Le censeur de Baudelaire ; Ernest Pinard (1822-1909) (préface Philippe Seguin)

À propos

"Voilà une biographie à la fois inattendue, brillante et bienvenue. [...] Ernest Pinard, qui en est l'objet, fut un procureur soumis en tous points à l'ordre social de son temps, un ministre de l'Intérieur somme toute médiocre, et sa postérité, à vrai dire, n'avait jamais encore interpellé quiconque. [...] On eût été tenté de rejeter d'emblée le souvenir d'un homme qui eut pour titre de gloire - ou, à tout le moins, pour chemin vers la notoriété - de faire condamner Flaubert, Baudelaire et Eugène Sue, qui s'opposa à l'érection des statues de Baudin et de Voltaire, et eut maille à partir avec Zola. Excusez du peu !
[...] Au travers du destin d'un homme, on traverse une époque, les yeux et les oreilles aux aguets. On voit s'achever la monarchiede Juillet, avec ses fausses certitudes, s'édifier la Deuxième République, celle de toutes les ambiguïtés, vivre le Second Empire, avec ses contradictions si souvent fécondes, s'improviser la Troisième République avec l'entrelacis de ses arrière-pensées.
Nul ne pourra plus écrire sur le Second Empire sans tenir compte de la contribution d'Alexandre Najjar. C'est le témoignage à lui rendre. » Extrait de la préface.

Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • Auteur(s)

    Alexandre Najjar

  • Éditeur

    Table Ronde

  • Date de parution

    27/01/2011

  • Collection

    La Petite Vermillon

  • EAN

    9782710367031

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    368 Pages

  • Longueur

    17.5 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    1.6 cm

  • Poids

    190 g

  • Lectorat

    Tout public

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Alexandre Najjar

Né à Beyrouth en 1967, Alexandre Najjar est considéré comme l'un des meilleurs écrivains francophones de sa génération. Auteur de romans historiques (dont Les Exilés du Caucase, Grasset, 1995 et L'Astronome, Grasset, 97), récits (L'Ecole de la guerre, La Table ronde, et Le Silence du ténor, Plon, 2006) ou biographies (Khalil Gibran, Pygmalion-Gérard Watelet, 2002), ses livres sont traduits dans une douzaine de langues. Il a reçu de nombreuses distinctions comme le prix littéraire de l'Asie (1996), le prix France-Liban (1999) et la Bourse de l'écrivain de la Fondation Hachette (1990). Avocat, conseiller du ministre libanais de la Culture et responsable du supplément francophone L'Orient littéraire, Alexandre Najjar vit aujourd'hui entre Beyrouth et Paris.

empty