Mots du libraire

  • My broken Mariko

    Waka Hirako

    Quand Tomoyo apprend aux informations la mort de son amie Mariko, elle n'en croit pas ses oreilles. Elles s'étaient pourtant vues la semaine précédente, sans que rien ne laisse présager un tel drame. Mariko, à la jeunesse brisée, qui lui vouait une admiration sans bornes et qui s'est vraisemblablement suicidée...

    Tomoyo ne contient pas sa rage : elle doit trouver un moyen de rendre un dernier hommage digne de ce nom à sa seule confidente. Pas question de laisser le père violent de la jeune fille prendre les choses en main ! Bouleversée et confuse, elle se précipite chez lui, vole l'urne funéraire et, malgré les coups, hurle les mots de colère que Mariko a gardés en elle pendant toutes ces années ! Les précieuses cendres sous le bras, Tomoyo se lance dans une course effrénée, en quête de salut pour son amie comme pour elle-même.

    My Broken Mariko crée l'événement dès sa sortie au Japon ! La première oeuvre de Waka Hirako devient un phénomène littéraire et son autrice accède immédiatement au statut de grand espoir du manga. Le deuil, la colère et l'impuissance face à la mort, la douleur des survivants... elle traite ces thèmes avec une bouleversante justesse, sublimant son récit d'un trait plein de rage, d'énergie et de vie qui ne laisse pas indifférent.

    Librairie de Paris vous conseille

    Entre colère, tristesse et impuissance, ce premier manga empli de rage relève d'une justesse bouleversante. Waka Hirako excelle dans l'art d'émouvoir ses lecteurs et ses lectrices du début à la fin. 

    SUBLIME! 

  • Croire aux fauves

    Nastassja Martin

    « Ce jour-là, le 25 août 2015, l'événement n'est pas : un ours attaque une anthropologue française quelque part dans les montagnes du Kamtchatka. L'événement est : un ours et une femme se rencontrent et les frontières entre les mondes implosent. Les limites physiques entre un humain et une bête, en se confrontant, ouvrent des failles sur leurs corps et dans leurs têtes. C'est aussi le temps du mythe qui rejoint la réalité ; le jadis qui rejoint l'actuel ; le rêve qui rejoint l'incarné. » Croire aux fauves est le récit d'un corps-à-corps entre un ours et une anthropologue au Kamtchatka. Et comme Nastassja Martin le souligne immédiatement, c'est une blessure et une renaissance, dont elle sortira en partie défigurée, mais surtout transfigurée. La singularité de son point de vue a toujours tenu à son engagement avec les peuples étudiés - les Gwich'in de l'Alaska puis les Évènes d Kamtchatka -, engagement si total qu'il a parfois aboli les distances soi-disant objectives et soulevé en elle des interrogations vertigineuses.
    Ainsi, avec cet ours, s'est-elle confrontée à une figure essentielle des mythologies locales, « l'âme sauvage », comme si cette bête fauve était le point de collision entre savoirs scientifiques et implication animiste.
    Outre ce motif initial, elle relate les nombreuses opérations subies en Russie à l'hôpital de Petropavlosk, puis en France à La Salpêtrière ou au CHU de Grenoble. Au cours d'une énième hospitalisation, de nouvelles menaces surviennent, une maladie nosocomiale puis un risque de tuberculose. Face à ces sombres perspectives, la rescapée décide de retourner sur les lieux du « baiser de l'ours ». Et c'est dans ce refuge d'une inquiétante familiarité qu'elle approfondit les questionnements qui l'ont assaillie depuis des mois, les met au diapason d'une pleine Nature habitée par des croyances ancestrales et des solidarités élémentaires, mais aussi à l'épreuve des préjugés de certains habitants envers la « miedka » qu'elle est devenue, mi-femme mifauve.
    Ultime stigmatisation qui va nourrir son désir de pousser plus loin encore sa méditation anthropologique.

    La librairie de Paris recommande

    L'anthropologie et la littérature se confondent grâce à la plume aussi lyrique que mélodieuse de Nastassja Martin. La figure de l'ours restera gravée dans nos mémoires. 

  • D'où vient la crise qui paralyse lentement mais sûrement les démocraties et qui provoque en retour les sursauts populistes ? Sur la base d'études approfondies de l'opinion, Chloé Morin dégage les principaux facteurs qui ont créé cette situation. Les règles du jeu politique ont changé sans que son personnel s'en soit avisé. La défiance des citoyens envers les pouvoirs s'est installée sans que ses sources soient véritablement saisies et combattues.
    Le « séparatisme » fait des ravages, mais il n'est pas seulement là où l'on croit. Il est aussi le séparatisme des élites par rapport aux peuples, ou encore le fait des tribus dont le numérique encourage la fermeture sur elles-mêmes.
    Tels sont les vrais périls qu'affronte aujourd'hui la démocratie et qui soulèvent les passions populistes. Au lieu de dénoncer celles-ci comme une menace, soutient Chloé Morin, il faut savoir y lire un rappel de nos régimes à leur inspiration d'origine.

    La Librairie de Paris recommande

    Chloé Morin décortique avec une acuité remarquable la crise actuelle de la démocratie et la défiance croissante envers les institutions, dont le "populisme" est un des symptômes les plus criants. Un essai tout à fait éclairant, où la politologue appelle à revenir au débat. 

  • En 1937, alors que le nazisme se fait de plus en plus menaçant en Europe et que le Japon se militarise, un jeune éditeur s'improvise écrivain pour défendre ce qui fait de nous des êtres profondément humains : la liberté de pensée, l'ouverture du coeur, l'entraide, le désir de justice... Son livre va connaître un destin exceptionnel. Interdit pendant la guerre, son auteur taxé d'antipatriote et plusieurs fois incarcéré, il a été réédité plus de 80 fois : c'est un best-seller depuis près d'un siècle.
    C'est ce manuel à l'usage des êtres humains que vous allez lire. On y voit un adolescent qui, au fil des découvertes et des questions qu'il se pose au jour le jour, fait l'apprentissage de la vie et de la pensée. Avec le soutien de son oncle, jeune étudiant, qui l'aide à comprendre ce qu'il voit et décrypter ce qu'il pense. Car ""il ne suffit pas d'avoir des yeux et des oreilles en état de fonctionnement, il faut que les yeux du coeur, les oreilles du coeur soient aussi ouverts""".

    Librairie de Paris vous conseille

    Un texte déjà connu avant sans parution, Hayao Miyazaki étant sorti de sa retraite pour en faire son prochain film. Si l'on devait lui trouver un voisinage on pourrait le conseiller à ceux qui ont aimé "Le voyage de Sophie" de Jostein Gaarder pour sa volonté de parler de façon juste et simple aux jeunes sur la façon de grandir et de comprendre le monde qui les entoure. Un classique de la littérature japonaise à lire comme un petit manuel d'humanisme qui a encore du sens plus de 90 ans après sa parution.

  • Le voyage de Chihiro

    Andrew Osmond

    • Akileos
    • 26 Octobre 2017

    L'analyse éclairée d'Andrew Osmond permet de comprendre comment Miyazaki a réalisé Le Voyage de Chihiro avec une liberté créative inimaginable dans le cinéma populaire, mettant à profit des visions délicieuses et délirantes pour se pencher sur des problèmes qui s'étendent de l'autonomie et de la responsabilité personnelle à l'état lamentable du Japon tel que le perçoit le réalisateur. Osmond décortique le langage visuel du film, que nombre de spectateurs occidentaux (et quelques Japonais) ont trouvé splendide mais déroutant. Il relie Le Voyage de Chihiro au reste de l'oeuvre de Miyazaki, expliquant comment le film tire profit de la forme du dessin animé pour créer un monde attachant et immersif.

    Librairie de Paris vous conseille

    L'auteur suit le déroulé du film Le Voyage de Chihiro pour mieux explorer l'histoire et les thématiques du film le plus récompensé d'Haya Miyazaki. Un petit livre passionnant.

  • Librairie de Paris vous conseille

    Pour la première fois un livre réuni plusieurs illustrateurs et illustratrices du monde entier autour de leur amour des personnages des studios Ghibli. Un livre de fanart préfacé par Manu Larcenet très joliment réalisé.

  • "La race est particulièrement visible dans l'alimentation. D'abord parce que le concept fut inventé pour justifier la gourmandise de certain·es Européen·nes. Ensuite parce que la nourriture prend une telle place dans nos vies - la majorité d'entre nous mange trois fois par jour - que les restaurants, les supermarchés ou les cuisines sont des lieux privilégiés pour créer et perpétuer les constructions sociales.
    Si je vous dis maintenant que le racisme, tel qu'on le connaît aujourd'hui, trouve son origine dans une histoire de sucre, vous risquez d'avoir du mal à l'avaler. C'est pourtant vrai. Le racisme s'est installé dans les têtes des Européen·nes en même temps que le sucre arrivait sur leurs tables. La corrélation n'a rien de fortuit. Ce système de pouvoir fut précisément créé pour que les Européen·nes puissent consommer du sucre en ayant la conscience tranquille.
    Et l'industrie alimentaire l'entretient depuis". Dans Voracisme, l'auteur mène l'enquête sur les liens consubstantiels entre racisme et alimentation, depuis l'esclavagisme dans les cultures de cannes à sucre au 17e siècle jusqu'aux cuisines de nos restaurants, en passant par l'histoire du marketing alimentaire.

    La Librairie de Paris recommande

    Un essai remarquable qui retrace l'histoire des liens entre le racisme et l'alimentation. Cette démonstration sans appel invite à décortiquer, comprendre et se débarrasser des inégalités raciales présentes dans notre assiette. 

  • La Librairie de Paris recommande

    Un court roman onirique qui séduit par la féérie de son écriture, le merveilleux de la Pampa uruguayenne et la douce folie mélancolique du personnage. 

  • « - La neige est toute jaune dans le jardin !
    Crie Basilic.
    - Mais non, c'est de la poussière d'amour envoyée par les fleurs, répond Mamie Carotte.
    - Quoi ? Les fleurs aussi tombent amoureuses ?» Le jardin est le terrain de jeu de Basilic.
    Grâce à sa Mamie Carotte, il y découvre tous les secrets de la nature.

    Librairie de Paris vous conseille

    L'amour et le caca !! Voici deux thématiquesidéales pour découvrir la super série documentaire "Le jardin de Basilic". MIGNON ET INSTRUCTIF

  • Jizo

    Mr Tan, Mato

    • Glenat
    • 21 Octobre 2020

    Conte franco-japonais.

    Aki ne retrouve plus le chemin pour rentrer chez lui. Tout le monde semble indifférent à cet enfant perdu. Tous... sauf Jizo, un étrange garçon sorti de nulle part. Est-ce un enfant des rues ? Va-t-il vraiment le ramener chez lui ? A-t-il raison de le suivre dans le temple où il l'emmène ? Malgré son grand sourire, Aki peine à faire confiance à son nouvel ami. Surtout qu'une effroyable sorcière chasse les enfants à la tombée de la nuit...

    Première collaboration entre Mato, une jeune illustratrice japonaise et Mr Tan alias Antoine Dole, scénariste de BD (Mortelle Adèle), de manga (4Life), et de romans jeunesse (Ueno Park), Jizo est un conte qui explore le folklore japonais à la manière d'un Voyage de Chihiro. Tout comme l'amitié entre Aki et Jizo qui se construit, Mato et Mr Tan conjuguent leurs talents et leur sensibilité dans ce très bel ouvrage qui ravira petits et grands !

    Librairie de Paris aime Jizo

    Mr Tan et Mato nous offrent un conte franco-japonais à la fois bouleversant et poétique. Qui est véritablement Jizo ? Aki va-t-il retrouver son chemin ? Un manga qui vous met au défi de ne pas pleurer.

    Laura

  • Extraordinaire

    Florian Pigé

    Quand sa maman invite le petit héros de cette histoire à souffler ses dix bougies, elle l'engage à faire un voeu vraiment extraordinaire : 10 ans est un âge très spécial ! Alors il ferme les yeux et il n'y va pas avec le dos de la cuillère. Sauf que, lorsqu'il se réveille le lendemain... Des dinosaures ! Partout dans le jardin ! Aussi effrayé qu'émerveillé, le garçonnet songe à la punition qui l'attend, au moins aussi grosse que le stégosaure caché derrière la balançoire...
    Comment faire disparaître des monstres de plusieurs tonnes ?

    Librairie de Paris vous conseille

    Un album qui porte très bien son nom. Parfait pour les passionné.e.s de dinosaures! A partir de 5 ans.

  • Que ce soit au Texas, au Chili, ou à New York, Lucia Berlin traque partout la solitude des êtres, démasque la beauté derrière la laideur, l'espoir derrière la noirceur. Elle puise son imagination dans une existence hors du commun, marquée par trois mariages ratés, une addiction à l'alcool et par les différents petits boulots effectués pour subvenir aux besoins de ses quatre enfants. Son humour subtil lui permet de transcender ces épreuves et de les transformer, par sa plume élégante, en bijoux littéraires.
    Au panthéon des nouvellistes nord-américains, aux côtés d'un Raymond Carver ou d'une Alice Munro, l'auteure du Manuel à l'usage des femmes de ménage est devenue une figure incontournable.

    Librairie de Paris vous conseille

    Toujours aussi passionnante, Lucia Berlin explore une part plus autobiographique dans ce nouveau volume de nouvelles qui montre une fois de plus sa place de grande auteure américaine.

  • Idiot wind

    Peter Kaldheim

    Il est des hivers que l'on n'oublie pas. 1987 : à l'aube d'une gigantesque tempête de neige, Peter Kaldheim, 37 ans et toxico, décampe de New York, avant que Bobby La Batte, dealer impitoyable à qui il doit de l'argent, lui mette la main dessus. Avant que cet Idiot Wind, ce vent idiot qui depuis toujours le pousse à tout gâcher, l'emporte tout à fait.
    Direction la Virginie en bus, puis la côte Ouest en stop. C'est le début d'une vie d'errance, la traversée d'un pays titanesque, qui mettra sur sa route paumés, clandestins illuminés, clochards célestes. Ce road-trip à la marge, ses pas dans ceux de Jack Kerouac, lui fera toucher le fond pour mieux rebondir, prêt pour une autre vie...

    Librairie de Paris vous conseille

    Entre Kerouac, Krakauer et McCarthy, Pete Kaldheim nous entrain au coeur d'une fuit vers l'espoir d'une autre vie. Un roman noir d'exception qui va vous faire voir du pays !

  • Juin 1866. Californie. Crimson Dyke, agent de l'U.S.S.S., l'élite de Washington, division du Département du Trésor créée au lendemain de la guerre, est chargé d'arrêter les faux monnayeurs et escrocs qui sévissent dans les Etats de l'Ouest. Lors d'une halte à Providence, un cadavre éviscéré est découvert. Dyke laisse le sheriff local, Kowalski, mener l'enquête jusqu'à découvrir lui-même un autre meurtre : les autorités l'ont dissimulé pour ne pas nuire à la réputation de leur ville. Aidé du juge Clifford, Kowalski va demander l'aide de l'un des hommes les plus puissants de l'Ouest : Benedict Ross, pour éloigner Dyke de leurs affaires. Ses hommes de mains, les quatre frères Seasons, sont chargés de mener l'enquête.
    Mais les homicides se poursuivent à mesure que Crimson Dyke remonte vers le Nord. En chemin, il croise Dorothy, institutrice, dont il tombe amoureux. Les frères Seasons sont rapidement sur la piste d'une bande d'Indiens sans foi ni loi. Sont-ils les vrais coupables ? Corruption, violence et pragmatisme : Dyke sillonne l'Ouest sans illusion à la recherche de la vérité.

    La Librairie de Paris recommande...

    Amateurs de western spaghetti, veuillez vous réjouir ! Avec "Dehors les chiens" Michael Mention réinvente le genre tout en lui rendant un vibrant hommage. Sergio Leone serait fier...

  • Un soir de mai 1975, le philosophe Michel Foucault contempla Vénus s'élever dans le ciel étoilé au-dessus du désert des Mojaves, dans la vallée de la Mort, en Californie. Quelques heures auparavant, il avait ingéré une dose de LSD offerte par les jeunes hôtes américains qui avaient organisé pour lui un road trip hors du commun. Ce fut une nuit d'hallucination et d'extase, qu'il décrira comme l'une des « expériences les plus importantes de [sa] vie », ayant bouleversé son existence et son oeuvre.
    Cet épisode, rapporté par certains biographes, a longtemps été sujet à caution, considéré comme tenant davantage de la légende que de la réalité. C'était avant que ne soit redécouverte une archive étonnante : le récit détaillé de cette aventure, consigné à l'époque par Simeon Wade, le jeune universitaire californien qui avait entraîné l'auteur de l'Histoire de la folie dans cette expérience psychédélique.
    Demeuré inédit pendant plus de quarante ans, ce document original, mêlant anecdotes et dialogues, peut aussi être lu comme un texte littéraire, la chronique d'une excursion où se noue une amitié et d'où resurgit l'esprit d'une période. L'auteur de l'Histoire de la folie dans cette expérience psychédélique. Demeuré inédit pendant plus de quarante ans, ce document original, mêlant anecdotes et dialogues, peut aussi être lu comme un texte littéraire, la chronique d'une excursion où se noue une amitié et d'où resurgit l'esprit d'une période.

    La Librairie de Paris recommande

    Le texte de Simeon Wade, resté inédit pendant plus de quarante ans, décrit un trip sous LSD, entrepris par Foucault dans les années 70. Un ouvrage punk, ahurissant, symbole d'une révolution de la pensée.  

  • Ils sont deux à se partager la clientèle du cabinet. Jean Baudoin, le fondateur, la cinquantaine à la fois fringante et fatiguée. Il ne garde jamais les gens plus de dix minutes, distribue les médocs comme les regards méprisants. Les malades l'énervent de plus en plus. Et Vianney Chasseloup, un débutant, avec des yeux d'âne, un prénom de saint, une triste figure de chevalier, les cheveux en pagaille et le veston froissé. C'est lui qui soigne tous ceux dont Baudoin ne veut plus : les vieux, les gâteux, les paumés, les cas désespérés. Mais voilà qu'un jour, parmi les patients du docteur Chasseloup, se glisse une toute jeune fille aux yeux bleus, presque violets. Violaine. Elle a tout pour être heureuse. C'est la fille du docteur Baudoin. Alors, qu'est-ce qu'elle fait là ?

    Librairie de Paris vous conseille

    Après Oh boy!, Marie-Aude Murail nous éblouis une fois encore avec ce roman sur le thème de la grossesse chez les adolescentes. Une belle prise de conscience féministe. Un livre essentiel à mettre entre toutes les mains!

  • Pérou, 1986. Etre admise dans une clinique neurologique ne faisait pas vraiment partie des projets de Laila... Mais si ses symptômes ne s'étaient pas manifestés, jamais Laila n'aurait rencontré El Rato. Et jamais ils n'auraient découvert un étrange journal, écrit en 1941 par un certain Dr Clarke, dans lequel le dessin d'une fleur allait changer le cours de leur existence. Utilisée par les chamans de la tribu de K., la Fleur Perdue aurait un grand pouvoir de guérison (encore faut-il la dénicher).
    Lorsque le diagnostic tombe pour Laila, et que l'espoir ne semble plus permis, les deux amis décident de tenter le tout pour le tout : trouver la fleur et ainsi guérir Laila. Mais pour cela, un long voyage des Andes à la forêt amazonienne les attend, un long voyage semé d'embûches...

    La Librairie de Paris recommande

    Après le Mississippi et la Neva, l'auteur nous entraine sur le fleuve Amazone pour une aventure pleine de mystère et d'émotion. Dès 11 ans.  

  • Sôseki l'appelait son "roman-haïku". Au printemps, un jeune artiste décide de se retirer dans la montagne, loin des passions et de l'agitation de la cité, rencontre une jeune femme malicieuse et fantasque, rêve de peindre le tableau qui exprimerait enfin son idéal et ne réussit qu'à aligner poème sur poème !
    Au fil du texte, Sôseki livre sa propre vision du roman, de l'écriture, de la poésie, comme on laisse vagabonder sa pensée en cheminant sur des sentiers de montagne.
    Une belle méditation sur l'art et la création.

    Librairie de Paris vous conseille

    Une déambulation poétique, philosophique et esthétique teintée de mélancolie par le grand japonais. On peut s'ouvrir à méditer sur cet oreiller.

  • Voici un roman touché par la grâce, celle d'un chat " si petit et si frêle qu'on remarquait tout de suite ses oreilles pointues et mobiles à l'extrême ". Quand un jeune couple emménage un jour dans le pavillon d'une ancienne demeure japonaise, il ne sait pas encore que sa vie va s'en trouver transformée. Car cette demeure est entourée d'un immense et splendide jardin, et au coeur de ce jardin, il y a un chat. Sa beauté et son mystère semblent l'incarnation même de l'âme du jardin, gagné peu à peu par l'abandon, foisonnant d'oiseaux et d'insectes. Tout le charme infini de ce livre tient dans la relation que le couple va tisser avec ce chat qui se fond dans la végétation exubérante pour surgir inopinément, grimpe avec une rapidité fulgurante au sommet des pins gigantesques, frappe à la vitre pour se réconcilier après une brouille. Un charme menacé, car ce qui éveille en nous la beauté et appelle le bonheur est toujours en sursis... Hiraide Takashi, qui est avant tout poète, a insufflé une lumineuse et délicate magie à cette histoire du " chat qui venait du ciel ", son premier roman, largement autobiographique.

    Librairie de Paris vous conseille

    "Alors j'ai ouvert la fenêtre, j'ai fait entrer le visiteur que l'aube de l'hiver m'avait amené, et d'un seul coup, tout est revenu à la vie." D'une grande finesse sur le regard que l'on porte au monde, contemplatif à souhait, un vrai plaisir de lecture.

  • Le ruban

    Ito Ogawa

    Une grand-mère fantasque et passionnée d'oiseaux trouve un oeuf tombé du nid, le met à couver dans son chignon et donne à l'oiseau qui éclot le nom de Ruban. Car cet oiseau, explique-t-elle solennellement à sa petite-fille, « est le ruban qui nous relie pour l'éternité ».
    Un jour, l'oiseau s'envole et pour les personnes qui croisent son chemin, il devient un signe d'espoir, de liberté et de consolation.
    Ce roman grave et lumineux, où l'on fait caraméliser des guimauves à la flamme et où l'on meurt aussi, comme les fleurs se fanent, confie donc à un oiseau le soin de tisser le fil de ses histoires. Un messager céleste pour des histoires de profonds chagrins, de belles rencontres, et de bonheurs saisis au vol.
    Un livre lumineux, tout de douceur, de fantaisie et de poésie... à lire pour se donner du baume au coeur (Page des libraires).
    Sortie en septembre 2016

    Librairie de Paris vous conseille

    Le roman le plus mélancolique de Ito Ogawa. L'histoire croisée de cette petite fille et de cette dame est d'une incroyable tendresse.

  • Les histoires racontées, pleines d'odeurs de cuisine, puissamment évocatrices des rapports et des conflits entre les membres d'une maisonnée indienne, soulignent bien sûr le rôle déterminant qu'y jouent la nourriture et celles qui la préparent. Des femmes croquées sur le vif y livrent des instants de bonheur, des secrets de famille, d'amour, d'enfance qui ont parfois la violence du désir ou l'amerture de la jalousie. Mais les véritables héroïnes sont les recettes : qu'il s'agisse de confectionner un pickle de mangue, un gâteau de carottes ou un curry d'aubergines au yaourt, le lecteur goûtera l'alchimie des aromates indiens.

    Librairie de Paris vous conseille

    Des histoires de famille aux saveurs des épices indiennes à dévorer sans hésitation !

  • Librairie de Paris vous conseille

    Merveilleusement romanesque, ce roman de l'auteure des Dames de Kimoto est un enchantement littéraire.

  • L'attente interminable d'une jeune femme qui vient d'envoyer un sexto à sa nouvelle conquête ; un premier rendez-vous se terminant aux urgences ; la chronique poignante de la thérapie d'un couple quinquagénaire ; le vertige existentiel de jeunes parents qui découvrent que leur fille adoptive est malade ou encore un amour de vieillesse qui prend fin trop rapidement.
    Les chroniques de Modern Love rapportent des histoires de flirts, d'aventures d'un soir et de passions dévorantes mais aussi d'amour romantique, platonique et familial, balayant ainsi un large spectre de ce qui façonne les relations humaines :
    L'amour.
    Panorama complet de la façon dont nos sociétés contemporaines envisagent et vivent ce sentiment complexe, le livre met en scène les défis qu'elles rencontrent (l'invasion de la technologie dans le dialogue amoureux ou la conjugaison parfois complexe de la relation de couple et du rythme effréné de la vie moderne) et leurs interrogations. Qu'est-ce qui façonne le désir ? Y a-t-il plusieurs formes d'amour ? Qu'est-ce que le couple ? Qu'est-ce qu'une famille ?

    Librairie de Paris vous conseille

    Est-ce qu'il va me rappeler ? Plongez-vous dans les affres de l'amour ! Des histoires qui sont comme les multiples facettes d'un kaleidoscope infini des relations à notre époque, "Modern Love" se lit comme une chronique passionnante de nos joies comme de nos peurs contemporaines face à un sujet - l'amour - qui jamais ne s'épuise. 

  • Dans les années 1860, Londres, le coeur de l'empire le plus puissant du monde, se gave en avalant les faibles. Ses rues sentent la misère, l'insurrection et l'opium. Dans les faubourgs de la ville, un bâtard est recueilli par Charlotte, une Irlandaise qui a fui la famine. Par amour pour lui, elle va voler, mentir, se prostituer sans jamais révéler le mystère de sa naissance. L'enfant illégitime est le fils caché d'un homme célèbre que poursuivent toutes les polices d'Europe. Il s'appelle Freddy et son père est Karl Marx. Alors que Marx se contente de théoriser la Révolution dans les livres, Freddy prend les armes avec les opprimés d'Irlande.

    Librairie de Paris vous conseille

    Londres 1860. Spitzer dépeint l'industrialisation galopante de cette époque et de la machine à broyer l'ouvrier qu'est devenue l'empire britannique. Un roman d'aventure qui ne port pas son nom mené tambour battant !

empty