? En 1967, à un tournant décisif du règne de Louis XIV, une tentation financière se fait jour : et si on faisait payer les étrangers ? Des listes de taxes ont été établies frappant des milliers de personnes, étrangers et descendants d'étrangers. Ces sources exceptionnelles font apparaître un véritable tableau de la France étrangère à l'aube des Lumières cosmopolites. La taxation a donné lieu à un marchandage entre les contribuables et le pouvoir. L'État s'expose, les rouages de sa fiscalité se dévoilent. L'État, les immigrés... et quelques autres sont amenés à fournir des réponses aux questions majeures que la monarchie et sa taxation ont contribué à faire naître : qu'est-ce qu'un étranger ? Qu'est-ce qu'un français ?


Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités


  • Auteur(s)

    Jean-françois Dubost

  • Éditeur

    FLAMMARION

  • Distributeur

    UNION DISTRIBUTION

  • Date de parution

    25/03/1999

  • EAN

    9782082118064

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    480 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Épaisseur

    3 cm

  • Poids

    480 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty