Les royaumes barbares en Occident
Les royaumes barbares en Occident

Les royaumes barbares en Occident

,

À propos

Les Barbares ont une drôle de réputation. Les penseurs de la Renaissance leur imputent le naufrage de la seule véritable civilisation : Rome. Les historiens du XIX siècle leur octroient volontiers l'origine des nations européennes : les Angles n'ontils pas donné leur nom à l'Angleterre, les Francs à la France ?
Si les chercheurs actuels ont bien abandonné ces présupposés, leur travail historique reste délicat : les populations vivant au nord du Rhin et du Danube ne maîtrisaient pas l'écrit pendant toute l'Antiquité et l'apport considérable de l'archéologie ne compense qu'en partie cette quasi-absence de textes. Une chose est sûre aujourd'hui : le modèle explicatif des « grandes migrations » n'est pas le bon. Il ne permet notamment pas d'appréhender le processus qui a abouti à la création de nouvelles identités ethniques métissées autour desquelles se sont forgés, lentement, de nouveaux peuples.

Sommaire

Introduction.
Chapitre premier - Les Barbares avant leur entrée dans l'Empire.
I. Des sources rares et ambiguës.
II. La thèse des grandes migrations III. La thèse de l'ethnogenèse progressive.
IV. La thèse de l'identité acquise de Rome.
Chapitre II - Rome et ses voisins.
I. Les prétendues « Grandes Invasions ».
II. Les négociations.
III. La garde du limes.
IV. Une vie de mercenaire.
Chapitre III - Les formes de l'implantation.
I. Une aggravation soudaine des affrontements.
II. Le temps des fédérés.
III. Le prix de l'hospitalité.
IV. Vers la prise d'indépendance.
Chapitre IV - La culture barbare au V siècle.
I. Le point de vue archéologique.
II. Les religions des Barbares au V siècle.
III. Les formes de l'acculturation réciproque.
IV. Un discours romain en retard sur les évolutions.
Chapitre V - La construction des États barbares.
I. De nouveaux États.
II. L'administration.
III. Le rôle structurant du droit barbare.
IV. Une soumission conservée envers le pouvoir impérial.
Chapitre VI - La conversion des royaumes barbares.
I. L'Église catholique, auxiliaire de gestion.
II. Les conversions nationales.
III. La christianisation au service de l'idéologie.
Conclusion.
Chronologie.
Bibliographie.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Moyen Age (de 476 à 1492)

  • EAN

    9782715404809

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    128 Pages

  • Longueur

    17.6 cm

  • Largeur

    11.5 cm

Magali Coumert

Magali Coumert est maître de conférences à l'université de Bretagne occidentale. Elle
a publié L'Origine des peuples. Les récits du haut Moyen Âge occidental (550-850)
(Institut d'Études augustiniennes, 2007).

Bruno Dumézil

Bruno Dumézil, né en 1976, est membre de l'Institut universitaire de France. Spécialiste du haut Moyen Âge, il a publié deux ouvrages de référence sur ce sujet : Racines chrétiennes de l'Europe (Fayard) vendu à 8 000 exemplaires et une biographie de La Reine Brunehaut (Fayard) vendue à 10 000 exemplaires.

empty