Le goût du fantastique

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Liste

Dans le dictionnaire, le fantastique se définit comme une création de l'imaginaire. Ce pourrait être, au fond, une définition de l'oeuvre d'art en général, de l'oeuvre littéraire en particulier, puisant au réel pour le représenter - le rendre à nouveau présent. Une définition de la poésie même ? Ceci n'est pas un goût de la littérature fantastique au sens où l'analysait Tzvetan Todorov pour mieux la définir, distinguant ce genre du merveilleux, de l'étrange, du surnaturel, ou encore du poétique et de l'allégorique. Mais un goût du fantastique, au sens étymologique : un goût de l'imaginaire, de l'irréel. Ou encore, un goût de la littérature, la plus réaliste soit-elle, dans la mesure où elle ne peut être que cela : par essence irréelle. Il sera donc ici question du connu et de l'inconnu, de l'ici et de l'ailleurs - dans l'espace, dans le temps -, de l'humain et de l'inhumain, du moi et de l'autre. Il sera question de frontières, mouvantes, de monstres, de chimères, de vampires, de fantômes, et autres créatures issues d'un étonnant bestiaire...

  • EAN 9782715243668
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 128 Pages
  • Longueur 16 cm
  • Largeur 10 cm
  • Épaisseur 1 cm
  • Poids 100 g
  • Distributeur Sodis

Rayon(s) : Sciences humaines & sociales > Lettres et langues > Lettres > Théorie littéraire

Poche
8.50 €
Ajouter au panier

empty