Sauvage par nature ; de Sibérie en Australie, 3 ans de marche extrême en solitaire

Sauvage par nature ; de Sibérie en Australie, 3 ans de marche extrême en solitaire

Résumé

La marche : une pratique ancestrale reconnue chez les moines comme une forme de méditation que Sarah Marquis a fait sienne. Dans ce témoignage extraordinaire, elle nous raconte son voyage à pied de 2010 à 2013 (mai), avec pour seul bagage un sac à dos de 30 kilos. Des paysages somptueux du lac Baïkal à la jungle luxuriante du Laos ; une faune splendide avec les loups de Sibérie, les léopards des neiges du désert de Gobi ; des échanges étonnants avec les hommes, comme la fois où elle fut menacée par des narcotrafiquants après avoir foulé un champ d'opium... Mais aussi les rigueurs du climat, le défi quotidien de se nourrir et autres aventures sur le vif : « Ne jamais planter sa tente la nuit au risque d'être réveillé sous la pression de serpents qui tentent de sortir de leur nid ! » Sur 20 000 kilomètres, elle a connu ce qu'elle a cherché de plein gré : le froid, la faim, la douleur, la solitude extrême. La splendeur des paysages l'a récompensée, comme le cheminement intérieur qui lui a permis de développer sa philosophie du mouvement, qu'elle partage aujourd'hui dans ce livre.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9782749920733
  • Disponibilité Indisponible
  • Nombre de pages 301 Pages
  • Longueur 23 cm
  • Largeur 14 cm
  • Épaisseur 3 cm
  • Poids 440 g
  • Distributeur Interforum

Série : Non précisée

Sarah Marquis

Sarah Marquis a décidé de renoncer à une vie sans surprise dans les montagnes suisses pour entreprendre des marches solitaires, intenses, à la recherche de l'inconnu. Dans Sauvage par nature, elle nous a raconté son long périple de 3 ans, de la Sibérie à l'Australie. Avec Face-à-face nature, elle nous plonge dans sa dernière et seule expédition en survie commencée le 6 juin 2015 d'est en ouest sur les terres sauvages des Kimberley.

empty