éternité à coudre

À propos

Livre posé au bord de la disparition, Éternité à coudre se déploie comme une parole rituelle, un exorcisme. Penché sur le néant, cherchant un abri dans les mots et les corps, quelque chose de l'ordre de la permanence du monde dans les cendres, dans les noms brûlés, les noms mâchés.
Poème hanté par la présence d'une folie individuelle, intime, qui se déporte sur le collectif, envahit la communauté de nos angoisses, de nos peurs. Debout sur la rive, dans un geste de coudre nos éternités et nos solitudes, que regardons-nous ainsi à la dérive ? Une tache du monde, un incendie. La mécanique folle des jours, le sang des jours, on emplit l'éternité dans des sacs, dans les sacs pleins de l'histoire. Trop lourds à porter.
Qui pèsent sur nous et nous essayons malgré tout d'arracher quelque chose du monde ou du langage.
Avec quels mots passer dans les ombres ? Quels mots pour nous rapprocher de la consolation de l'autre, au milieu des larmes. Esther Tellermann, dans une oscillation permanente entre nos intimités noires et nos accès de clarté, livre un poème en forme de mélopée, "moitié caillou, moitié prière".


Rayons : Littérature > Poésie


  • Auteur(s)

    Esther Tellermann

  • Éditeur

    Unes

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Date de parution

    16/11/2016

  • Collection

    Poesie Unes

  • EAN

    9782877041744

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    96 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    1.2 cm

  • Poids

    198 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Esther Tellermann

Esther Tellermann est née en 1947 à Paris. Agrégée de lettres, elle exerce actuellement la psychanalyse. Grand prix de l'Académie Française pour son premier livre Première apparition avec épaisseur en 1986, sa poésie s'attache à rendre compte d'un lyrisme intime du monde. Organisée en
suite de chants posés entre le murmure et la symphonie, entre les symboles et la réalité arrachée, son oeuvre mêle destinée personnelle et portée universelle, s'attache à dépasser dans le mythe les répétitions tragiques de l'Histoire, dans une tension vers une impossible consolation. Elle a publié une vingtaine de livres de poésie, principalement chez Flammarion, ainsi qu'un récit, Une odeur humaine (Farrago/Leo Scheer, 2006), et un essai Nous ne sommes jamais assez poètes (La Lettre volée, 2014). Poète majeur de sa génération, elle est présente dans l'Anthologie de la poésie française du XVIIème au XXème siècle (Gallimard, La Pléiade, 2000), elle a également obtenu le prix François
Coppée de l'Académie française pour Guerre extrême en 2000, et le prix Max Jacob en 2016 pour Sous votre nom.

empty