Le multiculturalisme comme religion politique

Le multiculturalisme comme religion politique

Résumé

Le multiculturalisme serait le seul visage de la modernité. Comment des intellectuels ont imposé à la France et aux nations occidentales la notion d'« identités particulières », et comment lui ont-ils retiré celle d'« identité commune » ? Pour Mathieu Bock-Côté, Mai 1968 marque le début d'une révolution fantasmée par une gauche métamorphosée. Constatant l'effondrement du marxisme, elle a inventé l'égalitarisme identitaire. Critique de l'Occident, déconstruction des traditions, invention de l'antiracisme : telles ont été les étapes de la confiscation de la démocratie par une minorité. Le décryptage lucide et sévère d'un autoritarisme qui ne dit pas son nom.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

empty