Mots du libraire

  • Une comédie feel-good irrésistible, une héroïne pétillante et grande gueule en proie aux turpitudes de l'adolescence.

    Mon truc, c'est de faire rire les gens. Je ne connais rien de plus satisfaisant -à part peut-être manger du chocolat. Ce que je vais vous raconter ici, c'est comment ma vie, cette accumulation de petits désastres et de grosses bourdes, a pris un tour inattendu le jour du spectacle du lycée, quand j'ai découvert que cette bombe atomique de Leo Jackson partage ma passion pour le stand-up. Enfin, on la partagerait si on était amis.

    La Librairie de Paris recommande

    Une bonne dose d'humour pour dédramatiser les complexes de l'adolescence ! 
    Dès 13 ans

  • Sur la banquise, un petit manchot se plaint à longueur de journée. Trop froid, trop de neige, trop de monde...

    La Librairie de Paris recommande

    Vous en avez marre ?! Alors une petite pause avec Banquise Blues semble nécessaire !

  • Fergus est un petit dragon vraiment sympathique. Mais si quelqu'un a le malheur de le contrarier, le petit dragon ne peut s'en empêcher : il se met très, très, TRES en colère... et tout part en fumé ! Heureusement, sa maman et ses amis ont plein de petites astuces pour l'aider à surmonter sa frustration et à mieux utiliser son énergie.

    La Librairie de Paris recommande

    Fergus va-t-il réussir à se calmer ? (Et accessoirement arrêter de tout cramer ?) Pour les petit·e·s dragon·ne·s de 2-3 ans    

  • De quoi est fait le ciel ? Pourquoi ne voit-on pas toujours la Lune ? Comment distinguer une étoile d'une planète dans le ciel ? Pourquoi la mer est-elle bleue ? Comment se forment les vagues ? Sais-tu qu'en France on peut observer la plus longue piste de dinosaures du monde ?

    Même si l'on habite dans une grande ville, la nature n'est jamais très loin : nuages et étoiles, arbres et fleurs, roches et plages, oiseaux, reptiles ou mammifères... Si l'on est attentif, la nature est toujours prête à nous étonner par sa beauté et par toutes les questions qu'elle suscite. Alors, partons en exploration !

    Créé avec la collaboration d'une équipe de spécialistes, ce livre souhaite éveiller la curiosité pour le monde incroyable qui nous appelle dehors. Guide complet d'observation de la nature, il propose aussi des idées d'activités et de nombreuses illustrations pour accompagner petits et grands dans toutes leurs sorties.

    La Librairie de Paris recommande

    Faites ressentir à vos enfants L'appel du dehors ! À la fois créatif, écolo et encyclopédique : Un documentaire qui rend curieux !

  • « Au premier abord, elles sont invisibles. Et puis, un beau jour, vous commencez à les remarquer... ».
    Pupa, une ex-gynécologue acerbe au corps tout fripé, décide d'offrir à ses deux amies des vacances luxueuses dans un spa à Prague. Beba, une ancienne infirmière aux cheveux blonds et aux seins énormes, est la reine des lapsus et cite constamment des poèmes qu'elle n'a jamais appris. Kukla, une grande femme élégante, a été veuve plus souvent qu'à son tour. Pendant leur séjour, ce trio étonnant de vieilles sorcières vivra de folles aventures dans un décor de massages, de mousse, de jeux de hasard : elles croiseront un jeune masseur dont le membre est perpétuellement au garde-à-vous, un Américain richissime, un mafieux russe ruiné et un médecin spécialiste de la jeunesse éternelle...
    Avec Baba Yaga a pondu un oeuf, Dubravka Ugrešic réécrit le mythe slave de Baba Yaga - une sorcière mangeuse d'enfants - pour évoquer le devenir des femmes âgées. C'est un roman érudit, hilarant et plein d'autodérision.

    La Librairie de Paris recommande

    Elles sont vieilles, folles à moitié sorcières! Voilà un roman formidable, unique et drôle sous forme de déclaration d'amour à ces femmes oubliées. Gros coup de coeur!

  • Les attaques contre les sciences sociales se font de plus en plus nombreuses. À travers elles, ce sont certains travaux critiques qui sont particulièrement visés, notamment ceux portant sur les discriminations raciales, les études de genre et l'intersectionnalité.
    À partir d'un article de 2019, devenu référence et paru dans la revue Mouvements, entièrement revu et actualisé, voici, pour toutes et tous, une synthèse salutaire et nécessaire sur ce qu'est réellement la notion d'intersectionnalité. Les autrices, sociologues, s'attachent d'abord à rappeler l'histoire du concept élaboré il y a plus de trente ans par des théoriciennes féministes de couleur pour désigner et appréhender les processus d'imbrication et de co-construction de différents rapports de pouvoir - en particulier la classe, la race et le genre. Il s'agit ensuite de s'interroger sur les résistances, les « peurs », les discours déformants et autres instrumentalisations politiques que l'intersectionnalité suscite particulièrement en France. Mais justement, défendre les approches intersectionnelles, n'est-ce pas prendre en compte, de manière plus juste, les expériences sociales multiples et complexes vécues par les individu·es, et donc se donner les moyens de penser une véritable transformation sociale ?
    Pour l'intersectionnalité : « Qui nos institutions académiques accueillent-elles et quels savoirs valorisentelles et font-elles éclore sont donc deux questions indissociables. Et ce n'est qu'en tentant d'y répondre et en donnant toute sa place à des travaux potentiellement porteurs de transformation sociale pour les groupes marginalisés que l'enseignement supérieur et la recherche pourront continuer de jouer un rôle politique et social en France, car elles produiront une recherche scientifique qui renouvelle notre compréhension du monde social et le donne à voir dans sa complexité. » Éléonore Lépinard et Sarah Mazouz.

    La Librairie de Paris recommande

    Précis, efficace, intelligent : un petit livre remarquable pour déconstruire certains préjugés et comprendre les enjeux et ambitions de ce concept. 

  • Ce qui fascine dans l'histoire de l'éjaculation féminine, explique Stephanie Haerdle, c'est d'y découvrir que dans plusieurs cultures, et à plusieurs époques, elle était non seulement une expression parfaitement évidente de la sexualité, mais était révérée. Ce qui soulève une question tout aussi passionnante: pourquoi, à partir du XIXe siècle, l'éjaculation féminine a-t-elle été sans cesse ignorée, honnie ou reléguée au domaine du « antasme sexuel masculin»?

    De l'ère préchrétienne à aujourd'hui, des traités érotiques de la Chine ancienne aux mouvements féministes de la troisième vague, en passant par l'Inde de Vatsyayana et la Vienne de Freud, l'histoire culturelle et politique de l'éjaculation féminine compose un portrait étonnant et remarquable de la sexualité. Fruit d'une vingtaine d'années de recherche, ce minutieux travail interroge la nature politique de la biologie humaine, offre des perspectives critiques originales sur la médecine occidentale, dominée par les hommes, et rappelle en quoi le sexe de la femme est un champ de bataille.

    La Librairie de Paris recommande

    Une étude passionnante et inédite, brillamment menée par Stéphanie Haerdle qui donne à lire une véritable histoire culturelle de la sexualité, du corps de la femme et de sa place dans la société. 

  • La biographie tendre et dense d'une autrice d'exception. George Sand est une figure de l'émancipation des femmes, une vie de libertés, sociale, politique, amoureuse, littéraire...
    George Sand est née en 1804, à une époque où dans le code civil, les « débiles mentaux, les mineurs, les criminels et... les femmes » étaient privés de droits juridiques. Elle connut la gloire autant que Balzac ou Flaubert, eut des amants (Musset ou Chopin...) et des maîtresses, changea de nom, divorça, porta le pantalon... Elle aimait la vie, la nature, la politique, la musique et la littérature...

    La Librairie de Paris vous recommande

    La vie honorable de George Sand vous est dévoilée dans une bande-dessinée aux illustrations exceptionnelles et au scénario remarquable. Un immense coup de cœur !

  • Paris-Brest

    Tanguy Viel

    Il est évident que la fortune pour le moins tardive de ma grand-mère a joué un rôle important dans cette histoire. Sans tout cet argent, mes parents ne seraient jamais revenus s'installer dans le Finistère. Et moi-même sans doute, je n'aurais jamais quitté Brest pour habiter Paris. Mais le vrai problème est encore ailleurs, quand il a fallu revenir des années plus tard et faire le trajet dans l'autre sens, de Paris vers Brest.

    La librairie de Paris vous recommande

    Paris-Brest, un portrait familial grinçant et poisseux, où le passé ne cesse de ressurgir. Saisissant !

  • C'est un pavillon qui ressemble à tous ceux du lotissement. Ou presque. Chez eux, il y a quatre chambres. La sienne, celle de son petit frère Gilles, celle des parents, et celle des cadavres. Le père est chasseur de gros gibier. La mère est transparente, soumise aux humeurs de son mari. Le samedi se passe à jouer dans les carcasses de voitures de la décharge. Jusqu'au jour où un violent accident vient faire bégayer le présent.
    Dès lors, Gilles ne rit plus. Elle, avec ses dix ans, voudrait revenir en arrière. Effacer cette vie qui lui apparaît comme le brouillon de l'autre. La vraie. Alors elle retrousse ses manches et plonge tête la première dans le cru de l'existence. Elle fait diversion, passe entre les coups, et conserve l'espoir fou que tout s'arrange un jour.

    La librairie de Paris recommande

    Quelle claque ! La plume fait mouche. Le roman est inoubliable. 

  • Il avait dit : ici, je n'en peux plus.
    Avec toi je ne peux plus. alors après son accident, les semaines dans la chambre blanche, son retour à la maison pour la convalescence, ça a été comme une nouvelle chance pour elle, pour eux. elle a repris confiance et elle s'est dit, je serai celle qui donnera tout, des fleurs, mon temps, tout. pour que tout puisse recommencer. il y a, comme ça, des pages à couper le souffle. et des phrases d'autant plus envoûtantes qu'elles ont beau être longues, elles portent en elles le rythme de la coupure, brèches de la virgule mais aussi reprises de souffle par celui qui s'emporte.
    Coupures et emportements d'un monologue schizophrène - et c'est là une réussite : restituer toute la schizophrénie qu'implique la douleur, qu'implique toute rupture, quand on veut encore ce que l'autre ne peut plus en vrais symptômes d'un deuil rétrospectif. amour et haine, espoirs et doutes, culpabilité. nelly kaprièlian, les inrockuptibles. laurent mauvignier fait admirablement parler les silences, sentir les hésitations, les doutes, la peur de la solitude, l'obsession du malheur.
    On la voit, cette femme dans son manteau râpé d'un marron défraîchi, le cheveu mou, le visage ravagé d'angoisse, cherchant à deviner sur les traits apaisés d'un époux qui va de mieux en mieux le reflet d'un bonheur dont elle sera bientôt exclue. michèle gazier, télérama. rarement un écrivain aura donné une voix aussi forte à ce déchirement et à cette douleur qu'aucune raison n'allège ni console. une voix directe et nue, elle-même déchirée, qui ne cherche pas à prendre le relais de la réflexion, qui n'explique rien, qui se contente de pâtir.
    Patrick kéchichian, le monde.

    Apprendre à finir

    Apprendre à finir, c'est l'agonie et la fin d'une vie rythmée par l'habitude. Troublant de vérité

  • Elmet

    Fiona Mozley

    « Le sol regorgeait d'histoires brisées qui tombaient en cascade, pourrissaient puis se reformaient dans les sous-bois de façon à mieux resurgir dans nos vies. » John est venu s'installer avec ses enfants, Cathy et Daniel, dans le Yorkshire rural où était née leur mère. Ils y construisent une petite maison, bordée par la forêt et la voie ferrée. Dans ces paysages tour à tour désolés et enchanteurs, les deux enfants grandissent en marge des hommes, chassant pour se nourrir et recevant, pour toute éducation, quelques leçons d'une voisine. Mais un gros propriétaire terrien, Mr Price, menace de les expulser si John refuse de passer à son service. Ravivant un passé trouble, ce chantage déclenche dans la région un crescendo de violence. Jusqu'où John ira-t-il pour protéger les siens ?

    Elmet

    Le roman d'une lutte des classes qui se mène avec les poings. Fiona Mozley nous offre avec Elmet un remarquable Nature Writing à l'anglaise !

  •  Maurice Druon Les Rois maudits 1 Le Roi de fer Les Rois maudits, célèbre fresque historique en sept volumes :
    1. Le Roi de fer. 2. La Reine étranglée. 3. Les Poisons de la Couronne.
    4. La Loi des mâles. 5. La Louve de France. 6. Le Lis et le Lion.
    7. Quand un roi perd la France, font revivre le xive siècle, entre le procès des templiers et les débuts de la guerre de Cent Ans. Traduits dans le monde entier, Les Rois maudits ont remporté un succès exceptionnel et sont considérés comme un des modèles contemporains du roman historique.

    Le Roi de fer, premier volume du cycle, a pour figure centrale Philippe IV le Bel, roi d'une beauté légendaire qui régnait sur la France en maître absolu. Tout devait s'incliner, plier ou rompre devant l'autorité royale. Mais l'idée nationale logeait dans la tête de ce prince calme et cruel pour qui la raison d'Etat dominait toutes les autres.
    Sous son règne, la France était grande et les Français malheureux.

    La librairie de Paris recommande

    "Maudits ! Maudits !" La voix qui monte du bûcher n'augure rien de bon pour les Capétiens... Mais pour vous, si : elle vous promet une lecture FRENETIQUE !

  • La machine s'arrête

    E.M. Forster

    La Machine nous a volé le sens de l'espace et du toucher, elle a brouillé toute relation humaine, elle a paralysé nos corps et nos volontés, et maintenant, elle nous oblige à la vénérer. La Machine se développe - mais pas selon nos plans. La Machine agit - mais pas selon nos objectifs. Nous ne sommes rien de plus que des globules sanguins circulant dans ses artères.

    La librairie de Paris recommande

    En 1909, E. M. Forster imagine un monde où chacun vit confiné et communique via des écrans... Un récit d'anticipation stupéfiant de justesse.

  • Dans le Madrid des années 1930, Matilde cherche un emploi. La jeune femme enchaîne les entretiens infructueux : le travail se fait rare et elles sont nombreuses, comme elle, à essayer de joindre les deux bouts. C'est dans un salon de thé-pâtisserie que Matilde trouve finalement une place. Elle y est confrontée à la hiérarchie, aux bas salaires, à la peur de perdre son poste, mais aussi aux préoccupations, discussions politiques et conversations frivoles entre vendeuses et serveurs du salon.
    Quand les rues de Madrid s'emplissent d'ouvriers et ouvrières en colère, que la lutte des classes commence à faire rage, Matilde et ses collègues s'interrogent : faut-il rejoindre le mouvement ? Quel serait le prix à payer ? Peut-on se le permettre ? Qu'est-ce qu'être une femme dans cet univers ?

    La librairie de Paris recommande

    Vies et luttes des vendeuses d'un salon de thé des annés 30. Un texte avant-gardiste et bouleversant.

  • Muscle

    Alan Trotter

    Dans une ville où les escrocs, les arnaqueurs et les racketteurs sont légion, deux durs à cuire déambulent et Boîte. Ce sont des hommes de main tout en muscles qui réfléchissent rarement à deux fois et posent très peu de questions. Entre deux missions, ils passent leur temps dans des tripots peuplés d'individus si ce n'est louches du moins atypiques. Les mauvais coups s'accumulent et les cadavres s'empilent sans qu'il ne soit possible de faire machine arrière...
    Ce texte singulier qui mêle codes du roman noir des années 1930 et fantastique est aussi une réflexion salutaire sur l'ennui et la violence qu'elle engendre.

    La librairie de Paris recommande

    Un mélange des genres original qui frôle de près le fantastique doublé d'une juste dose d'humour. Quand Scorcese rencontre Tarantino. Surprenant !

  • Écrit avec une grande élégance, ce texte se présente comme une déambulation dans Sienne, au coeur de la Toscane. Après le succès de La terre qui les sépare, Hisham Matar décide de se rendre pour un mois dans cette ville qu'il a évitée pendant plus de vingt ans et qui, contre toute attente, lui révélera une part de lui-même.
    Bien plus qu'un portrait de Sienne, c'est avant tout le récit d'un homme qui marche et se souvient. Rencontres et réflexions en rythment le cours, et la ville devient alors un support à la rêverie et à l'introspection. Ses pensées abolissent la distance et dévoilent une architecture secrète du souvenir, une géographie mentale où Sienne, Rome et Tripoli ne feraient qu'un, et où les disparus seraient à nouveau présents.
    Ponctué de tableaux de l'école siennoise, ce livre se présente comme une invitation au voyage et une bouleversante réflexion sur l'art et la littérature, ces élans pleins d'espoir qui nous relient à ceux qu'on aime et offrent un espace où retrouver ceux que l'on a perdus.

    La librairie de Paris recommande

    Avec ses méditations sur l'art et la littérature, Hisham Matar nous invite à une formidable réflexion sur les liens profonds qui nous relient. Un voyage hors du temps.

  • Nous sommes en février 1959. La chalutier Mafur vient de terminer sa campagne de pêche au large de Terre-Neuve-et-Labrador. Les cales sont chargées de sébaste et les trente-deux marins présents à bord pensent déjà à rentrer au port, à Reykjavik, lorsque la météo change drastiquement. La température chute, les vents se déchaînent. Toutefois, le plus grand danger ne vient pas de la houle et des vagues qui déferlent impitoyablement sur le bateau, mais de la glace qui s'accumule sur le pont. Bientôt tout est pris sous une épaisse couche de glace, le bastingage, les flancs, la passerelle, et cette gangue devenant de plus en plus lourde, le chalutier risque d'être entraîné vers le fond. Les membres de l'équipage se relaient alors sans arrêt pour essayer de dégager le pont. Plus personne ne dort, on s'accorde tout juste quelques pauses pour reprendre des forces et se réchauffer. Tous le savent : une course contre la montre est engagée, une bataille de vie ou de mort.

    Le roman haletant d'Einar Karason nous plonge littéralement dans les eaux gelées de la mer du Labrador. L'hyper-réalisme du récit nous fait ressentir la lutte contre les vagues au-delà de l'épuisement, et l'on partage la fureur de vivre de ces hommes menacés par les forces déchaînées de la nature comme si l'on se trouvait à bord... Un tour de force, un livre d'aventure et un grand roman maritime à la fois.

    La librairie de Paris recommande

    Kárason nous embarque à bord du Mafur porté par les eaux glacées et dangeureuses des côtes islandaises. Un grand roman d'aventure, inoubliable.   

  • Dans ce monde des confins, une nuit, une fracture de la banquise sépare une jeune femme inuit de sa famille. Uqsuralik se voit livrée à elle-même, plongée dans la pénombre et le froid polaire. Elle n'a d'autre solution pour survivre que d'avancer, trouver un refuge. Commence ainsi pour elle, dans des conditions extrêmes, le chemin d'une quête qui, au-delà des vastitudes de l'espace arctique, va lui révéler son monde intérieur.

    La librairie de Paris recommande

    Bérangère Cournut nous livre le destin hors norme d'une jeune femme inuit entre la banquise et la toundra.  Un récit aussi saisissant que spirituel. 

  • La bible de la musique indépendante !
    Ces hommes et ces femmes ne sont pas connus du grand public et pourtant, leurs oeuvres ont bouleversé l'histoire de la musique. Pour remettre sur le devant de la scène des artistes dont la popularité n'égale pas l'influence, Arnaud Le Gouëfflec et Nicolas Moog nous content les histoires de ces fabuleux créateurs. Parmi eux, (re)découvrez le génie sensible et maniaco-dépressif Daniel Johnston, la reine péruvienne de l'exotica Yma Sumac, l'improbable SDF aveugle Moondog, les chineurs classieux de The Cramps, la légendaire Patti Smith et tellement d'autres... Véritable bible illustrée de la scène musicale underground, cette anthologie de 50 récits biographiques invite à découvrir des maestros méconnus, géniteurs de chefs d'oeuvres sous-écoutés. Destiné aux érudits comme aux simples curieux, Underground parvient par ses nombreuses anecdotes et son sens du récit à ouvrir les portes d'incroyables mondes personnels et sonores. Plus important encore - car sens premier de l'ouvrage finalement - ces pages vous donneront envie d'aller plus loin et d'écouter tous ces trésors oubliés.

    La Librairie de Paris recommande

    Loin du top 50 et du star systeme, le duo Le Gouëfflec-Moog dresse une anthologie de portraits de la musique indé qui en fait déjà une référence absolue. Bonus : les pages de discographie géniales et nécessaires.

  • Dessiner encore

    Coco

    • Arenes
    • 11 Mars 2021

    « Seule dans le cabinet du psycho-thérapeute, j'essaie de mettre des mots sur l'indicible. L'attentat terroriste du 7 janvier 2015 tourne en boucle dans ma tête. La prise d'otage.
    Les tirs. Le silence. Les images. Comment expliquer l'effroi ?
    Pourquoi est-ce que je me sens si coupable ?
    Qui pourra comprendre l'extrême solitude qui m'a traversée ce jour-là ? J'explore un brouillard épais de sensations, d'émotions, de doutes.
    Les souvenirs, parfois, sont rendus flous par le choc traumatique. Je rencontre des morceaux de mémoire abîmés, incomplets. Tout est épars. Je tente de reconstituer l'après. Retrouver les vivants. Trouver la force de continuer malgré le traumatisme. Faire le journal dans le chaos et le deuil. Et dessiner...
    Je ne suis pas morte. Je ne suis pas blessée. Et pourtant quelque chose s'est fracturé. Je vis avec. Avec ce « 7 », lourd à porter, aussi écrasant que mon sentiment d'impuissance face aux deux djihadistes surarmés.
    Je dessine pour ne plus penser au « 7 ». Tout fout le camp en moi mais le dessin résiste. Alors je dessine et je dessine encore. »

    Vivement conseillé

    Comment continuer à dessiner après le 07 janvier 2015 ? 6 ans plus tard, Coco dans un récit graphique intense et bouleversant nous émeut dans cette admirable bd cathartique qui sonne comme une ode à la vie.

  • Hélène Constanty, journaliste d'investigation et autrice, et Thierry Chavant, auteur de BD ("Sarkozy-Khadafi"), proposent une immersion digne d'un polar dans la principauté de Monaco. A travers de ténébreuses affaires, ce récit révèle les fondements d'un paradis fiscal au coeur de l'Europe. Captivant.

    Vivement conseillé

    A Monaco, tout semble n'être qu'ordre et beauté, seulement lorsqu'une milliardaire y est assassinée, c'est une occasion en or pour un duo journaliste-auteur de bd, sacrément perspicace, pour raconter l'envers du paradis monégasque. ACCABLANT !

  • Le château d'Hérouville est un véritable condensé des années 70. En y créant ses célèbres studios, Michel Magne découvre l'amour fou, rassemble les plus grands créateurs de l'époque et révolutionne le sens de la fête.

    1970. Marie-Claude rencontre Michel Magne, génial compositeur de musiques de films. C'est le coup de foudre. Elle le rejoint dans son château d'Hérouville où Bowie, Elton John et bien d'autres stars se rassemblent. Mais le succès attise les convoitises. Derrière le conte de fée, la tragédie se profile. Ce roman vrai révèle le destin inouï de Michel Magne au coeur de la pop culture des années 50 à 80.

    Vivement conseillé

    De 1965 à 1985, le chateau d'Hérouville fut le lieu emblématique de la pop culture, sa folle histoire y est racontée grâce à une documentation d'une richesse infinie. On ne pouvait rêver meilleur hommage !

  • Aux yeux des autres, il ne s'agit que d'un terrain vague et d'une église à moitié démolie. Pour Ware, onze ans, incorrigible rêveur, c'est un véritable château, avec sa tour de guet et son domaine. Pour Jolène, débrouillarde, drôle et courageuse, l'endroit idéal où faire pousser ses papayes... Ils ne le savent pas encore mais leur rencontre dans ce refuge improbable va marquer le début d'un été inoubliable.

    La Librairie de Paris vous recommande

    C'est l'histoire d'un lieu, d'une rencontre, d'une création. Sara Pennypacker nous partage son imagination débordante dans cette histoire touchante avec des personnages attachants. Une ode à l'amitié, à la différence et à l'humanité! À partir de 10 ans.

empty