À propos

Dans ces textes inattendus, sincères, vibrants, trois écrivains, trois pères, parlent pour la première fois de l'expérience incomparable de la paternité. Ils disent les aléas, la maladie, la peur. Ils disent l'angoisse de la mort, l'émerveillement devant la vie, la remise en question. Ils disent aussi ce que beaucoup ressentent mais que peu sont prêts à reconnaître:les tourments, les agacements et, parfois, la mélancolie.Mais toujours, unanimement, ils disent l'amour.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Olivier Adam, Philippe Claudel, Philippe Delerm

  • Éditeur

    J'ai Lu

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Date de parution

    19/05/2021

  • Collection

    Librio

  • EAN

    9782290261354

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    74 Pages

  • Longueur

    20.4 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    0.8 cm

  • Poids

    78 g

  • Support principal

    Poche

Olivier Adam

Né en 1974, Olivier Adam vit actuellement à Paris. Son premier roman, Je vais bien, ne t'en fais pas (Le Dilettante, 2000), a été adapté pour le cinéma par Philippe Lioret avec Mélanie Laurent. Olivier Adam a participé à l'écriture du scénario et le film a obtenu deux césars en 2007. Ce premier livre ouvre un diptyque sur le thème de la disparition, qui se poursuit avec À l'ouest (Éditions de l'Olivier, 2001). Également scénariste (notamment Welcome, avec Vincent Lindon) et auteur pour la jeunesse, Olivier Adam a ensuite écrit Poids léger (Éditions de l'Olivier, 2002), adapté au cinéma par Jean-Pierre Améris, Passer l'hiver (Éditions de l'Olivier, 2004), qui a reçu le Goncourt de la Nouvelle, Falaises (Éditions de l'Olivier, 2005), À l'abri de rien (Éditions de l'Olivier, 2007), prix France Télévision, Des vents contraires (Éditions de l'Olivier, 2009), prix RTL-LiRE et adapté en 2011 par Jalil Jespert avec Benoît Magimel, Le Cœur régulier (Éditions de l'Olivier, 2010), adapté par Vanja D'Alcantara avec Isabelle Carré, Les Lisières (Flammarion, 2012), Peine perdue (Flammarion, 2014), La Renverse (Flammarion, 2016), Chanson de la ville silencieuse (Flammarion, 2018), La Tête sous l'eau (Robert Laffont, 2018), Une partie de badminton (Flammarion, 2019), Les Roches rouges (Robert Laffont, 2020), Tout peut s'oublier (Flammarion, 2021), Dans la nuit blanche (Robert Laffont, 2021), Des pouvoirs pas super (Flammarion-Jeunesse, 2022) et Dessous les roses (Flammarion, 2022).

Philippe Claudel

Philippe Claudel, agrégé de français, a choisi, après quelques années de lycée, d'enseigner à des enfants handicapés moteur, à la maison d'arrêt de Nancy, puis à l'Université de Nancy II (Anthropologie culturelle et Littérature).
Grand admirateur de Simenon et du Giono d'après-guerre, il tisse avec maestria des univers où la simplicité, claire dentelle aérienne, tente de dissimuler l'obscur des drames qui jalonnent nos existences. Il fait remonter son désir d'écrire aussi loin que sa mémoire.
Il devient en 2004, directeur d'une nouvelle collection de romans chez Stock. Le pari d'« Ecrivins » ? Publier quatre fois par an des textes d'écrivains avec pour seule contrainte que le vin serve de toile de fond ou soit simplement évoqué.

Philippe Delerm

Philippe Delerm, né en 1950 à Auvers-sur-Oise, voue son écriture à la restitution d'instants fugitifs, à
l'intensité des sensations d'enfance. Il est notamment l'auteur de Sundborn ou les Jours de lumière
(1996), La Première Gorgée de bière et autres plaisirs minuscules (1997), Autumn (1998), Ma grandmère
avait les mêmes (2008) et Le Trottoir au soleil (2011).

empty