Dieu commence à naître

Dieu commence à naître

Résumé

Dieu ne s'est pas retiré du monde. C'est incognito qu'il séjourne et qu'il voyage en nos pays. Ce qui semble le plus lointain peut être le plus proche. Quand le coeur fait silence, à qui prête l'oreille, il peut être donné d'entendre le souffle et le pas du vagabond des siècles qui emprunte nos chemins. Les hommes n'apprécient guère cet incognito de Dieu. De tout temps, ils ont préféré l'imaginer sous la figure d'un César, d'un justicier tout puissant qui tape sur la table et envoie ses légions d'anges opérer des frappes chirurgicales sur les foyers du mal. Dieu n'est pas empereur, ni manager, ni juge, ni banquier. Dieu n'est pas le tout puissant, il ne fréquente pas les banquets officiels. Cela que l'on appelle Dieu est infiniment plus grand que les concepts des philosophes et que les définitions des théologies normatives. Il est sans doute possible de loger à l'étroit, durant le temps d'un hivernage, des représentations de Dieu. Mais que vienne la bourrasque ou la tempête, le refuge vole en éclats. Les images du dieu rabougri s'éparpillent au vent, tandis que, ça et là, on signale le passage d'un voyageur discret qui parcourt à sa guise les chemins et parfois y laisse ses empreinte. Et, tant pis pour les doctes et les savants qui croyaient se l'approprier et le posséder bien à eux. Il faut s'y résigner. Dieu ne se laisse pas étiqueter, ni claquemurer. Dieu est un vagabond.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9782845863446
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 160 Pages
  • Longueur 22 cm
  • Largeur 14 cm
  • Poids 401 g
  • Distributeur Karthala

Michel Bernard

Michel Bernard est né à Bar-le-Duc. Haut fonctionnaire, il a publié plusieurs livres, dont Mes tours de France, récit inspiré par sa passion du cyclisme (L'Âge d'Homme, 1999), Comme un enfant, biographie romancée de Charles Trenet (Le temps qu'il fait, 2003), La Tranchée de Calonne (LaTable Ronde, 2007), prix Erckmann-Chatrian, et LaMaison du docteur Laheurte (La Table Ronde, 2008), couronné par le prix Maurice Genevoix.

empty