Le sexe prescrit - la difference sexuelle en question

À propos

La psychanalyse serait-elle la gardienne de la «loi symbolique» ? Nombre de discours veulent nous en persuader. Car c'est la «différence des sexes», dont la psychanalyse est supposée détenir la raison, qui serait l'alpha et l'oméga de notre humanité. Homme ou femme, il faudra donc qu'on se le tienne pour dit, et qu'on ne méconnaisse pas la «vérité» de l'ordre sexuel. Cet ordre pourtant est-il autre chose que l'effet, normatif, de certaines relations de pouvoir que l'on se garde bien d'interroger ? Effet très concret car il traverse la trame de chaque existence, en même temps qu'il sert de socle à la figure de la famille à laquelle notre organisation politique donne droit - et devoir - de cité.
Le psychanalyste est en prise directe sur cet enjeu. Car, dans la perspective inaugurée par Freud et marquée par Lacan, il traite la souffrance psychique en sa relation avec l'inconscient. Or l'inconscient, «discours de l'autre», prescrit ce que nous sommes, et d'abord quand il s'agit de la sexuation. Mais cette prescription est à entendre au double sens du terme : injonction et décret d'oubli. Quelle sera, face à cela, la politique de la psychanalyse ?


Rayons : Sciences humaines & sociales > Psychologie / Psychanalyse


  • Auteur(s)

    Sabine Prokhoris

  • Éditeur

    Aubier

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Date de parution

    31/08/2000

  • EAN

    9782700736786

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    2.3 cm

  • Poids

    315 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Sabine Prokhoris

  • Naissance : 1-1-1957
  • Age : 67 ans
  • Pays : France
  • Langue : Francais

Sabine Prokhoris est philosophe et psychanalyste. Elle est l'auteur de nombreux ouvrages, dont aux Puf L'Insaisissable Histoire de la psychanalyse (2014) et Au bon plaisir des « docteurs graves ». À propos de Judith Butler (2017). Elle assure une chronique « philosophique » à Libération.

empty