Critique de la destruction créatrice ; production et humanisme Critique de la destruction créatrice ; production et humanisme
Critique de la destruction créatrice ; production et humanisme
Critique de la destruction créatrice ; production et humanisme

Critique de la destruction créatrice ; production et humanisme

À propos

Ce livre répond à la question productive contemporaine : sous la contrainte écologique, le besoin d'un changement de système productif se fait de plus en plus pressant sans que l'on ait les instruments nécessaires pour penser ce type de changement. Les guerres du XXe siècle ont fait naître l'illusion que de la destruction pouvait naître la création. Aujourd'hui l'homme est en guerre contre tout : sa biosphère, ses semblables et lui-même. On voit de plus en plus les destructions, de moins en moins les créations. Il n'y a plus d'automaticité ni de logique dans le passage des unes aux autres. La croissance se traduit par des chiffres, non par des biens pérennes. La destruction créatrice est devenue pulsion de mort.
/>
Il est nécessaire d'en conduire la critique. Mais la nature même de la critique du système productif a changé : il ne s'agit plus de penser l'intensification de la production, mais sa durabilité, voire sa « générativité » ie sa capacité à transmettre ses fruits à la postérité. Jusqu'à maintenant, les critiques du système productif, marxistes ou libéraux, restaient internes à la production : il s'agissait de la libérer de ses entraves sans questionner l'acte même de produire en son essence. Le produire était un tout sans altérité. Ce livre montre pourtant que tout système productif repose nécessairement sur son autre, c'est-à-dire sur les conditions non productives de la production - que j'appelle l'improduction - et sur les moyens techniques de les assurer et de les développer, en tant qu'elles seules peuvent garantir un développement durable.

Sommaire

Avant-Propos Chapitre I : La destruction créatrice La contrainte écologique La destruction créatrice Architecture et surédification Apocatastase Sédimentation et amertume Philosophie et économie Technique Communication Biopolitique et production totale Autophusis Du théologico-politique au théologico-économique Destruction de la destruction La seconde contradiction de la production Accumulation et patrimoine Chapitre II : Principes de sauvegarde et de résistance de l'être Etre ou/et processus ?

Le système de la liberté L'épuisement de l'être Du système à l'ek-stême Mondialisation et métaphysique La ressource néoplatonicienne Critique de la démiurgie L'oubli de l'Un Le principe d'improduction La sauvegarde de l'être Le berger et le jardinier Ontologie de la résistance Chapitre III : La question de la technique à l'épreuve du développement durable La crise de la technique occidentale To technikon Limites Ubiquité Espace, temps, technique Espacement et dilatation Poïétique transcendantale Architecture Généalogie de la technique : l'autre dans le même Chapitre IV Du capital au patrimoine De la conversion et de l'accumulation patrimoniales La construction juridique de la notion de patrimoine Domaine public, res publica et patrimoine Les enjeux anthropologiques, économiques et sociaux de la patrimonialisation Patrimoine et droit de l'environnement La médiation des choses Le droit comme technique d'improduction Le travail du droit Questions de personne Question de biens Droit et constructivisme social Conclusion : Polder Index

Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782251420554

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    350 Pages

  • Longueur

    21.5 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    470 g

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Pierre Caye

Pierre Caye, ancien élève de l'École Normale supérieure, directeur de
recherche au CNRS, a consacré une part importante de ses recherches aux
sources antiques de notre culture philosophique, artistique et politique. Il
est aussi l'auteur de Critique de la destruction créatrice (Les Belles Lettres,
2015) dont Comme un nouvel Atlas (2017) donne les clefs métaphysiques.

empty