L'Andalousie rouge

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

L'Andalousie rouge

Traduction CATHERINE VASSEUR  - Langue d'origine : ESPAGNOL

Ce volume réunit trois grands reportages que Manuel Chaves Nogales a réalisés en Andalousie pour son jour- nal Ahora, à diverses étapes de la Seconde République. « Avec les paysans andalous » date de novembre 1931, « Semaine sainte à Séville » d'avril 1935, et le récit qui donne son titre au recueil, « L'Andalouise rouge et «la Blanche Colombe» », de juin 1936. Ce sont d'amples pièces où se mêlent les thématiques andalouse, eth- nographique, religieuse, socio-économique et poli- tique. Le journaliste met en lumière l'évolution d'un climat hautement politique, qui va de l'atmosphère pré- révolutionnaire - lors de ses journées avec les paysans -, à une atmosphère annonçant clairement le conflit - lors de son pèlerinage d'El Rocío -, en passant par des pages magistrales dédiées à une Semaine sainte bouleversée par cet élan républicain. L'immédiateté de la vision journalistique n'empêche pas une grande profondeur quand il s'agit de montrer les contradictions de sa République bien-aimée, ou celles d'un peuple andalou pris entre révolution et dévotion. L'honnêteté, la maîtrise, la désillusion quant à ce moment historique et l'antitotalitarisme dont fait preuve Chaves Nogales, contrastent à tel point avec les circonstances qu'ils parviennent à anticiper le désastre qui est sur le point d'advenir. Dans chacun des trois récits, le contexte historique et actuel impose sa loi et met à mal tout présage, parfois même d'authentiques réalités d'avant guerre. Mais seule une plume avertie comme celle de Chaves Nogales a su faire de son travail de journaliste une oeuvre intemporelle dont la lecture, aujourd'hui, est un exercice que personne ne devrait négliger.

  • EAN 9782710379461
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 170 Pages
  • Longueur 19 cm
  • Largeur 12 cm
  • Épaisseur 2 cm
  • Poids 184 g
  • Distributeur Sodis

Rayon(s) : Littérature générale > Romans & Nouvelles

Manuel Chaves Nogales

Né à Séville en 1897, Manuel Chaves Nogales collabore à Estampa avant de prendre en 1930 la direction d'un autre journal illustré, Ahora. Il y publie notamment des reportages sur l'URSS et l'Allemagne nazie. Exilé à Londres sous Franco, il y meurt en 1944, à l'âge de 47 ans. Il est également l'auteur de Juan Belmonte, matador de taureaux (Verdier, 1990), et d'un témoignage visionnaire sur la guerre civile espagnole, A sangre y fuego, qui paraîtra à Quai Voltaire.

Broché
empty