Mastroianni sur mer

À propos

" le jour oú l'on décide de lire uniquement des choses que l'on comprend, on commence à se faire vieux. il importe de rester sur le qui-vive, d'opérer un choix de lectures pointu, de chercher des textes nouveaux ou différents et de se pencher sur eux sans crainte, quand bien même ils nous paraîtraient incompréhensibles, quand bien même nous serions surpris de découvrir qu'une nouvelle agence de voyages a ouvert sur la perspective nevski. sans risque, la grande fête du lecteur est incomplète. "seule pouvons-nous appeler bonne littérature, dit félix de azúa, cette écriture qui crée un lecteur nouveau, et n'est pas une répétition en chaîne. " la grâce de la lecture consiste ainsi à lire ce qui nous semble incompréhensible, car n'oublions pas que la première fonction de l'art est d'étonner, de rompre nos habitudes de lecteurs et, à la lumière d'un compartiment, de remettre à neuf ce qui est vieux. la lecture rajeunit, et cela est peut-être l'argument le plus convaincant pour que les gens lisent. tout le monde ne le sait pas mais le langage vieillit rapidement en nous, et seuls les écrivains que nous aimons le renouvellent. lire, à l'instar du rajeunissement, procure un certain plaisir festif instinctif, offre comme une seconde nature. ".

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782914834162

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    245 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    14 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Enrique Vila-Matas

Enrique Vila-Matas est né à Barcelone en 1948. À dix-huit ans, il est embauché comme rédacteur dans une revue de cinéma, Fotogramas, pour laquelle il réalise parfois de fausses interviews. De 1974 à 1976 il vit à Paris et loue une chambre de bonne à Marguerite Duras. Il raconte ses aventures parisiennes trente ans plus tard dans Paris ne finit jamais (2004). De retour dans sa ville natale en 1976, Enrique Vila-Matas se consacre à l'écriture ; il est également chroniqueur pour divers journaux catalans. Il a reçu le prestigieux prix Herralde de Novela en 2002 et le prix Médicis étranger 2003 pour Le Mal de Montano.

empty