L'Iliade et l'odyssée

L'Iliade et l'odyssée

Traduction LOUIS BARDOLLET  - Langue d'origine : GREC ANCIEN

À propos

Homère et la bible, les deux sources de notre civilisation ? des récits fondateurs de mythes, de religions, qui expliquent le monde et aident à vivre. Des modèles inépuisables, inlassablement traduits, adaptés, commentés, imités. Il existe d'innombrables versions françaises de l'iliade et de l'odyssée. chaque génération a inventé la sienne, conforme à son goût, ses rêves, ses ambitions. il nous fallait la nôtre, dans la langue de notre temps, vivante, jeune, capable de nous restituer la fraîcheur, la vivacité, l'humour de cette poésie. une poésie populaire au meilleur sens du mot. Victor hugo ne s'y est pas trompé: " homère est l'énorme poète enfant. le monde naît, homère chante. c'est l'oiseau de cette aurore. homère a la candeur sacrée du matin. il ignore presque l'ombre ... . fable et histoire, hypothèse et tradition, chimère et science composent homère. il est sans fond, et il est riant. " cette nouvelle traduction est l'oeuvre de louis bardollet, qui a enseigné le grec pendant trente ans à de jeunes lycéens. C'est pour eux qu'il a d'abord transcrit l'iliade et l'odyssée, dans une langue qui est la leur, c'est pourquoi sa traduction respire la poésie de la jeunesse. elle est accompagnée de commentaires, de notes, de cartes et d'un index analytique.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Œuvres classiques > Antiquité

  • EAN

    9782221075999

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    429 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Homère

  • Pays : Grece
  • Langue : Grec Ancien

Homère est réputé avoir été un aède (poète) de la fin du VIIIe siècle av. J.-C. C'est le premier poète grec dont les oeuvres nous sont parvenues. Il était surnommé simplement « le Poète » par les Anciens. Victor Hugo écrivit à son propos dans William Shakespeare : « Le monde naît, Homère chante. C'est l'oiseau de cette aurore ». La tradition veut qu'Homère ait été aveugle.

empty