Ne plus ultra ; Dante et le dernier voyage d'Ulysse Ne plus ultra ; Dante et le dernier voyage d'Ulysse
Ne plus ultra ; Dante et le dernier voyage d'Ulysse
Ne plus ultra ; Dante et le dernier voyage d'Ulysse

Ne plus ultra ; Dante et le dernier voyage d'Ulysse

À propos

Ulysse et ses compagnons franchissent les Colonnes d'Hercule et s'aventurent sur l'Océan, au delà de Gibraltar, vers l'inconnu, en quête de l'expérience inouïe du « monde sans habitants » . Ils disparaitront corps et biens, leur navire emporte´ par un tourbillon.
Prenant appui sur la relation que Dante donne de cet événement au Chant XXVI de l'Enfer, l'essai avance un questionnement dans plusieurs directions.
À côté d'une problématique de la mémoire et de la transmission, directement rattachée au poème de Dante, le destin d'Ulysse amène à interroger l'en treprise même d'explorer le monde , avec les interdits qu'elle ne cesse a` la fois de braver et de susciter , mobilisée de l'intérieur par des pulsions qui n'accèdent pas toujours a` la lumière mais aussi de l'extérieur par la présence insistante de recoins inaccessibles dans un monde de moins en moins hospitalier.
De la` des analyses très diversifiées, portant non seulement sur l'expression allégorique, qui désigne déjà l'inconnu enfoui au coeur de la langue et métaphorise au fond toute exploration, mais sur la cosmologie aussi, la géographie, et l'histoire ; sur le désir de savoir, sur ses dérives, sur la curiosité´ .
Enfin, en retravaillant, avec Blumenberg, le thème de la non-fiabilité´ du monde, l'auteur ouvre la voie a` un approfondissement qui conduit´ encore a` interroger quelques métaphores décisives, en particulier celles relevant de la navigation et du naufrage . En un champ a` la fois métaphysique, historique et éthique, parfois théologique, il dégage les réquisits premiers d'une possible découverte du monde et de dessiner ce qu'en termes phénoménologiques on pourrait définir comme une archéologie de l'exploration du monde. Bref, il décrit la figure singulière, historique et concrète, que prend dans l'espace terrestre le partage du connu et de l'inconnu, ce partage même qui oppose le « monde habite´ » et le « monde sans habitants » , et que déstabilise radicalement, au début des Temps modernes, l'irrésistible fièvre qu'a l'homme de connaître son monde.

Sommaire

INTRODUCTION LE CHANT XXVI de L'ENFER Texte Traduction française Commentaire Virgile, Dante, Ulysse, Diomède Le récit d'Ulysse « La brève oraison » d'Ulysse Le vol fou d'Ulysse PREMIÈRE PARTIE À tire d'ailes pour un vol fou.
CHAPITRE PREMIER 1 - La théorie des quatre sens Le Banquet La Lettre à Cangrande della Scala 2 - Allégorèse et exploration du monde L'allégorie néoplatonicienne « Nature aime à se cacher » L'Antre des Nymphes CHAPITRE II 1 - Cosmologie La disparate du monde La structure générale du monde La précession des équinoxes La théorie de la trépidation L'image du monde de Dante 2 - Géographie La figure de la Terre La question des antipodes et le monde habitable Les mers et les continents Le tracé des côtes et l'océan La figure des terres émergées L'océan CHAPITRE III 1 - Histoire Questions de méthode « L'esperienza [.] del mondo senza gente » Histoire et progrès La légitimité des temps modernes Les Colonnes d'Hercule L'effondrement de la confiance cosmique 2 - Du désir de connaître à la curiosité Un désir inscrit dans la nature humaine Pérégrinations d'un désir naturel Voir Les tribulations du désir de savoir La légende des Sirènes L'ascension du mont Ventoux Descente dans les cavernes de l'Etna Une curiosité sans limites 3 - Au delà de Dante, les Temps modernes La modernité à l'aube des Temps modernes Nicolas de Cues Giordano Bruno L'acquisition de la modernité Francis Bacon Le cas Descartes La modernité au déclin des Temps modernes Georg Henrik Von Wright DEUXIÈME PARTIE .lors fut la mer par-dessus nous reclose CHAPITRE PREMIER 1 - L'astucieux Ulysse 2 - Après Homère L'homo viator et le retour des Sirènes L'épuisement de la figure homérique d'Ulysse Mouvement centripète et mouvement centrifuge 3 - L'Ulysse de Dante L'ouverture de la base homérique De la curiosité à la démesure 4 - Après Dante « Ce grand événement qui parmi vous se tait » La fée Andronica, l'Ariosto Torquato Tasso Le retour à l'intériorité L'inspiration léopardienne Ulysse, le héros exténué Alfred Tennyson Arturo Graf Giovanni Pascoli Sur le Pequod, à la poursuite de l'absolu CHAPITRE II 1 - Métaphores L'océan, métaphore de l'infini La navigation La conquête des mers Autres navigations 2 - Naufrage et existence Naufrage et histoire La mort en mer Être spectateur La situation du rescapé Robinson Exister avec le naufrage Seuls à seuls avec l'océan Curiosité et engagement dans le monde 3 - Transmission La transmission difficile « Quelque chose de gigantesque. » Le passeur ÉPILOGUE 1 - Aucun trépassé ne parle d'autre chose que de sa vie terrestre L'usage du libre arbitre Note sur la querelle du libre arbitre au XIIIème siècle Il cammino della vita 2 - Exploration du monde et exploration de soi Aller au bout du monde L'archipel des îles Mardi L'espace labyrinthique Aller au bout de soi-même Au-dessous du Volcan CONCLUSION Au risque de la déchéance BIBLIOGRAPHIE I - OEuvres et textes de référence II - Études INDEX

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Antiquité (jusqu'en 476)

  • EAN

    9782251420615

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    320 Pages

  • Longueur

    23 cm

  • Largeur

    16 cm

  • Épaisseur

    3 cm

  • Poids

    650 g

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jean-Louis Poirier

Jean-Louis Poirier, a enseigné plus de
vingt ans en khâgne, au Lycée Henri IV.
Spécialiste de philosophie antique (il a
collaboré à l'édition et à la traduction des
Présocratiques et des Épicuriens pour la
Pléiade), il est auteur de divers articles
aussi bien en histoire de la philosophie
qu'en sciences humaines. Il a consacré un
ouvrage à l'enseignement de la philosophie
en Italie.
En raison même de leur diversité, ses
recherches, comme son enseignement,
n'ont cessé de se développer selon un seul
et même motif : laisser apparaître et
capturer si possible l'interface du réel et de
la philosophie ; elles relèvent toutes de la
même méthode : provoquer
systématiquement le choc du réel le plus
concret et de la métaphysique la plus
abstraite.

empty