Petite Terre, Vaste Rêve (IMPRESSION A LA DEMANDE)

À propos

De « Petite Terre » à « Vaste rêve », dix-huit courts récits, fables inventives et mouvementées où l'écriture mime la vie, son animation et sa pulsation intime. De la souffleuse de théâtre à l'épouse adultère lapidée par ses enfants, en passant par Van Gogh et Sam le clown, les êtres décrits par Andrée Chédid sont autant de reflets de l'homme lorsqu'il « se féconde dans le refus, s'invente dans l'oeuvre, multipliant ainsi la portée de son destin ». Une rêverie se ressourçant à chaque nouveau récit, perpétuelle, fugace, en multiples reflets. Progressant vers le silence et sa propre dissolution, l'auteur capture les bribes d'un monde qui, loin du bruit et des soucis, serait un lieu d'équilibre et de réflexion, sereine et optimiste.
Née au Caire de parents libanais, Andrée Chédid apprend très tôt l'anglais ainsi que le français. Son oeuvre est un questionnement ardent sur la condition humaine, les liens tissés entre l'individus et le monde. Souvent portée par une ferveur mystique, son écriture est tour à tour sensuelle et d'une âpre violence. Andrée Chédid est l'auteur d'une vingtaine de romans (L'Enfant multiple, 1989, Le Message,2000), de recueils de nouvelles et de poésie (Le Sixième jour, 1975, La Femme de Job, 1993), de pièces de théâtre et de contes pour enfants (L'Autre, 1981) - très régulièrement réédités.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Andrée Chédid

  • Éditeur

    Pauvert

  • Distributeur

    Hachette

  • Date de parution

    24/04/2002

  • EAN

    9782720214646

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    139 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Épaisseur

    0.8 cm

  • Poids

    167 g

  • Support principal

    Grand format

Andrée Chédid

Andrée Chedid (1920-2011), écrivaine égyptienne d'origine syro-libanaise née au Caire, s'installe en France en 1946 et publiera dès lors son oeuvre en français. Romancière ("La Cité fertile"), nouvelliste, dramaturge et surtout poétesse ("Texte pour la terre aimée", "Fraternité de la parole".), elle reçoit d'importants prix littéraires, dont le Prix Louise Labé (1966), l'Aigle d'or de la poésie (1972), le Goncourt de la nouvelle (1979), et le Goncourt de poésie (2002). Elle engendre une lignée de musicien·nes (Louis, Matthieu dit « M » et Émilie Chedid) et laisse en héritage un riche matrimoine littéraire francophone.

empty