Matin rouge

Résumé

Dans l'Europe de l'après-guerre, un jeune responsable communiste se trouve confronté à la tragédie des enfants enlevés de force à leurs parents par le Parti. Il se révolte et devient lui-même prisonnier des camps, puis dissident. Le récit fascinant d'un épisode méconnu du XXe siècle, histoire vraie de la vie d'Illios Yannakakis, l'un des auteurs du Livre noir du communisme. Entre 1946 et 1949, la Grèce est déchirée par une guerre civile qui oppose les défenseurs monarchistes du pouvoir nouvellement élu et les partisans communistes. Quand ils contrôlent un territoire, ces derniers y recensent tous les enfants de trois à quatorze ans, et les transfèrent dans les pays voisins du bloc soviétique, afin de les éduquer loin de leurs familles et d'en faire une génération toute dévouée à leur cause. Des dizaines de milliers d'enfants grecs échouent ainsi dans des maisons spéciales, basées en Tchécoslovaquie, où ils sont pris en charge par des éducateurs enrôlés par le Parti. Jeune Grec né au Caire, fils du fondateur du parti communiste égyptien, Andreos Damaskinos fut de ceux-là...

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN

    9782750900649

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    285 Pages

  • Longueur

    23 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    372 g

  • Distributeur

    Interforum

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Biographies / Monographies

empty